1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1l’immense effort pour se libérer de l’universelle hypocrisie accompli par des générations qui ne lèguent aux suivantes que leur la
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
2veu d’impuissance, il n’a plus même la force de l’hypocrisie. Isolé dans un hôtel perdu, avec son corps qui se souvient — « mémoir
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3ns les plus efficaces ? Mais on nommera cela de l’hypocrisie. Soit, j’accepte. Et aussitôt j’annonce : Éloge de l’hypocrisie No
4, j’accepte. Et aussitôt j’annonce : Éloge de l’hypocrisie Non, non !… Debout dans l’ère successive ! Brisez, mon corps, brisez
5 de ma triste lucidité, je t’avais déjà invoquée, hypocrisie consolante et libératrice. Mais tu m’offrais un visage un peu crispé,
6incérité crée en nous un fait accompli. J’appelle hypocrisie envers soi-même une volonté — si profonde qu’elle n’a pas besoin de s
7supportable, c’est celle qu’on tire de soi-même.) Hypocrisie, ce sourire des sphinx ; hypocrisie, masque ambigu d’une liberté plus
8de soi-même.) Hypocrisie, ce sourire des sphinx ; hypocrisie, masque ambigu d’une liberté plus précieuse que toute certitude… Ô vé
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
9 par des orateurs émus et il y aurait une insigne hypocrisie à feindre de ne plus la reconnaître, une fois dissipée la fumée des c
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
10de plus, l’intelligence apporte la solution d’une hypocrisie que la révolte rend moins sympathique, certes, mais plus réellement d
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
11age dans la gendarmerie et les fakirs débordés. L’hypocrisie s’en tire avec une volte-face.) Quelle heure est-il ? La lune se tien
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
12 » littéraire, mais bien le signe d’une absence d’hypocrisie tout à fait insolite, et qui dans certains cas, paraîtra presque scan
13il met en jeu, c’est toujours l’absence absolue d’hypocrisie de sa part qui donne aux choses les plus banales une nouveauté frappa
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
14age dans la gendarmerie et les fakirs débordés. L’hypocrisie s’en tire avec une volte-face.) Quelle heure est-il ? La lune se tien
9 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
15lent guère mieux, tant ils sont enrobés de crasse hypocrisie par la bureaucratie bourgeoise et militaire qu’ils engendrèrent légit
10 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
16gence, il est clair que toute impartialité serait hypocrisie, refus. Qu’on trouve donc ici une prise de parti.   Nous sommes une g
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
17la dignité humaine. Nous dénoncerons sans cesse l’hypocrisie plus ou moins consciente de cette morale, que le soviétisme est en tr
12 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
18me, de la « belle âme », et, pour tout dire, de l’hypocrisie de la classe possédante. Ils célèbrent l’esprit pour endormir le peup
13 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
19, dans des moments d’indignation en présence de l’hypocrisie plus ou moins consciente de certains capitalistes, de certains porte-
20st pas tenu là. Il a, dès le début, avec autant d’hypocrisie sans doute que d’habileté, et même de sagesse, proclamé en même temps
14 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
21mour est inconcevable et impossible, est une pure hypocrisie en dehors de Dieu. Le plus court chemin vers autrui passe par Dieu. E
22le des moralistes sceptiques français. Toutes les hypocrisies que ces moralistes ont décelées dans nos beaux sentiments, toute cett
15 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
23 d’un régime qui le déshumanise, et dénudé de son hypocrisie bourgeoise. Une révolution qui part à l’aventure aboutit toujours au
16 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
24la dignité humaine. Nous dénoncerons sans cesse l’hypocrisie plus ou moins consciente de cette morale, que le soviétisme est en tr
17 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
25 jeu dans ses Illusions du Progrès : le maximum d’hypocrisie sociale — ou « injustice » — correspond toujours dans l’histoire au m
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
26sprit pur dont la faiblesse philosophique égale l’hypocrisie pratique. Enfin il serait sage de se garder de tout pronostic global
19 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
27s’y refuse, on le forme quand même, moyennant une hypocrisie, à l’image déformée de l’homme non-créateur. Et c’est ainsi que les c
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
28evient ce qu’on pourrait appeler le problème de l’hypocrisie des formes. J’en donnerai deux exemples. On a remarqué déjà qu’en pol
29t cet État à des actions qu’il prétend condamner. Hypocrisie profonde des formes, héritage d’un libéralisme dégradé, d’un esprit d
21 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
30sprit pur dont la faiblesse philosophique égale l’hypocrisie pratique. Enfin il serait sage de se garder de tout pronostic global
22 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Échos (janvier 1936)
31ls au Négus, — et cela en temps de paix, comble d’hypocrisie ! ⁂ La littérature rajeunit On a pu lire récemment dans le plus « l
23 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
32it de « l’esprit » un refuge de l’égoïsme et de l’hypocrisie, voilà l’occasion ou jamais de répéter un vieux dicton : l’abus n’enl
24 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
33autorité assure les libertés (mai 1937) ac Si l’hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu, le verbiage politique d’a
25 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
34 outre que le point 24 du programme n’est pas une hypocrisie, comme le prétendait l’étudiant, mais qu’il témoigne d’une grande sag
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
35 souffrir pour des idées, des idéaux, des petites hypocrisies idéalisées et perverses auxquelles personne ne sait plus croire. Vous
27 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
36 jeunes gens et les jeunes filles se refusent à l’hypocrisie, ne consentent plus à refouler leurs instincts naturels. En outre, le
28 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
37ménage autant de liberté qu’il suppose, dit-on, d’hypocrisie. Il a le charme reposant des formes fixes. Mais le mondain qui n’est
38rester fidèle à la fiction légale serait une pure hypocrisie. 25  » Par malheur, ce beau raisonnement détruit les bases de tout tr
39 de « sincérité » ; qu’en vertu d’une constante « hypocrisie » s’efforçant de subordonner nos petit bonheurs à la justice, nos dés
29 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
40itions. Mais il serait insuffisant de démasquer l’hypocrisie, et Dieu sait si les mots démocratie et liberté en sont une, pitoyabl
41e serait insuffisant et même dangereux. Car cette hypocrisie est encore un hommage que la faiblesse des foules rend à quelque idéa
30 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
42age autant de liberté qu’il ne suppose, dit-on, d’hypocrisie. Il a le charme reposant des formes fixes. Mais le mondain qui n’est
31 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
43 tout n’y est pas d’égale valeur. Et ce n’est pas hypocrisie, bien au contraire, que de déclarer ses valeurs. Nos contradictions s
32 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
44de leur morale, et ils s’y tiennent ; sans plus d’hypocrisie que nous aux nôtres. ⁂ [p. 127] Visite à Wellesley College, universi
33 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
45rrangent — et les maris aussi — avec un minimum d’hypocrisie qui passerait dans le Nord pour du cynisme ; mais ce qui ferait scand
34 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
46Ils se tirent de la contradiction en répétant : « hypocrisie anglo-saxonne ». [p. 68] Et les Yankees ripostent : « mauvaise foi la
47nifie plus rien. Ou bien c’est un mensonge et une hypocrisie. Je vais vous en donner un exemple. Les Soviets qui se disent démocra
35 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
48e ce n’est pas la faute du député local ni de « l’hypocrisie américaine ». Que faire ? Tout le monde ne peut pas tout savoir, enco
36 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
49 liant à des économies voisines. Mais remarquez l’hypocrisie du terme « nationaliser ». On n’ose pas dire « étatiser ». On veut en
37 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
50ir un prêt, payant la casse, vous parlez de notre hypocrisie… Avec tout cela, je me demande bien pourquoi nous adorons la France c
38 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
51nifie plus rien. Ou bien c’est un mensonge et une hypocrisie. Je vais vous en donner un exemple. Les Soviets, qui se disent démocr
39 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
52 quand elle n’envoie pas, on parle d’égoïsme et d’hypocrisie puritaine. Et il arrive même trop souvent que l’on parle des deux à l
40 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
53 quand elle n’envoie pas, on parle d’égoïsme et d’hypocrisie puritaine. Et [p. 55] il arrive même, trop souvent, que l’on parle de
54encore nos bars !… C’est là ce que j’appellerai l’hypocrisie latine. (Un thème qui me paraît moins rebattu que la fameuse hypocris
55 thème qui me paraît moins rebattu que la fameuse hypocrisie anglo-saxonne.) Autre exemple de cette même contradiction dans les ju
41 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
56raît opportun. Tout cela se passe sans la moindre hypocrisie… Mais aussi sans le moindre respect pour la valeur proprement littéra
42 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
57e de normalité. En Amérique, on se refuse à cette hypocrisie sociale. Le premier accroc fait par un conjoint coûte à l’autre 1 000
43 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
58 plus, ils pensent que vous manquez d’idéalisme. Hypocrisie américaine. L’expression suppose que les Américains seraient notablem
59eut agacer ou gêner, mais c’est le contraire de l’hypocrisie, et de nos mœurs. Quant à l’attitude américaine vis-à-vis de la quest
60ir un prêt, payant la casse, vous parlez de notre hypocrisie… Avec tout cela, je me demande bien pourquoi nous adorons la France c
44 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
61st plus jésuite, mais léniniste, mais fasciste. L’hypocrisie aussi a changé de camp. Tartuffe n’est plus dévot comme jadis, il n’e
45 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
62es, les symboles, les hiérarchies, sont taxés d’« hypocrisie » 42 . L’extrême appauvrissement des formes culturelles, chez les pro
46 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
63fait nécessaire et non accidentel — en dépit de l’hypocrisie des historiographes partisans — que la Révolution, mythe libertaire,
47 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
64e du Parti. (Seul le Politburo peut la sonder.) L’hypocrisie était jadis l’hommage que le vice rendait à la vertu. Elle est devenu
48 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
65tes de Colomb, animées par l’esprit de lucre et l’hypocrisie missionnaire, ont détruit les « splendides » cultures des Indiens, de
49 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
66fait nécessaire et non accidentel — en dépit de l’hypocrisie des historiographes partisans — que la Révolution, mythe libertaire,
50 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
67ire d’intellectuels, je serais inquiet. Sur une hypocrisie des pseudo-libéraux Refuser l’usage de la force contre ceux qui ont j
51 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
68ois pas du tout naïf et vous ne l’accuserez pas d’hypocrisie. Mais alors de qui parlez-vous ? De quels « Européens » qui méritent
69s » ont la naïveté de situer leur continent, et l’hypocrisie d’évaluer ses problèmes. Vous me direz que vous ne pensiez qu’à l’uni
52 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
70s doute plus catastrophique, pour beaucoup, que l’hypocrisie et les tabous du siècle passé. » L’affirmation paraît tout arbitraire
53 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
71es compromis systématiques engendrent à la longue hypocrisies, rancunes, ou mollesse intellectuelle, tandis que l’« égalité des iné
54 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
72, plus sophistiqué, non moins prompt à dénoncer l’hypocrisie sociale de son peuple : voir Andorra et Je ne suis pas Stiller, pièce
73fêtes, les symboles, les hiérarchies sont taxés d’hypocrisie 127 . L’extrême appauvrissement des formes cultuelles, chez les prote
55 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
74ur l’indispensable solidarité de nos nations. Une hypocrisie ennuyeuse. Prétendre « organiser les échanges », c’est d’une part rec
56 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
75inspiration quelconque ? Or, tout paraît frappé d’hypocrisie. C’est à cette anxiété de l’homme déraciné, isolé et désorienté qu’on
57 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
76met tous les [p. 138] refus et n’autorise que les hypocrisies. Quant à son absurdité théorique, elle est parfaitement exprimée par
58 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
77 et d’adultères chez les princes, de simonie et d’hypocrisie chez les prêtres. C’est déjà l’essentiel de la prédication antiromain
59 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
78ccidentelle (en vertu d’un mélange diplomatique d’hypocrisie et d’ignorance) par les frontières stato-nationales. C’est la divisio
60 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
79ni créance ? 9 Je montrais là un cas typique d’hypocrisie des formes chez l’homme qui justement n’avait cessé de prôner la sinc
80 de sa pensée ou de son art, court le risque de l’hypocrisie, voire du mensonge des formes que j’évoquais plus haut à propos de Gi
61 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
81e boniments de vendeurs, épouvantails à moineaux, hypocrisies en service commandé ou mensonges délibérés — masques et alibis d’une