1 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
1, clos, secrets, abandonnés. Et des crémeries aux idylles démodées… Rentrons dans la ville un soir qu’elle s’amuse. Vous avez d
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2on-Füred aux élégances bourgeoises et militaires, idylles de jardins publics à l’écart d’un concert du samedi soir, petits prof
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
3une fille qu’il aimait dans son adolescence. Et l’idylle passionnée se renoue, mais en même temps le drame s’éveille dans l’âm
4 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
4on-Füred aux élégances bourgeoises et militaires, idylles de jardins publics à l’écart d’un concert du samedi soir, petits prof
5 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
5 cette légende, malgré toutes ses romances et ses idylles d’une pureté dramatique. Les forges, les charrois de minerai, le traf
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
6 Don Juan et Zerline. Ou bien l’on tombe dans une idylle de carte postale. L’amour heureux n’a pas d’histoire dans la littérat
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
7tuations du Roman de Tristan. Par exemple, dans l’idylle tragique de Diarmaid et Grainne, les deux amants se sauvent dans la f
8 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Souvenir de la paix française (15 mars 1941)
8cret de ce village aux volets clos. Imaginant une idylle muette. Celui qui revient au pays après une longue absence et des déb
9 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
9décor ; non pas un état d’âme vaporeux, comme les idylles du xviiie , non pas l’opéra romantique, bien moins encore ces planche
10cret de ce village aux volets clos. Imaginant une idylle muette. Celui qui revient au pays après une longue absence et des déb
10 1948, Le Figaro, articles (1939–1953). Sagesse et folie de la Suisse (13 octobre 1948)
11ie et du commerce. Ces deux chiffres détruisent l’idylle, évoquent les luttes sociales, les crises, les grèves, les poussées d
11 1953, La Confédération helvétique. Le peuple et son histoire
12e, dans l’Histoire, aura le dernier mot. Entre l’idylle de carte postale et la vision millénariste, nous allons essayer de dé
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
13sédons une version grecque tardive : la célèbre « Idylle » de Moschos, qui date du iie siècle avant notre ère, en pleine litt
14r Veronèse, le Titien, le Lorrain et Tiepolo. L’Idylle de Moschos5 Une fois, Kypris envoya à Europé un doux songe. C’ét
15ère. C’est sans nul doute le songe du début de l’Idylle qui contient, pour nous tout au moins, la véritable signification du
16 au moins, comme nous le verrons, que symbolise l’Idylle de Moschos, si tardive qu’elle soit. Selon la plupart des commentateu
17storique ou psychologique. Rien de commun entre l’Idylle et le destin de l’Europe dans l’histoire à venir. Il n’en va pas de m
18rte d’exercice de description, dans le style de l’Idylle antique. Citons Hugo : Un ouvrier d’Égine a sculpté sur la plinthe E
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
19les Nibelungen et les Minnesänger. Les célèbres « Idylles » de Salomon Gessner, la physiognomonie mystique de Lavater, la pédag
20décor : non pas un état d’âme vaporeux, comme les idylles du xviiie siècle, non pas l’opéra romantique, bien moins encore ces
21antique « Les Alpes » d’Albert de Haller et les « Idylles » de Salomon Gessner, puis à l’Allemagne post-romantique les poésies
14 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Les variétés de l’expérience communautaire
22ont l’avers et l’envers d’une même médaille.157 Idylle ou pas, les habitants de Belœil ou de Trois-Rivières (comme ceux de B
15 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
23droite et de gauche qui dénoncent comme utopie ou idylle naïve les conditions mêmes de la liberté, j’entends l’union fédérale
16 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
24serait « une douce manie de rousseauistes épris d’idylle et entretenant la nostalgie du jardin d’Eden » (var. : « du retour au
17 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
25encore « une douce manie de rousseauistes épris d’idylle et entretenant la nostalgie du jardin d’Eden » (variante : « du retou