1 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
1 la mode. Mais en écrivant il pensait à une femme blonde assise près de lui. Ayant demandé un timbre pour attirer l’attention
2dé un timbre pour attirer l’attention de la femme blonde — sans résultat —, il écrivit une adresse réelle, et mit la lettre da
3âtes une déclaration d’amour destinée à une femme blonde. Je suis noire. Mais je sais qui c’est. J’ai fait suivre. Alexandrine
2 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
4etit talent dans la famille. Le gros Fritz est un blond géant de vingt-cinq ans, qui rit avec bonté et se distingue dans les
3 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
5oyen ou du soldat, ou de l’ouvrier, ou de l’aryen blond. C’est par cette seule mesure que nous pourrons devenir des personnes
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
6e Dame dans le paysage des souvenirs d’enfance : Blonde, aux yeux noirs, en ses habits anciens Que dans une autre existence p
7ncarnant l’idéal racial). Ces femmes doivent être blondes, de sang aryen, et mesurer au moins 1 m. 73. Ainsi le « type de femme
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
8e que la voile est noire. Tristan meurt. Iseut la blonde débarque à cet instant, monte au château, embrasse le corps de son am
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
9e Dame dans le paysage des souvenirs d’enfance : Blonde, aux yeux noirs, en ses habits anciens Que dans une autre existence p
10carnant l’idéal racial). Ces femmes devaient être blondes, de sang aryen, et mesurer au moins 1 m 73. Ainsi le « type de femme 
7 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
11solitaires éteindre et rallumer leurs lampes. Une blonde platinée, en peignoir rose, ouvre son frigidaire, sort de la glace, ô
8 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
12mes en veste de chasse et deux jeunes femmes très blondes boivent des whiskies, sans se déranger. Nous traversons toute la mais
13tient des verres de whisky à la main. Deux femmes blondes entrent et vont s’asseoir un peu à l’écart de notre groupe. Un autre
9 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
14lemagne nous plaît mieux que la Pologne : pays de blonds et les noirs sont suspects, tous les villains de nos films ont les ch
10 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
15solitaires éteindre et rallumer leurs lampes. Une blonde platinée en peignoir rose ouvre son frigidaire, sort de la glace, ôte
16mes en veste de chasse et deux jeunes femmes très blondes boivent des whiskys, sans se déranger. Nous traversons toute la maiso
17tient des verres de whisky à la main. Deux femmes blondes entrent et vont s’asseoir un peu à l’écart de notre groupe. Un autre
11 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
18solitaires éteindre et rallumer leurs lampes. Une blonde platinée en peignoir rose ouvre son frigidaire, sort de la glace, ôte
12 1946, Journal des deux Mondes. Virginie
19mes en veste de chasse et deux jeunes femmes très blondes boivent des whiskies, sans se déranger. Nous traversons toute la mais
20tient des verres de whisky à la main. Deux femmes blondes entrent et vont s’asseoir un peu à l’écart de notre groupe. Un autre
13 1946, Lettres sur la bombe atomique. La nouvelle
21 Conduit semblait-il à deux rênes par une superbe blonde quasi nue et dressée sur ses skis dans l’écume, un canot moteur fenda
14 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
22uissent du préjugé en faveur des grands nordiques blonds, et de la présence active de Sigrid Undset à New York. Que fait la Fr
15 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
23lemagne nous plaît mieux que la Pologne : pays de blonds et les noirs sont suspects, tous les villains de nos films ont les ch
16 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
24et rouge, c’est Ramadier ; cette nuque placide et blonde, c’est van Zeeland ; et cette absence de nuque, c’est Paul Reynaud. U
17 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
25e la donnent pas aux Allemands. Ils sont rarement blonds, souvent noirs de cheveux et bruns de peau. Dans la vie courante, gra
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’expérience de l’espace
26on la légende sacrée, avait peau blanche et barbe blonde, venait de l’Est porteur d’une bonne nouvelle dont le symbole était l
19 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
27iste selon les conventions. Ni grand, ni beau, ni blond, l’œil ironique, irascible, fumant à la chaîne, et d’une simplicité d
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
28 lourds fardeaux. Tout son corps était de couleur blonde, à l’exception d’un cercle blanc pur qui brillait au milieu de son fr
21 1965, Fédéralisme culturel (1965). I. « Toute culture est création de diversité »
29s parisiens que leurs ancêtres étaient gaulois et blonds. Et l’on sait ce qu’a produit ce système : le titre du livre fameux d
22 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
30et rouge, c’est Ramadier ; cette nuque placide et blonde, c’est van Zeeland ; et cette absence de nuque, c’est Paul Reynaud. U
23 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
31Tristan Qui endura maints tourments Pour Iseut la blonde Ah Dieu, que ne suis-je aronde Pour traverser l’air D’un vol par la n