1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1s sommes devenus si savants sur nous-mêmes, et si craintifs en même temps, si jaloux de ne pas nous déformer artificiellement : n
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
2ailles devient par un mensonge, la « bonté » ; la craintive bassesse, « humilité » ; la soumission à ceux qu’on hait, « obéissanc
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
3tait pas ! Serons-nous des témoins ou des espions craintifs ? Attendrons-nous toujours le « réveil de la masse » pour affirmer qu
4 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
4nt les velléités qu’il trahit, qu’à un réformisme craintif, limité, purement défensif — celui même de M. Doumergue : c’est d’ail
5 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
5e la vocation ? Des incertains, des douteurs, des craintifs, ou des sceptiques congénitaux ne manqueront pas de me faire remarque
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
6e Hitler, l’esprit soit moins libre, plus courbé, craintif (terrorisé), plus vassalisé. » — Dictature du prolétariat ? « Nous so
7 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
7ilement étonné ; bourgeois jusque dans le respect craintif qu’il témoigne à l’homme du peuple dont la « vitalité » le déconcerte
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
8s cela revenait bientôt de tous côtés. Haletants, craintifs et obstinés. Après le déjeuner, flânant au jardin, je me penche par h
9es bêtes, les essouffle et les esquinte, les rend craintives et méchantes, lourdes, baveuses et difformes. Il faut voir les yeux p
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
10us de « révolutionner », au sens que le bourgeois craintif prête à ce terme. Nous partons, dans ce pays, d’un certain nombre de
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
11s cela revenait bientôt de tous côtés. Haletants, craintifs, et obstinés. Après le déjeuner, flânant au jardin, je me penche par
12es bêtes, les essouffle et les esquinte, les rend craintives et méchantes, lourdes, baveuses et difformes. Il faut voir les yeux p
11 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
13 une bonne part de l’argent extorqué aux passants craintifs « va pour les armements », c’est-à-dire on ne sait où. Quoi qu’il en
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. Neutralité oblige, (1937)
14us de « révolutionner », au sens que le bourgeois craintif prête à ce terme. Nous partons, dans ce pays, d’un certain nombre de
13 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
15e la vieille est innocence, religion naturelle et craintive. Elle appartient à la forme du monde, mais le martyre à son seul Juge
16tait pas î Serons-nous des témoins ou des espions craintifs ? Attendrons-nous toujours le « réveil de la masse » pour affirmer qu
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
17ses yeux ouverts ; puis enfin elle éleva une voix craintive : « Qui, des habitants du ciel, m’a envoyé de semblables visions ? Qu
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — « Têtes de Turcs »
18lle qui peuple l’Europe ; que les Asiatiques sont craintifs et ne valent rien pour la guerre, étant pareils aux femmes plutôt qu’
16 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
19ne adhésion efficace à la cause. La préoccupation craintive de se tenir « les pieds sur la terre » leur coupe les ailes. L’homme
17 1965, Fédéralisme culturel (1965). II. « Devenons nous-mêmes ! »
20ur eux-mêmes, d’adopter une attitude défensive et craintive, voire réactionnaire, de livrer un combat d’arrière-garde contre le s
18 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Culture et technique en Europe et dans le monde
21se et libère, non pas une révérence dévotieuse et craintive. D’autre part, la religion judéo-chrétienne d’un Dieu incarné, qui ap
19 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Passage de la personne à la Cité
22ue chez les « assujettis » une sorte de révérence craintive, cette apparente contradiction dont les deux termes se disputent le r
20 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience communautaire
23inventions de formes de vie politique, et même si craintive et narquoise devant tout projet neuf en ce domaine. Je renouvelle ma
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Programme pour les Européens
24ts désunis, puérilement rivaux et l’un de l’autre craintifs, le pire devient le plus probable : crise économique indéfiniment agg