1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1u’on me soit dévoué. » Ils disent : « Tu es notre capitaine. » Ces choses ne sont pas dites en vain. Stades que parcourent de jeu
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2hiffre exact des participants ; calculez l’âge du capitaine. Au dessert, chacun y va de son petit miracle. Jaloux et Dick convers
3 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
3 pousser de beaux cris raciniens ? Elle envoie le capitaine au château puis songe qu’il a oublié la clef de l’armoire aux confitu
4 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
4hiffre exact des participants ; calculez l’âge du capitaine. Au dessert, chacun y va de son petit miracle. Edmond Jaloux et Dick
5 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
5celui du délire objectif ou technique, plaçons ce capitaine qui ne voyait jamais dans un paysage que le plan d’une possible strat
6 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
6urer le plus minime succès. Tel ce troupier qu’un capitaine rencontre saoul, comme d’habitude. « Si tu ne buvais pas tant, dit l’
7sser caporal. » Sur quoi l’autre, superbe : « Mon capitaine, quand j’ai bu, je me crois général ! » Toutefois, s’il meurt soldat,
7 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
8otion moins désintéressée de l’action, qu’ont les capitaines d’industrie ? Nous essaierons plus tard31 de saisir dans l’histoire q
8 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Échos (janvier 1936)
9oblème de Critique littéraire : calculer l’âge du capitaine, — un certain Doumic. ⁂ À propos d’une conversation avec un SA
9 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
10tôt Rottmeister, c’est-à-dire quelque chose comme capitaine. Puis, sans doute écœuré par la brutalité et l’inutilité croissante d
11 — qui est la forme de sa destinée. Notons que ce capitaine, puis ce juge, puis ce père de famille — il aura dix enfants — n’est
10 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
12 d’une famille paysanne de l’Obwald, il avait été capitaine, puis juge de paix, puis simple agriculteur, marié et père de dix enf
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
13ème de rhétorique inépuisable. « Ô ! trop heureux capitaine, écrit Brantôme170, qui avez combattu et tué tant d’hommes ennemis de
14captivité ? » Dans un autre ouvrage, on voit deux capitaines se disputer un prisonnier devant le chef : « C’est moi qui l’ai saisi
15ait de grands hommes d’État, et même d’excellents capitaines pour ce temps-là. »173 Ces capitaines, c’étaient les condottieri. So
16excellents capitaines pour ce temps-là. »173 Ces capitaines, c’étaient les condottieri. Soldats de métier au service des Princes
12 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
17t rien à dire d’utile aux hommes de l’action, aux capitaines de l’industrie ou de la guerre. Le divorce a été prononcé entre la cu
13 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
18’ont rien à dire d’utile aux hommes d’action, aux capitaines de l’industrie ou de la guerre. Le divorce a été prononcé entre la cu
14 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
19rop rapide d’un des fils de Roosevelt au grade de capitaine aviateur. Cet acte de favoritisme a été exploité à fond pour persuade
20 la devise : « Je voudrais, moi aussi, être nommé capitaine. » La mode des boutons à slogans fait d’ailleurs fureur. L’Américain
15 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
21he, n’ont pas d’emploi dans les laboratoires. Les capitaines au grand cœur et les armées en bel arroi qui s’avanceraient avec une
16 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
22man déclarait récemment « plus grand que tous les capitaines connus, y compris Alexandre », je pense que le général Marshall a tor
17 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
23glements militaires ne fixent pas les droits d’un capitaine mais seulement ses devoirs et ses fonctions. Il va sans dire que l’or
24ire que l’organisation de l’armée est telle qu’un capitaine aura toujours les moyens d’accomplir son devoir : c’est là sa liberté
18 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
25cun sait que l’arbitre d’un match n’est jamais le capitaine d’une des équipes. Qui l’a rappelé au sujet des Trois Grands ? Chacun
19 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
26er sur celle de l’autre. Aussi bien nos marins ou capitaines cochons seront-ils revêtus, pour l’occasion, d’uniformes réguliers de
20 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
27agers se pressent devant la porte de la cabine du capitaine, avec l’espoir d’entendre la radio. Tout à l’heure, comme j’essayais
21 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
28nsi soit-il, amen ! et elle pleurait. Et le jeune capitaine parachutiste qui devait repartir pour l’attaque du Japon : — Je vivra
22 1946, Lettres sur la bombe atomique. La nouvelle
29s acquis depuis dix ans. — Je savais ! déclara le capitaine, avec cette simplicité exaspérante qu’affecte Sherlock Holmes devant
23 1946, Lettres sur la bombe atomique. La guerre est morte
30he, n’ont pas d’emploi dans les laboratoires. Les capitaines au grand cœur et les armées en bel arroi qui s’avanceraient avec une
24 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le savant et le général
31man déclarait récemment « plus grand que tous les capitaines connus, y compris Alexandre », je pense que le général Marshall a tor
25 1946, Lettres sur la bombe atomique. Paralysie des hommes d’État
32cun sait que l’arbitre d’un match n’est jamais le capitaine d’une des équipes. Qui l’a rappelé au sujet des Trois Grands ? Chacun
26 1946, Lettres sur la bombe atomique. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
33er sur celle de l’autre. Aussi bien nos marins ou capitaines cochons seront-ils revêtus pour l’occasion d’uniformes réguliers de l
27 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
34sonnable de choisir comme arbitres d’un match les capitaines des équipes en présence. C’est pourtant bien ce qu’avait tenté de fai
28 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
35x entreprises brutales de ceux que l’on baptise « capitaines d’industrie » et qui s’inspirent et s’autorisent des précédents de la
29 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
36x entreprises brutales de ceux que l’on baptise « capitaines d’industries » et qui s’inspirent et s’autorisent des précédents de l
30 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
37vane, sur un petit cargo en très mauvais état. Le capitaine du « Roger de Lluria » était un jeune peintre, le premier-maître un m
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
38frique nomme ses Massinissa, ses Jugurtha, et les capitaines que la république de Carthage a élevés dans son sein. Cependant ces g
32 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — Puissance du mythe
39la Suisse personnifiée dans son grand homme ; eux capitaines et despotes, lui pâtre et libérateur. La rhétorique est belle, l’émo
33 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Ce petit peuple égalitaire… »
40publique), les hauts magistrats, les bannerets ou capitaines des milices, ainsi que les baillis gouvernant les pays sujets. Dans c
34 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
41s acquis depuis dix ans. — Je savais ! déclara le capitaine, avec cette simplicité exaspérante qu’affecte Sherlock Holmes devant
35 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Passage de la personne à la Cité
42les passagers lui font confiance. En revanche, le capitaine d’une galère ne gouverne que par la contrainte qu’il exerce sur ses f
36 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
43es sources dont les colonialistes puis les grands capitaines de l’expansion des machines, du béton et de la pollution universelle