1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
1 quotidien politique de combat ou dans les revues berlinoises les plus « avancées » des professions de foi dont personne ne songe à
2 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
2eure ». Depuis 1931, il est pasteur d’un quartier berlinois. Et maintenant, je le vois sortir de l’ombre où il était assis au fon
3 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
3ère, substance et force du PC », allez redire aux Berlinois que « la classe ouvrière se reconnaît dans les épreuves de force que
4 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
4e, « substance et force du PC », allez redire aux Berlinois que « la classe ouvrière se reconnaît dans les épreuves de force que
5 1961, Preuves, articles (1951–1968). Pour Berlin (septembre 1961)
5eux cents millions d’hommes pour deux millions de Berlinois ? » s’écriait récemment M. Khrouchtchev. Nous lui demandons en retour
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
6ier et psychologue amer à la manière viennoise ou berlinoise. Beaucoup moins « suisse » que Dürrenmatt, plus sophistiqué, non moin
7 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). II. Strasbourg : la deuxième Table ronde du Conseil de l’Europe (« Promesses du xxe siècle »
7 ne sais comment, et les envoie aux organisateurs berlinois de la prochaine assemblée du Club de Rome. La galopade devient course