1 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
1 vue. Vulgaire et séduisant, pharisien et voyou, hypocrite et cynique à la fois, repoussant mais non moins fascinant, il est san
2 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
2 nos contemporains, n’ont pas dit « Dieu », moins hypocrites. Mais ils ont dit Nation, ou Race, ou Classe. Dans ces trois entités
3 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
3 convaincante que l’homme « moral » n’était qu’un hypocrite, un faible, un refoulé ou un raseur. Mais la guerre nous montre autre