1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
1 des rites cathares suffit à établir sans plus de contestations possibles les origines manichéennes de l’hérésie. Or, si l’on se repo
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
2ences et de l’industrie ; en temps de guerre, des contestations passagères et peu décisives exercent les forces militaires de l’Europ
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — L’Europe des adversaires de l’Empereur
3inée et résolue par lui. Il sera le seul juge des contestations qui pourront s’élever entre les Gouvememens. Le parlement européen de
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
4différends à régler, des intérêts à débattre, des contestations à résoudre, mais savez-vous ce que vous mettrez à la place des hommes
5 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
5urs renouvelés ; civilisation de discussion et de contestation, dont la passion maîtresse paraît bien être la remise en question per
6 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
6semble de principes fondamentaux, de tensions, de contestations, de créations et de formes de vie — disons d’un mot : par sa culture,
7 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
7semble de principes fondamentaux, de tensions, de contestations, de créations et de formes de vie — disons d’un mot : par sa culture,
8 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
8 notions de révolte, ou d’intégration sociale, de contestation ou de satisfaction, de gratuité ou d’efficacité, etc., et selon qu’on
9orces et ces réalités étaient pour eux problèmes, contestations, conceptions idéales ou nostalgies. Condition du « grand homme » e
9 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
10itage immédiat des Zähringen, il donne lieu à des contestations d’une infinie complexité. Les Kybourg et les Savoie tentent d’arrondi
10 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
11s notions de révolte ou d’intégration sociale, de contestation ou de coopération, de gratuité ou d’efficacité, etc., et selon qu’on
12orces et ces réalités étaient pour eux problèmes, contestation, conceptions idéales ou nostalgies. Laissant le Suisse moyen à son co
11 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
13uses. Et nous voici bientôt dans l’euphorie de la contestation en convergence heureuse ! À quelques jours de là, il me dit souhaiter
12 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
14uses. Et nous voici bientôt dans l’euphorie de la contestation en convergence heureuse ! À quelques jours de là, il me dit souhaiter
13 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
15uire la dialectique de la responsabilité et de la contestation (assent et dissent en anglais), de la conformité et du non-conformism
14 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
16autres. On le soustrait à toute critique, à toute contestation, réputées trahisons, jugées comme telles. On enseigne son catéchisme
15 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
17t donc la disputatio, confrontation permanente et contestation méthodique, portant sur les fondements mêmes, théologiques, philosoph
18endre un métier pour en vivre n’a que faire de la contestation. Et celui qui entend contester la société n’a que faire d’une « étude
19poser. Il faut l’Université parce qu’un centre de contestation est indispensable à toute société de type européen, d’une part pour f
20vité distincts mais reliés : les recherches et la contestation. Dans l’un, on poussera les spécialisations au plus haut degré pour c
16 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
21es raisons de vivre inexistantes. La réponse à la contestation de la jeunesse, dans le monde entier, ne relève pas de l’économie, et
17 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
22 trouvée fondée sur une culture de dialogue et de contestation. Elle n’a jamais pu, et surtout, elle n’a jamais voulu, se laisser or
18 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
23es raisons de vivre inexistantes. La réponse à la contestation de la jeunesse, dans le monde entier, ne relève pas de l’économie, et
19 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Éducation, civisme et culture
24uire la dialectique de la responsabilité et de la contestation (assent et dissent en anglais), de la conformité et du non-conformism
20 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
25semble de principes fondamentaux, de tensions, de contestations, de créations et de formes de vie — disons d’un mot : par sa culture,
21 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
26 trouvée fondée sur une culture de dialogue et de contestation. Elle n’a jamais pu, et surtout, elle n’a jamais voulu, se laisser or
22 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
27autres. On le soustrait à toute critique, à toute contestation, réputées trahisons, jugées comme telles. On enseigne son catéchisme
23 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
28es raisons de vivre inexistantes. La réponse à la contestation de la jeunesse, dans le monde entier, ne relève pas de l’économie, et
24 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
29es raisons de vivre inexistantes. La réponse à la contestation de la jeunesse, dans le monde entier, ne relève pas de l’économie, et
25 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). « La religion du Progrès »
30qu’il attaque ceux qu’il traite de bouffons de la contestation et ces lugubres farceurs qui font métier de dénoncer la pollution, je
26 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Après le xiie siècle : vers une littérature distincte du social
31d’un terme d’ailleurs emprunté à J.-P. Sartre, la contestation. Critique dévastante de notre civilisation, mais qui n’a pas encore t
32lliers de jeunes gens d’origine bourgeoise. Or la contestation porte précisément sur les jugements et préjugés prévalant dans une bo
27 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Le ludion, le contestataire et le prophète
33dont l’efficacité immédiate doit suffire. Mais la contestation la plus féconde et la plus efficace en fin de compte est celle qui op
28 1977, L’Avenir est notre affaire. De la prévision — Deuxième histoire de fous : Hitler
34ur du bolchevisme, à la honte de la défaite, à la contestation anarchisante de la jeunesse (les Wandervogel furent les hippies de l’
29 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — L’autogestion politique
35ystématique de l’Autorité, de l’establishment, la contestation de la souveraineté nationale, croyez-vous qu’elles soient sans relati
30 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
36 d’un progressisme qui n’admet aucune limitation, contestation, ou qualification, va s’opposer le pessimisme d’un Jacob Burckhardt,
31 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
37’eux des bacheliers qui apprennent à pratiquer la contestation intellectuelle, c’est-à-dire le sic et non, la dialectique des scolas
38ise. Petites unités autonomes de recherches et de contestation comparables aux collèges du Paris médiéval, permettant et favorisant
32 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
39e Assemblée soit élue. 3. L’année de la grande contestation La deuxième année du Conseil de l’Europe, 1950, donna lieu à quatr
40pporte ici ma note philosophique, c’est-à-dire de contestation, pourra-t-il être une occasion privilégiée de la prise de conscience