1 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
1 vers le Rien transcendant. Les deux mouvements — descente et remontée — ne sont qu’apparemment superposables ; car il s’agit en
2ar il s’agit en réalité dans le premier cas d’une descente créatrice de Dieu dans l’homme ; dans le second, d’un essai de montée
2 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où le drame se noue
3 dans l’Histoire. L’avatar hindouiste, qui est la descente du dieu dans un corps d’animal ou d’homme, se répète aux temps sombre