1 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
1ouflée de prétentions munichoises. Puis un palais gothique 1880, qui est le Parlement. Et voici la trouée du Danube, Bude solide
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
2lle du symbolisme liturgique et de l’architecture gothique naissante. Mais sur le lit substitué à l’autel, lit consacré à la dée
3 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
3inuit des protestants, dans la plus grande église gothique du monde, la cathédrale de Saint-Jean-de-Dieu, siège de l’évêque angl
4 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
4inuit des protestants, dans la plus grande église gothique du monde, la Cathédrale de Saint-Jean-de-Dieu, siège de l’évêque angl
5 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
5i a l’air d’une église, et une église qui a l’air gothique quand plus rien ne l’est en nous ni autour d’elle. Un peuple, s’il éd
6 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
6Manhattan commencera de nous en convaincre. Du gothique neuf On m’avait dit que je verrais à New York de pauvres petites é
7xe siècle copie scrupuleusement les bons modèles gothiques.) Je remonte la Cinquième Avenue, en partant de Washington Square. Vo
8ont se marier. Plus haut encore, une autre église gothique aux flèches banales en pierre grise : Saint-Patrick, cathédrale catho
9 de marbre noir, mais un autel et des retables en gothiques flamboyant, trop dorés. Plus loin, l’église luthérienne de Saint-Pier
7 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
10ction de l’est de beaux quartiers gris clair d’un gothique sobre et astiqué, change subitement d’aspect et tourne au populaire u
8 1946, Journal des deux Mondes. L’Amérique en guerre
11et ses appuis que dans l’imitation. Elle imite le gothique dans ses églises, ses résidences de luxe, ses universités, quand l’Eu
12 luxe, ses universités, quand l’Europe, patrie du gothique, construit des églises en verre et ciment armé, des universités aérod
9 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
13ction de l’est de beaux quartiers gris clair d’un gothique sobre et astiqué, change subitement d’aspect et tourne au populaire u
14inuit des protestants, dans la plus grande église gothique du monde, la cathédrale de Saint-Jean de Dieu, siège de l’évêque angl
10 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Slums (janvier 1947)
15ction de l’est de beaux quartiers gris clair d’un gothique sobre et astiqué, change subitement d’aspect et tourne au populaire u
11 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
16xe siècle copie scrupuleusement les bons modèles gothiques.) Je remonte la Cinquième Avenue, en partant de Washington Square. Vo
17ont se marier. Plus haut encore, une autre église gothique aux flèches banales en pierre grise : Saint-Patrick, cathédrale catho
18 de marbre noir, mais un autel et des retables en gothique flamboyant, trop dorés. Plus loin, l’église luthérienne de Saint-Pier
12 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
19par les Hollandais. Mais en Amérique, on copie le gothique, tant pour les églises que pour les universités. On pousse le raffine
20i a l’air d’une église, et une église qui a l’air gothique quand plus rien ne l’est en nous ni autour d’elle. Un peuple, s’il éd
13 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
21e l’Amérique en est encore à bâtir des églises en gothique neuf. C’est parce que l’Europe est la mémoire du monde qu’elle ne ce
14 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Première partie. La Voie et l’Aventure — Où les voies se séparent
22 un seul lieu sacré en dehors des églises en faux gothique luxueux, dominées de très haut par les gratte-ciel ; pas un seul pèle
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
23t été tirés des anciennes coutumes germaniques ou gothiques, améliorées et refondues par le droit romain, qui en avait fait un sy
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
24anche ou de notre glorieux passé, des cathédrales gothiques ou de la peinture de la Renaissance. Nous ne pouvons que nous demande
17 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
25iel, on persiste à construire des églises en faux gothique et même d’énormes cathédrales copiées sur les modèles combinés des ba
18 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
26ntre des bâtiments de style mal défini, allant du gothique xixe siècle au fonctionnel 1950 en passant par le rococo américain 1
19 1965, Fédéralisme culturel (1965). II. « Devenons nous-mêmes ! »
27 du xiie au xive siècle n’a pensé construire du gothique : c’est après coup que le terme est apparu, pour désigner (d’ailleurs
28ie très sérieusement deux immenses cathédrales en gothique neuf, quand Le Corbusier fait Ronchamp. La diffusion européenne, puis
29hénomènes internationaux par excellence, comme le gothique ou le baroque. Le nationalisme lui-même n’est pas lié au fait nationa
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
30siècles le décor. Je ne parle pas des cathédrales gothiques et des grandes abbayes romanes ou baroques, mais je passe en revue da
31is abondamment sculptés et chargés d’inscriptions gothiques du canton de Berne, ces fontaines surmontées de statues peintes, ces
21 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
32 et sont devenus mondiaux au xxe siècle : roman, gothique, classique, baroque, romantisme, réalisme, impressionnisme, cubisme,
22 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
33ont été communes à tous nos pays, l’art roman, le gothique, le baroque, le classique, tous produits de la Grèce, de Rome, du chr
34 médiévale avec les voûtes romanes et les flèches gothiques, les troubadours avec leurs poèmes d’un érotisme raffiné, les romanci
23 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — Pronostics 1969 (une interview)
35 médiévale avec les voûtes romanes et les flèches gothiques, les troubadours avec leurs poèmes d’un érotisme raffiné, les romanci
24 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Fécondité des études régionales
36s styles européens, puis mondiaux, du roman et du gothique au Bauhaus et à « l’architecture visionnaire » ; du classicisme et du
25 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
37 et sont devenus mondiaux au xxe siècle : roman, gothique, classique, baroque, romantisme, réalisme, impressionnisme, cubisme,
26 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). I. Alpbach : le trentième anniversaire du Forum européen
38de grands courants ou styles continentaux (roman, gothique, baroque, réaliste, symboliste, surréaliste, etc.). Aucune culture vi