1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
1ole leur a dévolu le soin d’entrer tantôt dans un foyer, tantôt dans une église, pour constater que la foule ne réagit pas au
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2s enfants… » Car le fils prodigue, s’il rentre au foyer dans une Rolls-Royce et fortune faite, tout le monde s’accorde à dire
3 photographie. Une œuvre d’art est un merveilleux foyer de contagion contre lequel je ne saurais me prémunir par le moyen d’a
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
4iel Marcel dans une belle conférence prononcée au Foyer des étudiants protestants, et que la Nouvelle Revue des jeunes publie
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
5 décida de vendre ses livres. Mais son retour au foyer provoque des scènes terribles avec son père, riche commerçant que l’o
5 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Personne ou individu ? (d’après une discussion)
6t en généralité. À mesure qu’elles s’éloignent du foyer vivant. Mais, de la sorte, le centre de l’autorité n’est pas dans les
6 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
7es de la pensée. Après l’Exposition il restera le foyer des chercheurs, toujours prêt à accueillir les savants et leurs décou
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
8oisonne la vie morale de la nation. Il devient un foyer de fièvre et un facteur d’énervement. Les deux forces antagonistes ar
8 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
9s, si la droite et la gauche deviennent les vrais foyers de la vie publique, et si d’autre part leurs mystiques se sont à ce p
9 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
10 plutôt l’image d’un court-circuit que celle d’un foyer dynamique rayonnant à gauche et à droite et dans bien d’autres direct
10 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’Arche de l’Alliance
11éparé ses voies, Israël est devenu le peuple sans foyer, sans limites et sans mesure. Les richesses mêmes qu’il prodigue aujo
11 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Commune mesure et acte de foi
12e et l’action dès leur naissance, indivisible, au foyer même de leur genèse. Je tenterai d’en donner les éléments dans la sec
12 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
13s problèmes du monde moderne, en même temps qu’au foyer rayonnant de toute éthique communautaire. Car si toutes les contradic
14 j’ai essayé de circonscrire le point central, le foyer rayonnant, le cœur de la réalité humaine où vient retentir l’appel de
13 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
15 cour de Coppet, Gibbon, Schlegel et Sismondi. Ce foyer s’éteint pour un temps. Il en renaît un autre à Bâle : Jacob Burckhar
14 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
16mnies que le curé répand sur son compte, dans les foyers et jusque dans la presse1 ! « Je n’ai pas cherché la guerre, moi ! Eh
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
17mnies que le curé répand sur son compte, dans les foyers et jusque dans la presse1 ! « Je n’ai pas cherché la guerre, moi ! Eh
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
18aison. — Je vois lamisère qui règne dans tous ces foyers, et qui les détruit. Je vois ces enfants sales abandonnés par leurs p
19ale, qu’il naît encore pas mal d’enfants dans ces foyers que tout menace. Faisons la part des « accidents », des « imprudences
17 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
20oute par la simple véracité. La fameuse « paix du foyer » n’existe guère qu’au niveau d’une certaine éloquence moyenne, polit
21ces entretiens « paisibles » qui agrémentent le « foyer domestique » d’un bourgeois ou d’un ouvrier : la censure pour un coup
18 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
22ure discipline, pourvu qu’elle soit extérieure au foyer. Je ne dirai plus que le « fascisme » tue l’esprit d’initiative. C’es
23emagne pieuse et forestière ressuscite à tous les foyers, et c’est encore la vie de ces foyers qui se répand par les rues marc
24 à tous les foyers, et c’est encore la vie de ces foyers qui se répand par les rues marchandes, aux devantures illuminées en p
25ter une arme à la guerre et de la conserver à son foyer en temps de paix. La ville entière est pavoisée. Des cortèges bruns c
19 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
26égime personnaliste ; mais de créer sur place des foyers communautaires. 24. C’est un but essentiellement fédéraliste. 25. Il
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
27Tel est le centre de tout le christianisme, et le foyer de l’amour chrétien que l’Écriture nomme agapè. Événement sans précéd
28 ». Or nous savons que tous ces châteaux sont des foyers connus de l’hérésie, ou même des « maisons d’hérétiques » (sortes de
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
29ion. Dès que l’on s’écarte un tant soit peu de ce foyer, l’on encourt le double péril de l’humanisme et de l’idéalisme. L’hé
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
30oute par la simple véracité. La fameuse « paix du foyer » n’existe guère qu’au niveau d’une certaine éloquence moyenne, polit
31ces entretiens « paisibles » qui agrémentent le « foyer domestique » d’un bourgeois ou d’un ouvrier : la censure pour un coup
23 1940, Mission ou démission de la Suisse. Neutralité oblige, (1937)
32t et Staël, et toute la petite cour de Coppet. Ce foyer s’éteint pour un temps. Il en renaît un autre à Bâle : Jacob Burckhar
24 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
33 il existe et ne cesse pas d’agir. » C’est ici le foyer du débat. Un mythe est une histoire qui décrit et illustre, sous une
25 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
34 ils entretiennent une atmosphère de paix dans le foyer. On n’injurie jamais les bonnes, d’ailleurs elles sont si rares. On n
26 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
35 maintenir dans le monde, au lieu d’y allumer des foyers éclatants de purification. Elles sont devenues des forces de conserva
36« amour » une vague obsession contagieuse dont le foyer dans l’ère moderne fut la littérature romantique, et dont les romans
27 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
37 matériel lisible et significatif. Nous sommes au foyer permanent de l’incarnation des images — ou de la création imaginée. I
28 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
38s ruines et les amertumes, rêve simplement de son foyer. Il voit sa maison blanche, sa femme et le drugstore du coin. Huit à
29 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
39orment la fédération, il cherche à vivifier leurs foyers. Et de la sorte, à l’équilibre méfiant et statique des puissances aff
30 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
40otre paix. Janvier 1940 La Section Armée et Foyer de l’État-Major m’a chargé de composer un « bréviaire civique » à l’i
31 1946, Journal des deux Mondes. Anecdotes et aphorismes
41énérale. Il m’apparaît que notre section Armée et Foyer n’aura plus rien à faire pendant les jours qui viennent. Accompagné d
42 1940 Repris mon service à la Section Armée et Foyer. Écrit le manifeste de la Ligue du Gothard. Il paraît sur une page e
32 1946, Lettres sur la bombe atomique. L’État-nation
43ctes, comme membres du corps de l’humanité, comme foyers de rayonnement, et comme communautés de gens apparentés, soit par leu
33 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
44s ruines et les amertumes, rêve simplement de son foyer. Il voit sa maison blanche, sa femme et le drugstore 2 du coin. Huit
34 1947, Vivre en Amérique. Vie privée
45métaphore idéaliste, qu’elle règne au sein de son foyer car elle règne, tout simplement, dans toute la vie, et le foyer n’est
46 règne, tout simplement, dans toute la vie, et le foyer n’est qu’une partie de ses domaines. Il s’agit de l’aménager pour qu’
47n familière pour Maman, que soupire le GI loin du foyer, dans ces trois lettres fatidiques qui sont le secret de millions de
48ygiène morale de l’Amérique ne tolère pas dans un foyer les miasmes d’une situation irrégulière, et ne laisse pas le temps de
49s de toute trace directe d’éducation puritaine au foyer. Mais les standards moraux créés par les Pionniers leur sont transmis
35 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
50s, après un an d’essai, dans une école privée. Au foyer, les parents jouent à peu près le rôle des rois dans les États démocr
36 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
51ngagement d’appuyer de tous nos efforts, dans nos foyers et en public, dans nos partis, dans nos églises, dans nos milieux pro
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
52lème juif. Tout se passe comme si l’écrasement du foyer même de ce mal infernal n’avait eu pour effet que d’en faire rejailli
53. Avant cette guerre, le nom d’Europe évoquait un foyer intense dont le rayonnement s’élargissait sur tous les autres contine
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
54 est pas moins, depuis plus de deux mille ans, le foyer d’une puissance d’invention sans égale et qui rayonne sur toute la pl
55ngagement d’appuyer de tous nos efforts, dans nos foyers et en public, dans nos partis, dans nos églises, dans nos milieux pro
39 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Quatrième lettre aux députés européens : En lisant le pamphlet du Labour Party (18 août 1950)
56e soit une culture, une unité de civilisation, un foyer d’inventions dans tous les ordres, un trésor de diversités souvent ir
40 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
57rivée de son indépendance. L’Europe est encore le foyer de la civilisation occidentale, la seule qui ait su couvrir toute la
58eule qui ait su couvrir toute la planète. Mais ce foyer fatalement s’éteindra si la puissance doit nous être interdite, car l
59n. Telle est aussi la condition du maintien de ce foyer de création et de liberté que représente l’Europe dans le monde, et q
41 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
60e soit une culture, une unité de civilisation, un foyer d’inventions dans tous les ordres, un trésor de diversités souvent ir
42 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
61cles, malgré tous ses péchés historiques, le seul foyer vivant d’une civilisation effectivement universelle ; — parce que la
62ules vivantes qui font la vraie vie de l’Europe : foyers locaux de culture et universités, syndicats et paroisses, groupes d’é
43 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
63’Europe s’étonne de voir végéter par milliers les Foyers de culture régionaux et locaux, où s’opère justement ce contact vital
64les réalités concrètes d’un coin de l’Europe. Ces foyers bien enracinés sont les cellules vivantes de l’union de demain. Ils n
65la culture à domicile, à l’atelier, à l’usine, au foyer rural, par le moyen du livre, de causeries, de concerts commentés, d’
44 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
66ntenant nos deux derniers nés : la Communauté des foyers de culture et les Agences de presse associées. Vous pourrez en juger
67non plus quelques centaines, mais des milliers de foyers de culture ; accentuer le caractère « européen » de nos fédérations d
45 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
68 bien dans les communautés organiques et dans les foyers de création. Nous entendons par là : les écoles de pensée et d’art ;
69 Il suppose certes des liaisons multipliées entre foyers de création. Ces liaisons peuvent et doivent être favorisées quand el
70 plus celle du rayonnement normal et sensible des foyers de base. Fédérer dans le champ d’une région, d’une unité de civilisat
71lieu de rencontre et de prise de contact pour les foyers locaux de toute espèce : leur autonomie concrète se trouve ainsi mieu
72ndent aux vœux et besoins exprimés par tous les « foyers » autonomes fédérés sous l’égide du Centre. Notre organisme n’est pas
46 1952, Journal de Genève, articles (1926–1982). Au pays du Patriarche (29-30 novembre 1952)
73ra. » En vingt ans, le village passe de cinquante foyers à plus de mille habitants qui deviennent propriétaires, par un systèm
47 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
74tateurs, et leurs adversaires de tout bord, et le foyer mondial de leur marché comme de leur gloire. Cette aventure va-t-elle
48 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
75. 2. Il faut que l’Europe s’unisse pour sauver le foyer d’une civilisation devenue mondiale, qui nous dépasse en tant qu’indi
49 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
76plans économiques. Mais il faut en même temps des foyers où l’on maintienne, où l’on rappelle sans cesse les exigences du but
77onnes, de publications et de projets ; enfin d’un foyer de réflexion permanente sur nos problèmes communs et de diffusion rai
50 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
78 bien dans les communautés organiques et dans les foyers de création. Nous entendons par là : les écoles de pensée et d’art ;
79 Il suppose certes des liaisons multipliées entre foyers de création. Ces liaisons peuvent et doivent être favorisées quand el
80 plus celle du rayonnement normal et sensible des foyers de base. 3. Initiative et contrôle gouvernementaux. Ce qui précède su
51 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
81rie populaire perpétue jusqu’à nos jours dans les foyers suisses et dans les salles d’école, le souvenir de trois députés des
82e de la Suisse s’était révélée par la création de foyers et de places d’échanges intellectuels : Bâle avec Érasme devint le ce
83 des grandes cultures voisines. Parfois même, les foyers qui apparaissaient ici et là sur son territoire exercèrent une influe
84de paix que valut à la Suisse sa constitution, le foyer de tous les débats politiques en Suisse fût-il le problème des droits
52 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
85is un siècle, en ce sens qu’elles constituent des foyers de création qui ont intérêt à répandre leurs secrets sur toute la pla
86ays, la forte décentralisation des cantons et des foyers urbains, diminue l’isolement moral et physique du paysan, et par suit
87 plus des associations d’entraide sociale que des foyers d’agitation et d’idéologie partisane. Leurs activités se manifestent
53 1953, La Confédération helvétique. La famille et l’éducation
88Comment veut-on que les femmes s’occupent de leur foyer, de leurs enfants, si elles doivent voter un dimanche sur trois, et p
54 1953, La Confédération helvétique. La vie religieuse
89iiie siècle un monastère qui va devenir le grand foyer de prospérité matérielle autant que spirituelle39 de la Suisse orient
90L’Université de Bâle, fondée en 1460, devenait un foyer d’humanisme avec Érasme. D’autre part, la mystique allemande du sud t
55 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
91re ou intellectuelle de la France. Sur ses quatre foyers culturels bien distincts, Genève, Lausanne, Neuchâtel et Fribourg, le
56 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
92’œuvre sous nos yeux. Situation de l’Europe Foyer de la civilisation occidentale, l’Europe a pour mission suprême et im
93aie mission : devenir un lieu de ralliement et un foyer d’initiatives pour tous ceux qui ont compris que l’Europe doit s’unir
57 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
94e jamais et à vil prix : les bibliothèques et les foyers de culture locaux se généralisent ; toute la peinture mondiale peut v
58 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
95eurt pas, c’est-à-dire qu’elle rayonne à nouveau, foyer de liberté et d’invention de l’homme, dans un monde qui l’attaque qua
59 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
96plupart de nos bulletins des informations sur les Foyers de culture et des articles consacrés à leurs problèmes, témoignant de
60 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
97tre pays éloignés, centres d’activités autonomes, foyers de rayonnement culturel et commercial. L’une centralise, l’autre fédè
61 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
98 libertés fondamentales de l’homme moderne, et le foyer vivant d’une civilisation que le monde entier lui jalouse : on l’atta
62 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
99ra. » En vingt ans, le village passe de cinquante foyers à plus de mille habitants, qui deviennent propriétaires par un systèm
63 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
100e jamais et à vil prix ; les bibliothèques et les foyers de culture locaux se généralisent ; toute la peinture mondiale peut v
64 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Le drame occidental
101dramatique où nous vivons depuis 1914, et dont le foyer est le lieu même d’où partit l’Aventure : l’Europe. Choisissant trois
65 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
102 de la constitution d’un secrétariat européen des Foyers de culture. — Création des Agences de Presse européennes associées (A
66 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
103ains » (exemple de la crise de Suez). — L’Europe, foyer vivant d’une civilisation dont les produits, mais non pas les valeurs
67 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
104 pour le prestige et la nocivité. La pratique des foyers multiples triomphe partout ailleurs qu’en France. On prend alors l’an
68 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
105de si près aux langues — sont nées dans plusieurs foyers simultanés ou successifs en Europe, se sont transportées d’un de ces
106ssifs en Europe, se sont transportées d’un de ces foyers à l’autre, d’une région à l’autre, ont circulé à travers toute l’Euro
107raits, vous voyez qu’elle commence dans plusieurs foyers de l’Italie du Nord — de ce qui est aujourd’hui l’Italie du Nord et q
108s viennent apprendre leur métier ; qu’ensuite, le foyer de la musique devient l’Allemagne, au xixe siècle seulement ; que c’
109s nation, ce qui entraînerait la désagrégation du foyer même de la civilisation actuelle, c’est-à-dire de l’Europe — l’Europe
69 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). L’Europe de l’énergie
110eul centre vivant, et demeure peut-être encore le foyer créateur, ou en tout cas peut le redevenir. Nous ne trouverons pas de
111pe a rayonné dans le monde parce qu’elle était un foyer d’énergies de toute espèce. Et ce sont bel et bien ses énergies trans
70 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Pour une politique de la recherche
112d’abord le Laboratoire. Et si l’on veut sauver le foyer rayonnant de cette culture que toute la Terre imite, ce n’est pas du
71 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
113nne à « transmettre » un massacre jusque dans les foyers les plus paisibles. Mais à l’instant précis où se croisent les deux s
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
114 du Saint-Empire continental. Elles déplacent les foyers créateurs de notre civilisation vers les rivages atlantiques. Elles c
115ce grand rêve d’une monarchie universelle dont le foyer eût été l’Europe unie ? Tout s’est défait, dénaturé et disloqué. L’un
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
116re part, ils sont désunis et opposés par bien des foyers de haine et discorde réciproque.201 La Pologne et la Hongrie sont d
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
117illement de nos forces en une multitude de petits foyers, de groupes, de sectes, de coteries puissantes à dissoudre, impuissan
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’historisme au pessimisme
118éplorer, peu importe), c’est l’Europe en tant que foyer, à la fois vieux et nouveau, d’une vie aux mille aspects, lieu de nai
119sie va profiter : Notre Europe contemporaine, ce foyer d’un effort soudain et irréfléchi pour mélanger radicalement les rang
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
120… Avant cette guerre, le nom d’Europe évoquait un foyer intense dont le rayonnement s’élargissait sur tous les autres contine
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
121ats-Unis d’Europe325 : Ce noble continent est le foyer des grandes races ancestrales de l’Occident. Il est la source de la f
122randis sur les ruines de leurs villes et de leurs foyers, et scrutent le sombre horizon, cherchant d’où vont venir les nouveau
123ngagement d’appuyer de tous nos efforts, dans nos foyers et en public, dans nos partis, dans nos églises, dans nos milieux pro
78 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
124timent de leur unité réelle. 3. L’Europe a été le foyer de la civilisation technicienne. La technique n’y est pas née par has
125nes, vingt-trois festivals de musique, et sur les foyers d’éducation populaire, les fondations, les maisons d’édition, les con
79 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)
126s actuelles. Elles sont tout de même devenues des foyers rayonnants de créations du premier ordre. Et cela, je crois, pour les
80 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
127de rayonnement universel dans la pluralité de ses foyers créateurs, et dans les tensions qui en naissent. D’autant plus nous s
81 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
128là du monde qui a fait « le Monde », ayant été le foyer de l’idée de « genre humain », ayant été aussi la condition instrumen
82 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
129 tout d’abord le réseau de ses échanges et de ses foyers de production, puis les premières institutions mondiales. Jamais les
130sions, on conçoit qu’il fonctionne alors comme le foyer d’une expansion énergétique irrésistible. Tel est le secret du dynami
83 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
131verse la Manche, il me semble que je rentre à mon foyer, non que je le quitte… Pour ma part, je suis déjà fédéré. » Il serait
84 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
132rontières deviendront insensibles, tandis que les foyers d’émission ou de condensation d’énergies de toute nature composeront
85 1965, Fédéralisme culturel (1965). I. « Toute culture est création de diversité »
133xistence et de la vitalité d’un certain nombre de foyers locaux de création — qu’il s’agisse de petites cités comme celles qui
134 vitalité de notre culture dépend de celle de ces foyers locaux de création, on ne peut la maintenir aujourd’hui qu’en mettant
135e peut la maintenir aujourd’hui qu’en mettant ces foyers au double bénéfice de l’autonomie politique et de la liberté des écha
136 des échanges ; je voudrais dire : en rendant ces foyers « immédiats à l’Europe »: donc en les libérant de l’emprise de l’État
137petit État. Elle offrirait ainsi à nos régions et foyers focaux des perspectives toutes nouvelles. En effet, dans une Europe f
138éation de « métropoles régionales », prenant pour foyer une grande ville ou un ensemble urbain (comme Aix-Marseille-Étang de
139spoir. Il faut donc, plus que jamais, ranimer les foyers de la culture régionale et locale. Il faut que chaque cité vivante re
140orte plus que jamais de maintenir ou de créer des foyers régionaux de culture vécue, assimilée par une communauté bien liée et
86 1965, Fédéralisme culturel (1965). II. « Devenons nous-mêmes ! »
141plier, auraient vite fait de nous montrer que les foyers d’art et de pensée qui ont illustré notre culture européenne sont tou
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
142 grand fait national. Qui sommes-nous hors de nos foyers, quel nom invoquons-nous, de quel nom sommes-nous fiers, quelle histo
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
143roissance empirique, par l’intérieur, à partir de foyers multiples. Ces origines demeurent sensibles et agissantes dans l’exis
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
144rontières actuelles. Elles relient des cités, des foyers de création, des maîtres, et non pas des nations. Ce que l’on nomme p
145entale, car celle-ci a toujours été faite par des foyers locaux et non par des nations ; par des écoles fermées puis internati
146couleurs plates de nos atlas. La multiplicité des foyers créateurs fournit à la culture ses meilleures chances, et c’est elle
147re histoire culturelle, considérée comme celle de foyers de créations successifs et parfois simultanés. Il y avait eu Saint-Ga
148e vents européens raniment simultanément tous les foyers anciens, et même Berne, qui pour la première fois s’illustre aux yeux
149s plus tard, c’est à Bâle que s’allume un nouveau foyer : Bachofen inaugure par son « Matriarcat » une conception sociologiqu
150marquée par cet enseignement. Plus discrets, des foyers de pensée confessionnelle sont entretenus à Lausanne (née à l’indépen
151revues, d’instituts de recherches. Ce tableau de foyers qui s’allument, s’éteignent et se rallument comme au hasard, tout ind
152 pays qu’un carrefour, un lieu de rencontre et un foyer de rayonnement. Les Russes qui ont choisi d’habiter cette ville n’y o
153iiie siècle un monastère qui va devenir le grand foyer de prospérité matérielle autant que spirituelle de la Suisse oriental
154l’université de Bâle, fondée en 1460, devenait un foyer d’humanisme avec Érasme. D’autre part, la mystique allemande du sud t
90 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La Suisse, dans l’avenir européen
155rontières deviendront insensibles, tandis que les foyers d’émission ou de condensation d’énergies de toute nature composeront
91 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
156rontières actuelles. Elles relient des cités, des foyers de création, des maîtres, et non pas des nations : ce que l’on nomme
92 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
157u complexe de villes moyennes formant le cœur, le foyer dynamique d’un pays d’une population minimum d’un à deux millions et
93 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
158at-nation demeurera longtemps encore le principal foyer de fidélité, particulièrement pour les peuples récemment émancipés et
159emande la division du phénomène État en autant de foyers, et sa répartition à autant de niveaux, qu’il y a de fonctions divers
94 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Naissance d’une Fondation
160’œuvre sous nos yeux. Situation de l’Europe Foyer de la civilisation occidentale, l’Europe a pour mission suprême et im
161evenir toujours mieux un lieu de ralliement et un foyer d’initiatives pour tous ceux qui ont compris que l’Europe doit s’unir
95 1970, Le Cheminement des esprits. Historique — Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
162eur en lequel viennent converger les problèmes de foyers de culture, d’écoles aux trois degrés, de recherches scientifiques, d
96 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — L’Europe contestée par elle-même
163noritaire dans le monde, l’Europe soit devenue le foyer le plus virulent du progrès humain pendant sept siècles. L’Europe act
164 la fois, l’Europe n’en est pas moins demeurée le foyer de la civilisation contemporaine, occidentale, — c’est-à-dire de la s
165es autres, arrêtées, en recul, ou éteintes. Si ce foyer venait à être détruit par une guerre totale, les bibliothèques, les m
97 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
166ur la Liberté de la Culture a voulu rassembler au foyer même de l’aventure moderne, dans Paris, des œuvres dont la « nouveaut
167 commentateurs et adversaires de tout bord, et le foyer mondial de leur marché comme de leur gloire. Cette aventure va-t-elle
98 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Éducation, civisme et culture
168rontières actuelles. Elles relient des cités, des foyers de création, des maîtres, et non pas des nations. Ce que l’on nomme,
99 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Pour une politique de la recherche
169d’abord le Laboratoire. Et si l’on veut sauver le foyer rayonnant de cette culture que toute la Terre imite, ce n’est pas du
100 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — L’Europe, l’été…
170té réelle dont la ville où ils se jouent forme le foyer rayonnant. Chacun d’eux tente d’exprimer un genius loci, non point en