1 1926, Articles divers (1924–1930). Conférences d’Aubonne (7 avril 1926)
1 répondit en exposant les exigences de l’Évangile en face de la pensée moderne, et fut impressionnant de vigueur dialectique et de
2eur lit de préjugés pour les placer véritablement en face de la « réalité prolétarienne ». « Cercles vicieux que nos syndicats. Ce
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
3e sans cesse : l’analyse de sa solitude le laisse en face de quelques réactions physiologiques dont la pauvreté le rejette dans un
3 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
4cette impartialité même, cette façon de se placer en face des choses, tout près, mais sans jamais s’y perdre ou se confondre en ell
4 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
5tant pas ici, le peintre se trouve placé d’emblée en face de ce qu’on nomme le gros public. L’épreuve est pénible, énervante, souv
5 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
6Auber de Jean Cassou ne va pas s’attabler au café en face des personnages de Jaloux. Et peut-être que la comtesse Rezzovitch a renc
6 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
7moderne.) Après avoir défini quelques « positions en face de l’inquiétude », M. Rops considère les deux solutions les plus parfait
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
8ter, mais l’idée de vous trouver peut-être assise en face de votre bel ami laqué, souriante… Enfin, un peu après 6 heures, je suis
8 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
9te de se raser, de se baigner ; son image descend en face de lui par l’ascenseur, elle le suit au long des trottoirs, il l’aperçoi
9 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
10Le critique se sent désarmé et légèrement absurde en face d’un récit comme celui d’Anderson : voici un homme qui raconte sa vie av
10 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
11on dont certains littérateurs français témoignent en face des fantômes nés du relâchement de leur esprit ou de celui des autres. No
11 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
12nt d’absurdité foncière qu’il m’arrive d’éprouver en face d’une action purement raisonnable. Ah ! quelle raison t’attirait donc ic
12 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
13implement qu’on n’est jamais mieux pour parler qu’en face d’une assiette pleine : l’occupation agréable et essentielle qui consist
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
14 le jeu des passions et des intérêts sociaux. Or, en face de la montagne, l’homme est seul. Sénancour, c’est tout autre chose. Lui
15», note fort justement notre auteur. L’homme seul en face des sommets, qu’écrira-t-il ? — Shelley : « L’immensité de ces sommets aé
16titula Nietzsche et les hauteurs 23, et qui, posé en face du tableau franco-anglais, fournit un contraste de haut goût. Là, les m
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
17is, à midi, il monta sur le sommet d’une montagne en face du mont Maya et pria Dieu de lui donner Kobé et les bas-fonds. La nature
15 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Hic et nunc [éditorial] (novembre 1932)
18té, c’est-à-dire de les réaliser en obéissance. ⁂ En face d’une pensée religieuse qui s’épuise et se disqualifie dans ses efforts
19s que seule la prière peut délivrer d’eux-mêmes ; en face d’une pensée religieuse qui, pour tout dire, trahit sa mission de scanda
20ous n’avons rien mérité, sinon la colère de Dieu. En face de morales de plus en plus débilitantes, asservies à la classe, à la rac
21r la foi, par l’abandon aux mains du Dieu Vivant. En face de philosophes qui se moquent des hommes et ne voient même pas qu’ils n’
22frir à leurs perpétuelles et urgentes questions ; en face de philosophies qui de Descartes à Kant, ou de Hegel à Marx, ont cru pou
23d’être : « Cogitor, ergo sum. » (Je suis pensé…). En face d’une civilisation de plus en plus soumise à ce dieu imbécile qu’elle ho
16 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
24es pas là : Hic et nunc, nous voici, protestants, en face de deux solutions synthétiques « possibles », imposantes, établies. Qu’a
25d connaître la position du calvinisme dialectique en face de l’action humaine. Position, marquons-le tout de suite, intenable in a
26r-holocaustes annuels de blé, de coton et d’obus. En face des idoles, il n’y a que deux attitudes possibles : les adorer ou les fra
17 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
27e nos aînés, interrogeant notre destin, lui poser en face des questions d’une accablante simplicité. Me tromperais-je ? Ai-je mal s
18 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
28nt d’absurdité foncière qu’il m’arrive d’éprouver en face d’une action purement raisonnable. Ah ! quelle raison ici t’attirait don
19 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
29que nous sommes. 14 juin 1929 Je suis assis en face du magazine que lit le père Reinecke. Ses grosses pattes et sa barbe rou
20 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
30teuils ; la comtesse est à l’harmonium ; le comte en face d’elle lit l’Écriture. Puis on chante et ce sont parfois des strophes de
21 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
31implement qu’on n’est jamais mieux pour parler qu’en face d’une assiette pleine : l’occupation agréable et essentielle qui consist
22 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
32cette Bible qui se pose comme une nouvelle énigme en face des contradictions de la vie. Souvent ces deux grandeurs, la vie et la Bi
23 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
33se : « Je m’appliquerai à désassocier et à mettre en face de lui-même le poète lyrique — rattaché encore à une école provençale qu
24 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
34e, comme une « question » réelle et féconde. Mais en face de ce triomphe humaniste, le chrétien ne pourrait-il pas relever mainten
25 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
35l’homme, du rôle de l’homme, du destin de l’homme en face du destin du siècle, tout se simplifie aussitôt ; et si, faisant un pas
36nous posons la question de notre destin personnel en face des destins collectifs, le choix nécessaire apparaît avec une netteté qui
37is la réaction qui l’accueille. Hé quoi ! dit-on, en face de tous ces monstres menaçants, vous n’avez rien à proposer que votre ch
26 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
38les de la foule qui n’a pas de mains. » Tout seul en face du Christ, un homme oserait-il s’avancer et cracher au visage du Fils de
27 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
39 conflit véritable — que si c’est un autre homme, en face de moi, qui me la pose. Qu’il soit là, proche ou lointain, à portée de m
28 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
40chose défendue que la défense qui fait le crime. En face de ces prétentions toutes nouvelles, les Réformés de France ne cessèrent
29 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
41rations personnalistes. « Hé ! quoi, nous dit-on, en face de tous ces monstres menaçants et criminels, nous le reconnaissons, mais
30 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
42r être pieuse, n’en serait pas moins une fraude. En face d’affirmations aussi déconcertantes et aussi graves, le lecteur se sent
31 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Destin du siècle ou vocation personnelle ?
43l’homme, du rôle de l’homme, du destin de l’homme en face du destin du siècle, tout se simplifie aussitôt ; et si, faisant un pas
44ous posons la question de notre destin personnel, en face des destins collectifs, le choix nécessaire apparaît avec une netteté qui
45is la réaction qui l’accueille. Hé quoi ! dit-on, en face de tous ces monstres menaçants, vous n’avez rien à proposer que votre ch
32 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
46me une vision du monde essentiellement évolutive, en face du christianisme essentiellement révolutionnaire. 14. Du moins avec le
33 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Sur la devise du Taciturne
47e réplique du millenium chrétien. Nous voici donc en face de deux solutions synthétiques « possibles », imposantes, établies. Qu’a
48 Dieu et l’argent, Dieu et Mammon. C’est pourquoi en face des idoles, il n’y a plus que deux attitudes : les adorer ou les fracasse
34 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Note sur un certain humour
49s, ces tournures « religieuses », cette servilité en face du « destin » ? Et comment pourrait-il croire à ces bons apôtres dont la
35 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Humanisme et christianisme
50e, comme une « question » réelle et féconde. Mais en face de ce triomphe humaniste, le chrétien ne pourrait-il pas relever mainten
36 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Antimarxiste parce que chrétien
51ujourd’hui, le problème de la personne chrétienne en face du collectif marxiste. C’est l’opposition qu’on remarque le plus facilem
37 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
52des Tchèques, déjà plus qu’à moitié colonisés.66) En face de ce groupement hétérogène quant à la forme, sinon quant à l’esprit, se
38 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
53et l’abandonnent libéralement à sa passion ? Mais en face de Pilate : « Voici l’homme » ! Et que dit cet homme ? « Je suis né et j
39 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
54résultent d’attitudes différentes que Dieu adopte en face de l’homme. Ils représentent trois activités de Dieu bien distinctes. « 
40 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
55nce, mon expérience re-li-gieuse ! N’étais-je pas en face de Celui… Oh non ! pas ces théologiens avec leurs arguments impitoyables
41 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
56 les contrastes, à l’extrême, s’affirmer Français en face des Allemands, par exemple, cela conduit à une lutte ouverte, mais pas né
42 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
57ose… Mais il existe un autre fait que je poserai en face de cette constatation si pessimiste : voici ce fait : Dieu peut tout ! E
58, et tout acte est un engagement. Nous voici donc en face de la seconde question : celle de l’adhésion à l’un ou l’autre des parti
43 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
59est que tous nos pays se trouveront un jour futur en face des mêmes tâches décisives dans le domaine culturel. Vous disposez d’un m
60le répéter. Est-ce à dire qu’affirmer notre force en face d’impérialismes conquérants mène à la guerre ? Oui, si nous l’affirmons
44 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
61éelle n’est plus derrière le pouvoir établi, mais en face de lui. Tout le reste est affaire de technique — ou de patience. (Laisse
45 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Sur le déclin du Moyen Âge
62 tâche de la révolution spirituelle est définie : en face de la mesure ancienne qui se survit en tyrannie stérile et idolâtre, aff
46 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Leçon des dictatures
63est que tous nos pays se trouveront un jour futur en face des mêmes tâches décisives dans le domaine culturel. Vous disposez d’un m
47 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
64e répéter. Est-ce à dire qu’affirmer notre force, en face d’impérialismes conquérants, mène à la guerre ? Oui, si nous l’affirmons
48 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
65 conflit véritable — que si c’est un autre homme, en face de moi, qui me la pose. Qu’il soit là, proche ou lointain, à portée de m
49 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
66t courage. Soudain une femme sort du jardin juste en face de lui ; une jeune Dalécarlienne, dans son costume de marchande ambulant
50 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
67 Gens. Il est très impressionnant de se demander en face de ces hommes, à quelques mètres d’eux, quand ils travaillent sur leur p
51 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
68Gens. — Il est très impressionnant de se demander en face de ces hommes, à quelques mètres d’eux, quand ils travaillent sur leur p
52 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
69lité qui fait construire un de ces trucs-là juste en face [de] l’église du village, vous voyez d’ici ! Et toutes les combines que ç
53 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
70n voit. Août 1935 Le voisin intolérable. — En face de moi, derrière mon journal, il y a un être d’une espèce inquiétante. C
71e au bas du jardin — la maison donne sur la route en face de très grands prés, on peut pêcher. — Eau de puits dans la cour actionn
54 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
72 les contrastes, à l’extrême, s’affirmer Français en face des Allemands, par exemple, cela peut conduire à une lutte ouverte, mais
55 1938, Journal d’Allemagne. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
73rmanique n’est qu’une attitude de profond respect en face des lois de l’Harmonie et du Beau… Les hommes qui n’ont pas notre foi, ou
56 1938, Journal d’Allemagne. Les jacobins en chemise brune
74es, leur mauvaise conscience d’États centralistes en face de la revendication totalitaire. 21. L’opération a si bien réussi qu’o
57 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
75tes, bien sûr — de certaines attitudes de l’homme en face de son destin et de sa personne. Le national-socialisme apparut comme un
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
76rt et non « la vie » qui mène le jeu. Nous sommes en face d’une création de l’esprit, et non d’une confusion de reflets troubles,
59 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Dieu premier servi » (26 avril 1940)
77nte de l’époque : celle de l’attitude du chrétien en face de ses devoirs civiques et militaires. Là-dessus, quelques remarques à p
60 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
78 des Tchèques, déjà plus qu’à moitié colonisés6.) En face de ce groupement hétérogène quant à la forme, sinon quant à l’esprit, se
61 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
79que nous sommes des crétins ! Je dis seulement qu’en face de cette nature « dans son attitude superbe », il ne suffit pas de chant
62 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
80ra de décrire l’œuvre du Diable au temps présent, en face de nous et parmi nous : le grand Truquage. La plupart des auteurs qui se
63 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
81x qui tombent percés de coups Au milieu des mers. En face de ton meurtrier, diras-tu : Je suis Dieu ? Tu seras homme, et non Dieu
64 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Goethe médiateur
82on du chêne, Goethe se fait un tronc, une écorce. En face du titanisme de Hölderlin — Hölderlin ou l’Allemand exaspéré — Goethe fi
65 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
83elui qui l’a fait de rien mais qui l’a fait. Seul en face de lui-même, il douterait de son existence. Seul devant Dieu, il se voit
84les de la foule qui n’a pas de mains. » Tout seul en face du Christ, un homme oserait-il s’avancer et cracher au visage du Fils de
66 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
85e nos aînés, interrogeant notre destin, lui poser en face des question d’une accablante simplicité. Me tromperais-je ? Ai-je mal su
67 1944, Les Personnes du drame. Une maladie de la personne — Le Romantisme allemand
86 à bon marché — de certaines attitudes de l’homme en face de son destin et de sa personne. Le national-socialisme apparut comme un
68 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
87 on ne voit plus de conflit. La France n’est plus en face d’une Puissance, mais d’un vaste glacis désolé sur lequel s’allonge et s
69 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
88squ’au troisième. La porte donne dans la cuisine. En face du fourneau à charbon, qui est censé chauffer l’appartement, une espèce
70 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
89squ’au troisième. La porte donne dans la cuisine. En face du fourneau à charbon, qui est censé chauffer l’appartement, une espèce
71 1946, Journal des deux Mondes. Le mauvais temps qui vient
90ent, ils acceptaient ce fait, et posaient l’ordre en face de lui comme un défi manifestant la vocation de l’homme : le fond de la
72 1946, Lettres sur la bombe atomique. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
91ouvoir digne de ce nom, s’il ne trouvait personne en face de lui avec qui échanger des notes ? Personne à craindre, personne à men
73 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
92squ’au troisième. La porte donne dans la cuisine. En face du fourneau à charbon, qui est censé chauffer l’appartement, une espèce
74 1947, Doctrine fabuleuse. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
93te de se raser, de se baigner ; son image descend en face de lui par l’ascenseur, elle le suit au loin des trottoirs, il l’aperçoi
75 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
94 qui était chez les « nazis », chez les méchants, en face de nous, resurgit aujourd’hui chez nous et dans nos mœurs — avec moins d
76 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
95 de penser dans le cadre de l’Europe, et non plus en face d’elle et par-dessus la Manche, détail géographique insignifiant dans la
77 1948, Suite neuchâteloise. VI
96tés de s’y asseoir un jour, pour quelques heures, en face du lac ? Et certes, j’ai pensé à Gide, le plus fidèle de tous nos hôtes,
78 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
97qu’une Amérique qui les professe, et ne vaut rien en face des Russes qui les assènent. Il faut des actes, dit-on. La phrase est vag
79 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
98, J’ai tenté de traduire le sentiment des peuples en face de l’inertie de l’Assemblée. Ce n’était pas une attaque, je décrivais ce
80 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
99qu’une Amérique qui les professe, et ne vaut rien en face des Russes qui les assènent. Il faut des actes, dit-on. La phrase est vag
81 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
100raie grandeur de l’homme européen, et pour sauver en face de la terre des masses, et de la terre des machines, et des terres immen
82 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
101, J’ai tenté de traduire le sentiment des peuples en face de l’inertie de l’Assemblée. Ce n’était pas une attaque : je décrivais c
83 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
102qu’une Amérique qui les professe, et ne vaut rien en face des Russes qui les assènent. Il faut des actes, dit-on. La phrase est vag
84 1951, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Extrait du discours prononcé par Denis de Rougemont à l’inauguration du Centre (mai 1951)
103aie grandeur de l’homme européen, et pour sauver, en face de la terre des masses, et de la terre des machines, et des terres immen
85 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
104action pessimiste : « Quelle humiliation de voir, en face de la machine, l’homme tombé si bas ! Le cœur se serre quand on parcourt
86 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
105 ce qu’il proclame moral ou immoral, son attitude en face de la mort — tout cela dépend du rang qu’il assigne au libre arbitre. Mê
87 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
106action pessimiste : « Quelle humiliation de voir, en face de la machine, l’homme tombé si bas ! Le cœur se serre quand on parcourt
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
107s chargés d’amour ; ses cornes s’élevaient, l’une en face de l’autre, égales au-dessus de sa tête, pareilles au croissant demi-cir
108t même le souffle embaumé de la prée. Il s’arrêta en face de l’irréprochable Europé ; il lui lécha le cou et la jeune fille fut so
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Premiers plans d’union
109 pécheur séparé du Pape n’est littéralement rien. En face du Pape, pourtant, voici que se dresse l’Empereur. Selon Marsile de Pado
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (II)
110s se réveiller, si nous n’allons pas nous trouver en face d’un État des États, d’une Doctrine de la Science appliquée à la politiq
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
111ie ne pouvait, en aucun cas, s’accommoder d’avoir en face d’elle un empire allemand et toutes les races allemandes réunies. La Con
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un problème séculaire : la Russie et l’Europe
112a Russie, l’ont considérée comme un pays arriéré, en face de ce type occidental qui représentait pour eux le type unique de cultur
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’historisme au pessimisme
113ournal à son déjeuner… Je voudrais voir l’Europe, en face de l’attitude de plus en plus menaçante de la Russie, se décider à deven
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
114ent, que c’est un humanisme tragique. Nous sommes en face d’un monde inconnu ; nous l’affrontons avec conscience. Et ceci, nous so
115squ’à nouvel ordre, elle est seule à le chercher. En face de l’inconnu et de la torture pas encore oubliée. Bien entendu, de siècl
116 finie. Elle est devenue très faible, très petite en face du Nouveau Monde. Sa position prépondérante en Orient, elle aussi, prend
117lus d’importance par rapport à ce qui les sépare, en face d’une humanité non européenne devenue dangereusement plus proche et bien
95 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
118t haut, ce doit être un évêque anglican, somnole. En face de lui, la beauté même, « ô toi que j’eusse aimée », sa fille sans doute
96 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
119u. » Le soir du 26 août, au Pavillon des Sports, en face du Montreux-Palace, voici les trente personnes annoncées par Silva, auto
120artes. Il m’emmena dîner dans un petit restaurant en face de Victoria Station, où il avait jadis coutume de retrouver Joseph Conra
97 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La religion de la croissance
121cités sont possibles, il n’y a pas de Dieu » ou « En face de telles atrocités, Dieu seul peut sauver le sens de la vie7. » Croi
98 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
122 — et disloqué, comme on va le voir — par Lévy : En face de jeunesses bottées, nu-tête, chemise ouverte, dont notre presse aime à
99 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
123 nous le rappeler), un bâtiment sis dans le parc, en face du Palais de l’Europe, fut aménagé en salle de parlement pour les séance