1 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
1ien que la question n’est plus de s’évader, de se distraire en oubliant un monde qu’on serait sûr de retrouver bien en place le l
2er le monde. Incapable désormais de s’en [p. 138] distraire en le fuyant, il cherche à l’expliquer, avec une passion nouvelle. No
2 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
3ommes, mais on voit bien aussi qu’elles servent à distraire l’homme de son sort personnel. Dans ce sens, toutes les politiques ne
3 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
4ement fasciste, et c’est très bien. Il peut aussi distraire les esprits, détourner l’attention des faits réels, et couvrir ainsi
4 1937, Esprit, articles (1932–1962). La fièvre romanesque (janvier 1937)
5observations » dites objectives, chargées de nous distraire pendant l’opération, et de nous faire croire que ce n’est pas lui qui
5 1946, Journal des deux Mondes. Avertissement
6teur a l’oreille fine. Il ne reste donc plus qu’à distraire ce lecteur, à orienter son attention vers des objets que l’on suppose
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
7autres ; la gloire, la richesse qu’elle attend la distraient de la honte qu’elle subit, et, pour se laver du sacrifice impie de to
7 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
8 sans ouvrir la bouche ; d’où la nécessité de les distraire. Au Mexique : nationalisation du pétrole Quelques mois plus tard, n
8 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
9es hommes de lettres se soient contentés jadis de distraire d’honnêtes gens. (Ils le disaient du moins.) Les plus modestes de nou
9 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
10de l’artiste profane, qui compose ses écrits pour distraire ou séduire, sans nul souci d’un rôle social, hors de toute liturgie c