1 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
1ère, ce sont des rues silencieuses, provinciales, bordées de petits palais à un étage, clos, secrets, abandonnés. Et des crémer
2 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
2s incultes du potager, de chaque côté d’une allée bordée de rosiers. L’allée aboutit à une porte de bois à deux battants, à de
3 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
3t venu se mettre en boule dans la plate-bande qui borde la maison, sous ma fenêtre. Il soufflait très vite, il avait l’air ma
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
4s incultes du potager, de chaque côté d’une allée bordée de rosiers. L’allée aboutit à une porte de bois à deux battants, à de
5icable en cette saison. Nous suivons des sentiers bordés de tamaris jusqu’aux dunes. Elles ne sont pas bienhautes, ces dunes,
6t venu se mettre en boule dans la plate-bande qui borde la maison, sous ma fenêtre. Il soufflait très vite, il avait l’air ma
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
7rès les blocs, s’étend la zone. Je longe l’avenue bordée de marronniers qui la traverse. À droite et à gauche, des ruelles s’e
8 palissade mal jointe. Quelques échoppes de foire bordent le trottoir, débits de boisson, de tabac, légumes défraîchis. D’une a
9sfait ? Pourquoi pas cette vie aux allées droites bordées de gazon ras, en teintes plates et pâles comme le lavis d’un architec
6 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
10 des messieurs en jaquette, ou au moins en veston bordé, à la boutonnière fleurie d’un œillet blanc, s’empressent. Ils vous d
7 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
11 des messieurs en jaquette, ou au moins en veston bordé, la boutonnière fleurie d’un œillet blanc, s’empressent. Ils vous dir
8 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
12autes murailles qui sans raison, grandiloquentes, bordent la rive. (Elles furent élevées, dit-on, par un ministre fou.) Cyprès
9 1948, Suite neuchâteloise. VII
13autes murailles qui sans raison, grandiloquentes, bordent la rive. (Elles furent élevées, dit-on, par un ministre fou.) Cyprès
10 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
14oirs de fête. Nous entrons dans une rue sinueuse, bordée de petites maisons à un ou deux étages, cages à oiseaux cubiques et m
11 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
15la grande Catherine, périclitent. Mais les arbres bordant la route de Gex à Genève me parlent chaque matin de son amour des lie
12 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
16la Grande Catherine, périclitent. Mais les arbres bordant la route de Gex à Genève me parlent chaque matin de son amour des lie
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
17au sacrée, rectangulaire. Petites rues sinueuses, bordées de maisons étroites, cages d’oiseaux mal superposées. Regards luisant
14 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
18ls sont en marche. Ces maisons boisées, espacées, bordant une route, on dirait les wagons-couverts des pionniers arrêtés un soi
15 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
19ège de jeunes gens. Nous y entrons par une avenue bordée d’arbres immenses aux petites feuilles jaune vif et de larges bandes
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
20e, un personnage vêtu d’un sévère uniforme au col bordé de perles blanches mordant sur l’encolure bien rasée entrait, claquai