1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
1ns philosophiques fort curieuse, où les doctrines bouddhistes, chrétiennes, matérialistes et socialistes s’opposent dans des termes
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
2 formes très diverses, tantôt chrétiennes, tantôt bouddhistes ou musulmanes. Dans un hymne manichéen récemment retrouvé et traduit1
3pidement dans l’Inde entière, tant hindouiste que bouddhiste, une école ou mode religieuse dont l’influence s’épanouira pendant de
4n peut rêver. La Pancha Tantra, recueil de contes bouddhistes, fut traduite au vie siècle du sanscrit en pehlevi, par un médecin d
5ommunication entre le tantrisme ou le manichéisme bouddhiste et les hérésies du Midi doit apparaître « hautement fantaisiste et im
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
6ssidents ou les païens (Iraniens et Arabes, voire bouddhistes). En tout état de cause, on ne saurait plus parler d’un vulgaire roma
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
7ette mystique que l’on s’empresse de qualifier de bouddhiste, Wagner n’avait pas à l’apprendre. C’est parce qu’il la portait vivan
5 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
8 il arrive à Maître Eckart de s’exprimer comme un bouddhiste. La Bhagavad Gitâ fait l’éloge de l’action, le Quiétisme celui de la
6 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
9rmal de la technique. Mais l’Orient hindouiste et bouddhiste se voit soumis, par la présence et par la tentation de cette même tec
7 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). L’Europe de l’énergie
10oile de Maya » comme l’enseignaient les religions bouddhistes et les écoles issues de l’hindouisme. Or, prenez-y bien garde : dès l
8 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
11mble, à ceux qu’imposent aux néophytes les moines bouddhistes de la secte du Zen. Pourtant, le thème profond, omniprésent, de l’œuv
12réponse erronée. (Ainsi fait-on dans les couvents bouddhistes du Japon.)82 Et justement Kassner serrait deux cannes dans ses énorme
13ant qu’il ait jamais voulu donner un enseignement bouddhiste, ni se présenter après coup « comme un extravagant maître du Zen » !
14 la vision (dirait Kassner) du satori (disent les bouddhistes) l’Un et le Tout, l’individu et le sens final91. J’en reviens donc à
15st bien cette volupté qu’on pourrait qualifier de bouddhiste… Si j’avais pu revoir Kassner, l’hiver dernier, venant de lire son es
9 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
16« La négation de l’Atman énoncée par les premiers bouddhistes porte sur l’Atman de l’ego relatif, non sur l’Atman de l’ego absolu,
17ce personnelle est le fondement de la philosophie bouddhiste », comprenons qu’il s’agit pour lui d’une expérience rigoureusement s
18rsaire principal des Védantins comme des premiers bouddhistes, ce n’est pas encore la personne, mais l’obstination de l’ego qui veu
19 n’est rien. Et tu n’es rien. Et de leur côté les bouddhistes (mais le Tao chinois et le Shinto nippon disent à peu près les mêmes
20mystiques chrétiens cherchent l’extase. Quant aux bouddhistes Zen, on dirait qu’ils s’en tiennent à la stase pure et simple : faire
21des doctrines hindoues, et l’unanimité des écoles bouddhistes, comme on l’a vu, nient la personne ou la survolent, ne connaissent q
22isent les hindous, et qui est le Vide, disent les bouddhistes. Du même coup se trouvent évacués les problèmes de l’amour de soi-mêm
23n plus à l’Europe, va jusqu’à dire que la méthode bouddhiste « consiste à transformer eros en agapè »90. Je répète que tout cela n
10 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
24e tu veux », dit Augustin. L’Orient hindouiste et bouddhiste n’a pas dit autre chose avant eux, ni les mystiques de l’Islam après
25e dans la conversion chrétienne et l’illumination bouddhiste, ou lentement acquis par le yoga. Atteindre à la vraie liberté suppos
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
26ue tu veux » dit Augustin. L’Orient hindouiste et bouddhiste n’a pas dit autre chose avant eux, ni les mystiques de l’Islam après
27e dans la conversion chrétienne et l’illumination bouddhiste, ou lentement acquis par le yoga. Atteindre à la vraie liberté suppos
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — Rudolf Kassner et la grandeur humaine
28mble, à ceux qu’imposent aux néophytes les moines bouddhistes de la secte du Zen. Pourtant, le thème profond, omniprésent, de l’œuv
29réponse erronée. (Ainsi fait-on dans les couvents bouddhistes du Japon)82. Et justement Kassner serrait deux cannes dans ses énorme
30ant qu’il ait jamais voulu donner un enseignement bouddhiste, ni se présenter après coup « comme un extravagant maître du Zen » !
31la vision (dirait Kassner), du satori (disent les bouddhistes), l’Un et le Tout, l’individu et le sens final91. J’en reviens donc à
32st bien cette volupté qu’on pourrait qualifier de bouddhiste… Si j’avais pu revoir Kassner, l’hiver dernier, venant de lire son es
13 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
33« La négation de l’Atman énoncée par les premiers bouddhistes porte sur l’Atman de l’ego relatif, non sur l’Atman de l’ego absolu,
34ce personnelle est le fondement de la philosophie bouddhiste », comprenons qu’il s’agit pour lui d’une expérience rigoureusement s
35rsaire principal des Védantins comme des premiers bouddhistes, ce n’est pas encore la personne, mais l’obstination de l’ego qui veu
36que brahman. Et tu n’es rien. Et de leur côté les bouddhistes (mais le Tao chinois et le Shinto nippon disent à peu près les mêmes
37mystiques chrétiens cherchent l’extase. Quant aux bouddhistes zen, on dirait qu’ils s’en tiennent à la stase pure et simple : faire
38des doctrines hindoues, et l’unanimité des écoles bouddhistes, comme on l’a vu, nient la personne ou la survolent, ne connaissent q
39disent les hindous, et qui est le Vide disent les bouddhistes. Du même coup se trouvent évacués les problèmes de l’amour de soi-mêm
40n plus à l’Europe, va jusqu’à dire que la méthode bouddhiste « consiste à transformer eros en agapè 122 ». Je répète que tout cela
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — Post-scriptum
41ordre moral. Les religions hindouistes et surtout bouddhistes, ayant pour fin suprême d’éteindre le Désir, cause d’attachements à l
15 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
42kistan-Afghanistan — Inde — Sud-Est de l’Asie bouddhiste — Indonésie — Chine — Japon Zones intermédiaires : les pays eu
43ns actuellement satellites de l’URSS, et les pays bouddhistes situés entre l’Inde, la Chine et l’Indonésie. C’est entre ces régions
16 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
44isme quelconque, d’une spiritualité plus ou moins bouddhiste ou guénonienne. Dieu n’étant pas l’objet d’un problème, mais « le fon
17 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
45res sacrées et homogènes de l’Asie brahmanique ou bouddhiste, de l’Afrique noire ancienne, d’Israël sous la synagogue, ou de l’Amé
18 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
46res sacrées et homogènes de l’Asie brahmanique ou bouddhiste, de l’Afrique noire ancienne, d’Israël sous la synagogue, ou de l’Amé
19 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
47vérité.) (Plus tard, j’ai découvert que la secte bouddhiste du Zen fait grand usage du Tir et de la méditation sur cet art. Il s’
20 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
48ngue ascèse exténuante. Pour le brahmane, pour le bouddhiste, le but est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans
21 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
49lions de Chinois qui se croyaient confucianistes, bouddhistes, ou sans croyance aucune… Mais ce n’est pas tout. Avec les trois sour
22 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
50res sacrées et homogènes de l’Asie brahmanique ou bouddhiste, de l’Afrique noire ancienne, d’Israël sous la synagogue ou de l’Amér
23 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Culture et technique en Europe et dans le monde
51er, comme le veulent les religions brahmanique et bouddhiste. Le corps et la matière et toute la création, désormais paraissent di
24 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Le Dialogue des cultures
52-Pakistan-Afghanistan ; Inde ; Sud-Est de l’Asie (bouddhiste) ; URSS ; Monde arabe (Maghreb et Proche-Orient) ; Afrique noire (fra
25 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
53lions de Chinois qui se croyaient confucianistes, bouddhistes, ou sans croyance aucune… Athènes, Rome et Jérusalem, la papauté et l
54’il n’y a pas de je, qui serait aliéné ? (Pour le bouddhiste, pour le cathare, pas d’autre aliénation que la naissance.) C’est la
55tianisé. L’Asiatique traditionnel, brahmaniste ou bouddhiste, ne peut la concevoir. Elle ne serait à ses yeux qu’indécence, blessu
26 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
56cèse exténuante. Le but pour le brahmane, pour le bouddhiste, est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans l’Un sa
27 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
57ngue ascèse exténuante. Pour le brahmane, pour le bouddhiste, le but est d’effacer l’individu, la différence, de tout fondre dans
28 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
58lions de Chinois qui se croyaient confucianistes, bouddhistes, ou sans croyance aucune… Mais ce n’est pas tout. Avec les trois sour
29 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
5921 d’une part, et le Monde mahométan, hindouiste, bouddhiste, shintoïste, animiste, communiste122, maoïste, etc., d’autre part. Ra
30 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La religion de la croissance
60t de l’intellect, alors que l’Asie brahmanique et bouddhiste ne se soucie que de l’esprit, et que l’Afrique noire s’exprime par la
31 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience communautaire
61e : ashrams de l’Inde, couvents du Tibet, sanghas bouddhistes, écoles zen, confréries manichéennes et mandéennes, et dans notre ère