1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
1nait mal, on répudiait sa femme. Le prétexte de l’inceste, curieusement exploité, trouvait l’Église sans résistance : il suffis
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
2tait donc assez faible), et surtout le fait que l’inceste était assez bien toléré chez les Celtes, comme l’attestent de nombreu
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
3 dans Phèdre. D’abord en faisant de l’obstacle un inceste, c’est-à-dire une entrave qu’il n’est plus admissible de vouloir vain
4rche à tourner cette loi sévère qui, condamnant l’inceste, rend impossible la passion. Et voici comment il s’y prend : en renda
5 déguisements plus savants !) Mais ce n’est pas l’inceste, c’est la passion qui intéresse — au sens fort — Racine. L’autre moye
4 1946, Journal des deux Mondes. Le mauvais temps qui vient
6de leur mari pendant cinq ans, mais le tabou de l’inceste, par exemple, résiste encore ; les traités ne sont guère respectés ma
5 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
7rniers tabous sexuels qui tiennent encore (avec l’inceste), il n’y aurait ni passion ni roman véritables, au sens « tristanien 
8e scientifique : l’amour des petites nymphes et l’inceste. Ces deux amours seraient-ils contraires à la nature ? On les voit la
9s décadent ni scandaleux. S’agirait-il moins d’un inceste que des relations entre Animus et Anima, comme l’avancent des comment
10’un secret fondamental de la psyché européenne. L’inceste n’est ici que la condition même de la « dernière histoire d’amour pos
11x de l’écrivain et du lecteur, que toute espèce d’inceste ou de passion maudite ? L’érotique du mariage est une terre inconnue
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — Soulèvement des puissances animiques
12le sadisme et le masochisme, l’homosexualité et l’inceste ; et toutes les formes d’exhibitionnisme et de raffinements pervers q
13bien autre chose que la pédérastie dans Proust, l’inceste dans Musil, la luxure dans Miller, ou le simple coït dans l’amour ? I
7 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
14rniers tabous sexuels qui tiennent encore (avec l’inceste), il n’y aurait ni passion ni roman véritables, au sens « tristanien 
15e scientifique : l’amour des petites nymphes et l’inceste. Ces deux amours seraient-ils contraires à la nature ? On les voit la
16s décadent ni scandaleux. S’agirait-il moins d’un inceste que des relations entre Animus et Anima, comme l’avancent des comment
17’un secret fondamental de la psyché européenne. L’inceste n’est ici que la condition même de la « dernière histoire d’amour pos
18x de l’écrivain et du lecteur, que toute espèce d’inceste ou de passion maudite ? L’érotique du mariage est une terre inconnue
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
19s l’amour et le plaisir sans violer le tabou de l’inceste et en s’accommodant, en quelque sorte, aux structures imposées à sa j
9 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
20plication qui lui manquait de la prohibition de l’inceste ; cependant que des biologistes et des électroniciens puisent dans la
10 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
21plication qui lui manquait de la prohibition de l’inceste ; cependant que des biologistes et des électroniciens puisent dans la
11 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
22 des règles du jeu d’échecs à la prohibition de l’inceste chez les tribus sauvages, des rituels liturgiques aux lois fiscales,
12 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
23plication qui lui manquait de la prohibition de l’inceste ; cependant que des biologistes et des électroniciens puisent dans la
13 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
24t le premier modèle est le mariage. Passion et inceste Dans son ouvrage sur la Prohibition de l’Inceste (1905), Durkheim,
25ceste Dans son ouvrage sur la Prohibition de l’Inceste (1905), Durkheim, bien avant Freud (dans Totem et Tabou), suppose que
26sterais davantage, aujourd’hui, sur le thème de l’inceste dans Tristan, et sur ses aspects œdipiens (indiqués très nettement, s
27u père chez les Celtes, il a commis et consommé l’inceste, mais en transe, dans le fantasme et le rêve éveillé provoqués par le
28ec elle mariée à Marc, il violerait le tabou de l’inceste, et tout s’effondrerait — l’ordre social — dans une extase éblouissan
29ntairement au roi. Les effets destructurants de l’inceste et les effets exaltants de la courtoisie convergent vers l’extase dan
30 pourrait survivre à la disparition du tabou de l’inceste ; la courtoisie pas davantage, ni la passion, ajouterons-nous. Mais s
31 bonnes raisons de croire que la prohibition de l’inceste est la loi minimale pour qu’une culture se différencie de la nature24