1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
1frir. Rendez-vous manqués, lettres perdues, aveux incompris, et peut-être, un quiproquo de destinées… Le tragique du peut-être ;
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2qui revient au même. Une femme fatale et un grand incompris sont là. Enfin, Jean Cassou, représentant Mgr le marquis de Carabas,
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
3us un nom d’emprunt. Une femme fatale et un grand incompris sont là. Enfin Jean Cassou, représentant Mgr. le marquis de Carabas,
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
4ler les œuvres qui risqueraient, sans lui, d’être incomprises ou ignorées, il se contente, la plupart du temps, d’être l’écho de [p
5 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
5exigences de liberté de l’homme. Un livre souvent incompris, qui a provoqué en lui un sentiment de solitude et d’amertume. Il nou