1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 lui a fait cadeau d’un piano dont il a coupé les cordes, mais pas toutes, en sorte que plusieurs touches sonnent encore, et c
2re sur Hölderlin : « Ce piano dont il a cassé les cordes, c’est vraiment l’image de son âme ; j’ai voulu attirer là-dessus l’a
2 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
3lètement démodées et d’intrigues usées jusqu’à la corde, jusqu’à la corde pour les pendre, ha ha ha ! Tu pensais que j’allais
4et d’intrigues usées jusqu’à la corde, jusqu’à la corde pour les pendre, ha ha ha ! Tu pensais que j’allais me cramponner à c
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Paul Éluard, Capitale de la douleur (mai 1927)
5e balancent au bord des verres, se posent sur les cordes d’une lyre dont ils font grésiller l’accord, une patte en l’air, becq
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
6cteau s’est trop exercé avant de se lancer sur la corde raide. Je suis sûr qu’il ne tombera pas. J’admire sans émoi. ⁂ Certes
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
7trangère s’est emparée de mon être et a saisi les cordes les plus secrètes de mon âme, qu’elle peut faire désormais vibrer à s
6 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Une « tasse de thé » au Palais C…
8melons au vestiaire, et quelques valets gris. Une corde de violon saute dans sa boîte. Je crois que dans ma tête aussi, des c
7 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — La Tour de Hölderlin
9 lui a fait cadeau d’un piano dont il a coupé les cordes, mais pas toutes, en sorte que plusieurs touches sonnent encore, et c
10re sur Hölderlin : « Ce piano dont il a cassé les cordes, c’est vraiment l’image de son âme ; j’ai voulu attirer là-dessus l’a
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
11, il faut tirer l’eau avec un seau, au bout d’une corde). Timbres, papier, enveloppes, 45 francs. Faiblesse humaine, 70 franc
12s. J’ai les doigts engourdis par le contact de la corde gelée, et tremblants d’avoir scié et cassé des branches. Cela m’oblig
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
13a maison pour remplacer sa mère. Nous manquons de corde pour étendre le linge ; elle imagine de le mettre à sécher sur des bu
10 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
14ille de génie. Les tours les plus retors de cette corde nouent à la grâce l’ambition, marient au luxe fou l’avarice ingénieus
15térieur de cet objet monstrueux, fait d’une seule corde. Et je passais des heures à contempler ceux qui, à mon instar, contem
16oir perdu, on sollicitait son conseil. Il prit la corde qui servait de ceinture à sa pauvre robe. Il en fit une boucle simple
11 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
17 qui bougent, ou ce sont peut-être des chats. Des cordes tendues sur l’abîme supportent des lessives et de grands draps claqua
12 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
18uait en piqué. Pendant un kilomètre, il pleut des cordes, et puis cela cesse en quelques secondes, et l’attaque solaire recomm
13 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
19 heure et demie, les nerfs aussi vibrants que les cordes du clavecin, combien de fois cette mathématique vierge et vivace comm
14 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
20 qui bougent, ou ce sont peut-être des chats. Des cordes tendues sur l’abîme supportent des lessives et de grands draps claqua
15 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
21 qui bougent, ou ce sont peut-être des chats. Des cordes tendues sur l’abîme supportent des lessives et de grands draps claqua
16 1947, Doctrine fabuleuse. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
22du violon. Tout d’un coup vous le prenez à double corde, et l’on distingue mal les passages, vous changez de ton et l’on voud
17 1947, Doctrine fabuleuse. Le nœud gordien renoué
23ille de génie. Les tours les plus retors de cette corde nouent à la grâce l’ambition, marient au luxe fou l’avarice ingénieus
24térieur de cet objet monstrueux, fait d’une seule corde. Et je passais des heures à contempler ceux qui, à mon instar, contem
25oir perdu, on sollicitait son conseil. Il prit la corde qui servait de ceinture à sa pauvre robe. Il en fit une boucle simple
18 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
26e m’interrompit alors et dit : Voilà justement la corde de l’arc qui vient de vous traverser ! Mais je n’en finirais pas de
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Deuxième partie — Rudolf Kassner et la grandeur humaine
27e m’interrompit alors et dit : Voilà justement la corde de l’arc qui vient de vous traverser ! » Mais je n’en finirais pas de
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
28and maître, chaque peuple lui paraissait être une corde de cette harpe géante, montée sur un ton particulier, et il percevait
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
29acometti. » Un petit enfant, attaché à une longue corde, comme une chèvre, jouait dans un pré. « Où est ta mère ? » Il court
22 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
30lles dépassaient, ou les leur étirait à l’aide de cordes si elles étaient plus courtes que le lit. Thésée lui ayant fait sub
23 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
31 elles dépassaient, ou il les étirait à l’aide de cordes si elles étaient plus courtes que le lit. Thésée lui ayant fait sub
24 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
32 heure et demie, les nerfs aussi vibrants que les cordes du clavecin, combien de fois cette mathématique vierge et vivace comm