1 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
1ents pays, et de nombreuses participations de nos collaborateurs à des réunions extérieures. Chacun de ces comités suscités par le Cen
2oblèmes passionnants pour le très petit groupe de collaborateurs formant l’équipe actuelle du Centre. Il faut d’abord diagnostiquer le
2 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
3lturelle pour cette union. Or sans argent, peu de collaborateurs, beaucoup d’efforts ingrats, et pas toujours assez de résultats matér
3 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
4 s’agissait de trouver ou de former une équipe de collaborateurs, sans quoi l’on ne peut rien faire dans un pays démocratique. Je croy
5 remis les dons anglais et quitté le Pologne, mes collaborateurs furent mis en prison par ordre du gouvernement polonais. Les notes p
6mi, Jan Pomian, qui fut longtemps son plus proche collaborateur, m’écrit : « Il s’est confessé et il a reçu les derniers sacrements.
4 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
7de Gaulle déclara au général Lalande, l’un de ses collaborateurs les plus intimes : « Même si j’échoue, je serai gagnant, car, aux yeu
8tait essentiel pour le pays. » Devant ses anciens collaborateurs réunis à Colombey après sa chute, il manifeste « une certaine satisfa
5 1977, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La réponse de Denis de Rougemont (1977)
9que les trois réalisateurs de l’ouvrage, mes deux collaborateurs et amis Henri Schwamm et André Reszler, et M. Hermann Hauser, le plus