1 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
1exil. Mais moi, de quoi pourrais-je bien être l’« ex » ? Avec ma « mission de conférences » (prétexte évidemment peu conva
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
2ra l’avènement du Fils de l’Homme. Ce thème de l’ex oriente lux est si puissant, que la Vulgate traduit presque toujours
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
3e et gouvernementale par laquelle se distinguent, ex æquo, les démocraties impériales, les monarchies constitutionnelles e
4 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
4çant une même activité parlait la même langue, p. ex. les architectes entre eux, ceux qui roulaient les pierres, entre eux
5rier les dimensions des salles de la Sorbonne, p. ex. où déjà les étudiants s’écrasent une heure avant les grands cours.)
5 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
6çant une même activité parlait la même langue, p. ex. les architectes entre eux, ceux qui roulaient les pierres, entre eux
6 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
7ts, selon la nature des recherches. 13. Les cours ex cathedra doivent être conservés : ainsi quand il s’agit d’exposer les