1 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). III. Organisation de la Ligue
1rgane de coordination et de direction générale un directoire d’une dizaine de membres. Nos principes d’action sont les suivants :
2 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). VI. Que faire tout de suite ?
2es soit par l’organisation cantonale, soit par le directoire de la Ligue. On nous dit : Que ferez-vous ? Il est dangereux de parle
3 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). VIII. La Ligue du Gothard vue par la presse
3plus tôt... ces mêmes agences ! Un seul membre du Directoire s’est séparé de nous dans cette phase préparatoire — non pas pour des
4 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). IX. Premiers résultats de notre action
4cêtres se sont levés. C’est notre tour. Pour le Directoire : Denis de Rougemont.
5 1946, Journal des deux Mondes. Intermède
5 parfois de rendez-vous ; des séances enfumées du Directoire de la Ligue ; et puis, au sortir de l’une d’elles, vers midi, sur une
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
6ique que les Suisses se laissèrent imposer par le Directoire). Mais cet État a englobé des territoires progressivement liés pendan
7dre des morceaux du puzzle brouillé. Le décret du Directoire, en 1798, créant une « République helvétique », transforme en cantons
7 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
8era jusqu’en 1795 ; — à cette date, création d’un Directoire de 12 membres — lequel à son tour sera remplacé en 1799 par un Consul