1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1autre rive. Il y a un homme debout à l’avant d’un char tiré par des bœufs blancs. Comme une apparition. (Tu parlais de chrom
2a douleur. Les bœufs blancs, les roues peintes du char, l’Italie des poètes… Mais ce pays tout entier pâmé dans une beauté q
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
3s plantés dans un grand désordre de piétons et de chars à bœufs parmi les trams. Les habitants de Debrecen se plaignent de n’
3 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
4s plantés dans un grand désordre de piétons et de chars à bœufs parmi les trams. Les habitants de Debrecen se plaignent de n’
4 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
5du pont m’occupe, comme les remous dans l’eau. Un char traverse lentement. Une belle auto derrière s’impatiente, tandis que
6lantes au matin, dominant la ville, ses bruits de chars, ses cris d’enfants. Je traverse l’odeur des groseilliers, écarte des
7vre. Et la foule menaçante se pressait autour du char de la princesse qu’on menait au bûcher. Alors vinrent d’un seul vol o
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
8gas ou armes : les fantassins, les cavaliers, les chars et les éléphants) la pièce se nommant firz ou farz ou farzin, désigna
6 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
9lus le pouvoir de reconnaître, dans le fracas des chars, sous les bombardements, quand on ne sait même plus qui a été tué. Un
7 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
10 cette forteresse du Gothard, que n’atteignent ni chars ni avions, dans cet Alcazar de l’Europe, quelques dizaines de millier
8 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
11ctoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons de vivre dont on manque. Qu’ils fass
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
12ffire, et suffiront, pour arrêter les hommes, les chars d’assaut et les armées d’envahissement. Certes, nous sommes matériell
10 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
13ctoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons de vivre dont on manque. Qu’ils fass
11 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
14a situation. Pour transporter l’infanterie et les chars nécessaires à la conquête d’une île ou des bases ennemies, il faudra
12 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
15 annoncé que serait roi celui qui, debout sur son char, pénétrerait au grand galop dans le temple de Jupiter. Les quelques-u
16 mairie. Sans hésiter, il entre au temple sur son char, et les prêtres s’écrient en chœur : C’est lui le Roi ! Voici le Roi
17faire. Entre les cornes de l’autel et le timon du char, le voilà qui se met à nouer le plus beau nœud qu’il ait jamais rêvé.
13 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
18ctoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons de vivre dont on manque. Qu’ils fass
14 1946, Lettres sur la bombe atomique. Le savant et le général
19a situation. Pour transporter l’infanterie et les chars nécessaires à la conquête d’une île ou des bases ennemies, il faudra
15 1947, Doctrine fabuleuse. Le nœud gordien renoué
20 annoncé que serait roi celui qui, debout sur son char, pénétrerait au grand galop dans le temple de Jupiter. Les quelques-u
21 mairie. Sans hésiter, il entre au temple sur son char, et les prêtres s’écrient en chœur : C’est lui le Roi ! Voici le Roi
22faire. Entre les cornes de l’autel et le timon du char, le voilà qui se met à nouer le plus beau nœud qu’il ait jamais rêvé.
16 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
23s bien l’usage qu’un peuple a décidé d’en faire : chars et wagons en Occident, jouets et ornements chez les Aztèques.) Ce qui
17 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
24 trente ans, la misère collective et le canon des chars dans la foule serrée chantant la liberté. Mais avant que l’Histoire e
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
25s bien l’usage qu’un peuple a décidé d’en faire : chars et wagons en Occident, jouets et ornements chez les Aztèques.) Ce qui
19 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
26 cinquante avions américains. Le dernier soir, un char de paysan vint les prendre. Deux hommes y avaient déjà pris place, et
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
27e ceux qui, domptés par l’aiguillon, traînent des chars porteurs de lourds fardeaux. Tout son corps était de couleur blonde,
28 à les calmer — cependant qu’il les attelle à son char et leur met le harnais sur la nuque. Et l’une alors de tirer vanité d
29 ses mains met en pièces le harnais qui la lie au char, l’entraîne de vive force en dépit du mors, brise enfin le joug en de
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — La Révolution Française et l’Europe
30quelle une Assemblée séante à Paris conduirait le char du genre humain. La formule fédéraliste lui paraît réactionnaire :
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
31es visant à nous unir, rappelle plutôt celle d’un char à bœufs grec peinant dans la boue de la Thessalie. Reconnaissons ici,
23 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Naissance du Centre
32ce et l’esprit d’invention sans lesquels tous les chars ne serviront à rien, et seront bientôt démodés. Ces considérations su
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
33’anxiétés refoulées : celles qui ont applaudi les chars russes en Hongrie et justifié le second coup de Prague, les antisémit
25 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La religion de la croissance
34uses desdémocraties contre les armées de métier ; chars et avions des grands États. Aujourd’hui, l’ABC24 des super-grands, pr
35 on connaît vingt illustrations récentes — autos, chars à chenilles, avions, gaz asphyxiants dans la guerre de 14-18 ; radar,
26 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — Première histoire de fous : l’Auto
36ns » en pétrole pour les voitures militaires, les chars, les avions et les bateaux de guerre ? Comment prévoir, enfin, la cri
27 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — Deuxième histoire de fous : Hitler
37ne Maginot, elle avait bien quelques centaines de chars, mais pas de moral pour s’en servir. On le savait, on l’avait dit, je
28 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Que tout appelle les Régions
38hats directs pour les armées, aviation, marine et chars, qui risquent de les mettre en état de dépendance partielle, économiq
39urbines des grands navires, ni l’essence pour les chars et les camions ; mais ce détail ne paraît troubler ni l’opinion ni do
29 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. La défense de l’Europe
40626 000 h. (dont 285 000 Américains) 943 000 h. Chars 7 000 21 000 Pièces d’artillerie 2 700 10 000 Avions 2 375 4 055
30 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
41e le dernier poste de radio magyare cerné par les chars russes lançait à une Europe bien incapable de répondre un dernier app