1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
1 qu’applaudir, ne saurait être pour nous qu’une « introduction » à l’ère spirituelle, une préparation nécessaire mais nullement suff
2 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
2ux de la Souabe, vous resterez pour moi comme une introduction à la vie lente — celle que mène l’esprit humain parmi les formes dési
3 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
3lling dont, par ailleurs, Breton dit tant de mal (Introduction aux contes d’Arnim). Mais pourquoi nous glisser ce vieux problème ave
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
4es réflexions nous serviront, pour aujourd’hui, d’introduction à deux essais de philosophes chrétiens : L’Homme du ressentiment, de
5 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
5 1934)d On rêverait, parfois, d’un protocole d’introduction des grands génies de l’étranger dans la culture de ce pays. La présen
6l de son œuvre. On peut y lire ceci, en matière d’introduction : « Je suis et j’ai toujours été un auteur religieux ; toute ma carri
7hemin de la vie, dont In Vino Veritas constitue l’introduction, dans l’étude biographique et critique de Carl Koch6, qui vient combl
8ité de ce livre. Il rendra vaines, désormais, les introductions que les différents traducteurs nous ont prodiguées jusqu’ici avec aut
9 du livre. Fallait-il souhaiter à Kierkegaard une introduction plus systématique ? Je ne le pense pas. Kierkegaard est un événement.
6 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
10n trouvera des marques dans les notices et dans l’introduction de son Anthologie des Philosophes contemporains, mais aussi dans les
7 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — En dernier ressort
11n la gêne du lecteur qui s’avance à travers cette introduction tortueuse. « Où veut-il en venir ? Va-t-il à gauche ? à droite ? Est-
12tc. » Si le lecteur se pose ces questions-là, mon introduction a réussi, je veux dire qu’elle a conduit ce lecteur au carrefour de q
8 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
13e ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé) L’affirmation de l’importance déci
9 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
14emple d’Abraham est admirablement analysée dans l’introduction de Jean Wahl qui réussit ce tour de force d’exposer clairement, sans
10 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
15 bien exposé par M. Albert-Marie Schmidt dans son introduction aux Trois traités que l’on vient de rééditer12. Le grand mérite de ce
16’on vient de rééditer12. Le grand mérite de cette introduction, c’est qu’elle nous ouvre, en une quinzaine de pages, les principales
11 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les mystiques allemands du xiiie au xixe siècle, par Jean Chuzeville (2 novembre 1935)
17mnies usées sur un Luther qu’on n’a jamais lu ; l’introduction de cette anthologie contient, à cet égard, de navrantes divagations ;
12 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
18 Kierkegaard en France (juin 1936)z L’introduction de Kierkegaard en France a les mêmes dates que la crise : 1930-1935.
13 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
19 Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)a Tolstoï disai
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
20essaire… Enfin, dernier événement nietzschéen : L’Introduction à la philosophie de N. publiée par Karl Jaspers. Je signale ce grand
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
21 Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)ak La place qu’
16 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
22 qu’il l’accepte consciemment, ce sera pour lui l’introduction à une liberté toute nouvelle. Dès ce moment, il accomplit en apparenc
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
23erdeur encore plus significative. Et plus tard, l’introduction des armes à feu devait donner lieu à d’innombrables plaisanteries à d
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
24’avènement de la Dame ou Reine, qui survint dès l’introduction des échecs en Europe, en imaginant une série de mutations phoniques à
25ts par le Frère J.-B. P…, en 1954. (C’est à cette introduction que j’emprunte toutes les citations de cet Appendice.) « Le recueil d
19 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
26ens à vous le dire tout de suite, mais une simple introduction, un plan de travail, une invite à la discussion. Je vous ferai part d
20 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). VII. Réformes politiques
27pour organiser l’économie du pays, d’autre part l’introduction du salaire familial et la mise à l’étude de mesures légales pour la p
21 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
28 Introduction Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs A
22 1944, Les Personnes du drame. Introduction
29 Introduction Celui qui cherche un homme et ne trouve qu’un auteur : est-il déçu
23 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
30 3.Kierkegaard Introduction Soeren Kierkegaard naquit à Copenhague en 1813, et y mourut en 185
24 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
31mprendre le « régionalisme » de Ramuz : comme une introduction nécessaire à l’humain. (Si l’on veut voir dans l’auteur d’Adam et Ève
25 1944, Les Personnes du drame. Une maladie de la personne — Le Romantisme allemand
32 qu’il l’accepte consciemment, ce sera pour lui l’introduction à une liberté toute nouvelle. Dès ce moment il accomplit en apparence
26 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
33estes et au costume, par cela même à la Surprise… Introduction à la vie hiératique… C’est un rêve de compensation, si l’on voit dans
27 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
34est friends are Jews… », cette phrase classique d’introduction est en passe de devenir proverbiale en Amérique, et c’est fort bien :
28 1947, Doctrine fabuleuse. La fin du monde
35 vivant. L’examen des raisons de survivre et leur introduction au titre de l’éternité occupa moins de temps qu’on n’imagine. La proc
29 1947, Vivre en Amérique. Vie culturelle et religieuse
36ertis, recombinés et ornés de sous-titres. De mon introduction ne subsiste qu’une phrase, placée d’ailleurs en conclusion. Je rougis
30 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
37. La conférence qui suit fut prononcée en guise d’introduction aux travaux du Congrès. On y a joint deux articles destinés à réfuter
31 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
38 Introduction (par Lucien Febvre) Révélation de la Suisse : j’intitulerais volont
32 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
39e d’une réforme des manuels nationaux, c’est de l’introduction d’une histoire de l’Europe, à tous les degrés de l’enseignement, qu’i
33 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
40e et l’Europe de l’Ouest jusqu’en 1917, servira d’introduction au problème actuel des échanges avec l’URSS. Il sera suivi d’un exame
34 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
41ividus ? Si peu que rien. On voit très bien que l’introduction de la charrue chez les Mayas eût modifié leur civilisation, peut-être
35 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
42culture. Le numéro présent est destiné à servir d’introduction générale à ces projets. Il se propose de situer le problème d’une édu
36 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
43 L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)ah Si le fameux homme de la rue, passant devant no
37 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Introduction
44 Introduction L’objet de cet ouvrage est de décrire l’aventure occidentale de l’h
38 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
45ividus ? Si peu que rien. On voit très bien que l’introduction de la charrue chez les Mayas eût modifié du tout leur civilisation, e
39 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Comment définir l’Europe ?
46ire, à notre grand C.-F. Ramuz. Il m’envoya cette introduction sous la forme d’une lettre ouverte qui fit, je l’avoue, quelque bruit
40 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Introduction] (décembre 1959)
47 Neuf expériences d’éducation européenne [Introduction] (décembre 1959)ba Comment faire pénétrer l’idée européenne dans l
41 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
48 Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)be Les régimes de droit divin, les théocraties et les
42 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
49tembre 1947. Je venais de prononcer le discours d’introduction du premier congrès des Fédéralistes européens. Au sortir de la salle,
50hurchill, et Retinger. Au lendemain du discours d’introduction que j’avais prononcé, je me trouvai placé entre eux deux devant les m
43 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
51 artifice — et j’y renonce au profit d’une longue Introduction — s’agissant d’assurer l’unité de l’ouvrage et d’en faire accepter le
44 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — Parenthèse sur le sens des mots
52renthèse sur le sens des mots À la clé de cette Introduction, j’aurais aimé pouvoir inscrire un signe d’objectivité, annonçant qu’
45 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — L’amour selon les évangiles
53L’amour selon les évangiles Je disais dans mon introduction que les préceptes évangéliques sur l’amour, le mariage et la sexualit
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère)
54l’Antiquité presque unanime attribuait à Cadmus l’introduction de l’alphabet en Grèce, et plaçait la venue de Cadmus au début du xve
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
55, et qui ne fut publiée qu’en 1666, devait être l’introduction à cette grande œuvre « pansophique ». Elle porte le sous-titre suivan
48 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — L’Europe des lumières
56jungle des nations. Il écrivait en 1752, dans son introduction au Siècle de Louis XIV : L’Europe surpasse en toutes choses les autr
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (I)
57it toujours chez lui. Plus tard seulement, avec l’introduction du droit romain et l’application des concepts romains concernant les
58vement à cela par la constante hausse des prix. L’introduction et l’usage des marchandises où il n’est tenu compte que de l’opinion,
59sera une autre nation, absolument nouvelle. Cette introduction d’une monnaie nationale en est véritablement la création… Un seul li
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Synthèses historico-philosophiques (II)
60prussien. Deux citations célèbres (empruntées à l’Introduction) suffiront ici à caractériser le rôle de l’Europe dans l’Histoire mon
61, surtout Slavophiles, de son temps. Déjà, dans l’Introduction à son System der Transcendentalen Idealismus 188 publié en 1800, Sche
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’historisme au pessimisme
62xte renforce, voici les articulations maîtresses. Introduction et précautions liminaires : À l’époque de la Révolution française, o
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
63ce antique ; la science grecque est seulement une introduction et un moyen pédagogique. D’où vient la science moderne, quelles impul
64ure de notre temps : Ernst Robert Curtius. Dans l’introduction de son dernier ouvrage il insiste sur l’impossibilité d’interpréter a
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
65n Perse.) En voici deux brefs extraits tirés de l’introduction et de la conclusion : … Nul ne doute aujourd’hui que le manque de co
54 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour un dialogue des cultures [Note liminaire] (avril 1962)
66 de travail que nous publions ci-après, à titre d’introduction au compte rendu in extenso des débats. L’action lancée par le colloqu
55 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
67rsités existantes, on les imaginera sans peine. L’introduction si désirable dans nos mœurs universitaires d’une année sabbatique de
56 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
68rsités existantes, on les imaginera sans peine. L’introduction si désirable dans nos mœurs universitaires d’une année sabbatique de
57 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
69 L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)bq Les motifs d’union de l’Europe ont beaucoup évol
70 bizarrement l’un de nos rapporteurs. Cette brève introduction à l’ensemble des rapports de base ne visait en somme qu’à rappeler l’
58 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
71 Introduction Un beau jour on me demande un livre sur la Suisse. « Quel genre de
59 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
72estes et au costume, par cela même à la Surprise… Introduction à la vie hiératique… C’est un rêve de compensation, si l’on voit dans
60 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
73rsités existantes, on les imaginera sans peine. L’introduction, si désirable dans nos mœurs universitaires, d’une année sabbatique d
61 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Il n’y a pas de « musique moderne »
74 Il n’y a pas de « musique moderne » Introduction aux travaux de la Conférence européenne de compositeurs et musicologu
62 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
75ons politiques dangereuses » mentionnées dans son introduction. Il n’y a pas de « juste frontière » imaginable, dès lors qu’elle est
76ropéens sur le modèle de celui de Luxembourg et l’introduction d’un baccalauréat européen sont d’excellents exemples internationaux
63 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
77? Ils expédient les affaires courantes. Étudier l’introduction de nouvelles « matières » du programme, la création d’un nouveau bâti
64 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Post-scriptum
78é tel que l’a rapporté Robert Aron, cité dans son introduction par Henri Rieben, je me réserve de donner ma propre version dans un o
65 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Introduction
79 Introductiona J’ai longtemps réfléchi aux rapports de l’écrivain et de l’événem
66 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
80 Introduction Crise de l’Avenir Quand les grandes villes déjà ne sont plus gouver
67 1977, L’Avenir est notre affaire. Système de la crise — La clé du système ou l’État-nation
81de l’État-nation et de la guerre moderne depuis l’introduction des « mécaniques » au début du xixe siècle jusqu’à l’ère du plutoniu
68 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
82rsités existantes, on les imaginera sans peine. L’introduction, si désirable dans nos mœurs universitaires, d’une année sabbatique d
69 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Avertissement
83blic européen. Ont contribué à l’élaboration de l’Introduction et des sept chapitres de ce premier Rapport, par des textes, informat
70 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
84 Introduction De quelle Europe s’agit-il ? L’Europe en formation ne semble p
71 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. L’économie
85celle des citoyens. À quoi s’ajoute le fait que l’introduction des systèmes d’industrialisation dans les structures sociales du tier
86echercher la dilution des forces de travail par l’introduction de postes non nécessaires et de productivité inférieure. Un consensus
72 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
87 à écrire. Il est dix heures et j’ai devant moi l’introduction et les trois premiers chapitres terminés. J’ai faim, j’ai froid, je s
73 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
88ce que vous nous aviez montré, Madame. Dans votre introduction, traitant de la culture urbaine dans le développement de l’Empire byz
74 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
89cé aucune charge publique. En soulignant dans son introduction au numéro ce que l’auteur n’avait pas hésité à qualifier de « cafouil