1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
1réfugier dans la sphère des abstractions les plus exsangues. Je pense quant à moi qu’un idéalisme de cette espèce est inévitablem
2 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
2aire des racines matérielles aux dérivés les plus exsangues, c’est rénover l’action cosmique de la parole. Comment cela ? « Le mo
3 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
3chrétienne que je lui oppose « paraît quelque peu exsangue ». Je pourrais essayer de me justifier en remarquant que mon objet pr
4 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
4aris… » (17 juin 1940)b À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage, et se tait, que son deuil soit le deuil du
5 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
5ci son sens de parabole. À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage, et se tait, que son deuil soit le deuil du
6 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — L’Art poétique de Claudel
6aire des racines matérielles aux dérivés les plus exsangues, c’est rénover l’action cosmique de la parole. Comment cela ? « Le mo
7 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
7llon d’une page et demie. À cette heure où Paris exsangue voile sa face d’un nuage et se tait, que son deuil soit le deuil du m
8 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
8-automne à la montagne où l’air a quelque chose d’exsangue, d’agonisant, tandis que les couleurs brûlent à l’extrême de la passi
9 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
9que « l’éthique », le stade intermédiaire, paraît exsangue, schématique et peu structuré. Un seul exemple : la décision fondant
10 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
10-automne à la montagne où l’air a quelque chose d’exsangue, d’agonisant, tandis que les couleurs brûlent à l’extrême de la passi
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
11que « l’éthique », le stade intermédiaire, paraît exsangue, schématique et peu structuré. Un seul exemple : la décision fondant
12 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
12, et le titre en était : « À cette heure où Paris exsangue voile sa face de nuages et se tait. » Je me dis : « Bon c’est un peu