1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1ci dans un ensemble kaléidoscopique d’idées et de jugements contradictoires, et de termes dont le sens change avec l’échelle de v
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Miguel de Unamuno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)
2 un sommet ? Point. Précision, modération dans le jugement, humour léger, notation suggestive, telles sont les vertus de sa crit
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ernest Seillière, Alexandre Vinet, historien de la pensée française (octobre 1929)
3rchait dans l’époque romantique un témoin dont le jugement eut « l’autorité d’un verdict essentiellement chrétien sur le mystici
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
4s leurs recherches, il ne les condamne pas d’un « Jugement » sans issue sinon vers le passé catholique ; mais tenant compte de l
5 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Les Bestiaires (septembre 1926)
5mbre 1926)x J’éprouve quelque gêne à porter un jugement littéraire sur ce nouveau tome des mémoires de Montherlant : dans ce
6 1927, Articles divers (1924–1930). Conférence d’Edmond Esmonin sur « La révocation de l’Édit de Nantes » (16 février 1927)
6’esprit de ses auditeurs. Il termine en citant le jugement d’Albert Sorel, selon qui la date du 16 octobre 1685 marque une dévia
7 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
7e, il y a moins de malice que de paresse dans les jugements du public, et moins d’incompréhension que de timidité. ⁂ On ne m’en v
8 prémunir par le moyen d’aucun de ces appareils à jugements garantis qui posent un critique d’art diplômé. Premier péché contre l
8 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
9tre nous eussent acheté au prix d’un martyre… Nos jugements se rendaient sans cesse à l’échelle de l’infini, et cet infini nous é
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
10du sens critique sous toutes ses formes : raison, jugement, simple bon sens, et l’ignorance systématique, le mépris enfin de tou
10 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
11 beaucoup de liberté d’esprit, une pénétration de jugement et une ironie assez amère qui étonnent de la part d’une femme aussi f
11 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Marguerite Allotte de la Fuye, Jules Verne, sa vie, son œuvre (juin 1928)
12s la bouche de ce libertaire, cela constituait un jugement !) Serons-nous longtemps encore dupes d’une conception de la littéra
12 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Naville, La Révolution et les intellectuels (novembre 1928)
13s dédaignées par les communistes, gens d’action à jugements simples, qui les trouvent trop littérateurs. Rien d’étonnant à cela d
13 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
14e constater que la force et l’originalité de leur jugement sont en raison inverse du nombre d’années d’instruction publique qu’i
14 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
15er des dessous pour redonner quelque saveur à ses jugements. C’est pourquoi l’on ne peut plus attaquer un fonctionnaire dans ses
15 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
16opté le soin de dégager comme par transparence le jugement implicite que, sur le plan de la qualité pure, je persiste à tenir po
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
17fuge contre la vie. Elle nous amène à un point de jugement d’où les facilités de certaine foi apparaissent aussi « fausses » que
17 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
18e : une église, une prison. » Triste carence d’un jugement qui se prétend humain ! Pensez-y M. Nizan : quelle que soit la Tchéka
18 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
19tés électives de Goethe. Aucune arrière-pensée de jugement moral ne perce dans le ton ni dans l’agencement des incidents. Ce n’e
20nts. Ce n’est pas un auteur qui s’arroge un petit jugement dernier de ses personnages, comme le moraliste s’arroge le pouvoir de
21e temps que les actions de ses héros, il note les jugements contradictoires qu’elles provoquent. Et le tragique qui se dégage len
19 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
22r l’épithète valéryenne d’exquis. On sait quels « jugements » Gide s’attira naguère, dont la « saine rudesse » m’a toujours paru
23iter ce Père. Nul besoin de citer à la barre d’un jugement dernier anticipé un esprit qui s’honore — on excusera le jeu de mots
20 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
24on serait surpris de constater à ce sujet que les jugements d’un Vinet sur le Romantisme, ceux d’un Frommel sur les écrivains qu’
21 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
25ir » jusqu’au bout et à tout prix ? Au niveau de jugement où nous place M. Hermann, tout Allemand a le crâne rasé, s’appelle Fr
22 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
26onstituent pas moins pour notre protestantisme un jugement indirect d’une impitoyable et significative sévérité. Et dès lors, c’
23 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
27ellement, la vérité ? N’est-ce point là porter un jugement avant tout partial, et qui révèle notre insuffisance autant que la si
28t, pour les mêmes raisons, servir d’objet à notre jugement. Bien plutôt c’est lui qui nous juge. Il y a dans le Faust, et dans l
24 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
29t au-delà de la vie ». Le communisme qui règne au jugement dernier et qui régnait aux Origines, car la Fin et le Commencement « 
30sont les périodes de crise. Or toute crise est un jugement6, — un « arrêt dans une forme ». Cela se voit par l’étymologie. Aussi
31se imaginable, c’est l’arrêt absolu, suprême : le Jugement dernier. Le sens de l’actuelle crise apparaît ainsi manifeste : un ju
32de l’actuelle crise apparaît ainsi manifeste : un jugement sur tous les plans, financier, commercial, éthique et spirituel. Que
25 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
33ous de tirer de ceci je ne sais quel critère de « jugement » qui permettrait de placer Goethe au-dessus de Rimbaud. C’est la pur
34cendance, en bonne dialectique autoriserait à des jugements de valeurs humaines. Mais il faudrait mettre en balance une longue fi
26 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
35il en parle, car la Société vit sous le règne des jugements. Mais d’autre part, peut-on parler réellement du mal, quand presque p
27 1932, Le Paysan du Danube. Le sentiment de l’Europe centrale
36in de rendre tout légalisme inefficace — il n’y a jugement possible que du même, — et le paradoxe apparaît aux yeux de ceux pour
37sentiment, là où il prend une valeur d’acte ou de jugement, l’on peut symboliser l’opposition des deux visions du monde dans cel
38ète qui exalte la vie ; et dans le même temps, un jugement abstrait, qui la tue. Le sentimentalisme n’est pas du tout le contrai
28 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
39e sournoise et désintéressée dans l’activité d’un jugement qui domine la médiocrité du monde. Le père Reinecke est un esprit « c
29 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
40nalisation du pouvoir. Faut-il le déplorer ? Tout jugement affectif s’évapore devant une évolution nécessaire.   Cette noblesse
30 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
41l’Église doit-il rester de porter sur le monde un jugement permanent et destructeur ; tandis que la révolution dans ce qu’elle a
31 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
42t-il entre cette condamnation globale et tous les jugements quotidiens que nous pouvons porter sur nos actions, nos doctrines et
32 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
43s justiciable de leurs mesures puisqu’elle est le jugement de tous nos jugements et la « crise » de tous nos problèmes ? Mais si
44s mesures puisqu’elle est le jugement de tous nos jugements et la « crise » de tous nos problèmes ? Mais si l’on opte pour le sca
33 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Deuxième Jour de la Création, par Ilya Ehrenbourg (décembre 1933)
45fruste, innocente jusque dans ses cruautés ; tout jugement serait ici mesquin, on l’accordera volontiers à l’auteur. Ehrenbourg
34 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
46rais insister maintenant que sur son caractère de jugement du système. Les circonstances actuelles y prêtent, il faut le dire, p
35 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
47 n’y a pas de vérité absolue, en ce sens que tout jugement tenu pour vrai peut être modifié ou complété, les conditions de la vé
36 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
48bon, moral, cela est mauvais, immoral, — porte un jugement d’humaniste, mange du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et
37 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
49vrant les yeux sur sa misère, portant sur elle un jugement sobre, — l’homme, vu dans l’élan peut-être chancelant qui le jette à
50lication à la stupidité, j’entends à l’absence de jugement. S’il est un genre que nos critiques sont unanimes à condamner sans n
38 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
51cle indivisible, irréfutable, du concret. Mais le jugement sceptique que la raison impersonnelle est incapable de ne pas porter
52e que ma mort et que la mort du temps lui-même au Jugement. Ni la foi ne court sur son erre, ni l’homme n’est rien devant sa voc
39 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
53table en faveur de l’absolu évangélique. Voici le jugement qu’un des meilleurs critiques de ce temps51 a porté sur l’ensemble de
40 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
54de confort, mais une aventure absolue et comme un jugement de l’homme ; ainsi Pascal, Nietzsche, Dostoïevski. On pourrait en cit
55on des sociétés), à la révolution, au capital, au jugement de l’opinion publique ; nous croyons au passé, au collectif, à l’aven
41 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
56 péché concret de l’homme. Et qui rendent à notre jugement une rigueur qui se perdait à soupeser des objets trop petits. 63. I
42 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
57not. La réserve dont il fait preuve dans tous ses jugements, l’atténuation volontaire des condamnations qu’il ne peut s’empêcher
43 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
58er même à résister. C’est ainsi une suspension du jugement qui est tout le drame du Procès. Constatation de la réalité telle qu’
44 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
59eurs ce dernier qui a porté sur le fameux Plan le jugement le plus sévère et le plus inexorable, en l’adoptant. 3. La réforme
45 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
60nt parfois gêné par l’anachronisme évident de ses jugements psychologiques. Il y a là un procédé tout inconscient mais qui rappel
46 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Note sur un certain humour
61échecs humains, et sur cette somme, il a porté un jugement sans appel. Mais voici : c’est à cause de ce jugement radical qu’il e
62ment sans appel. Mais voici : c’est à cause de ce jugement radical qu’il espère maintenant et qu’il agit. Pourquoi ? Parce qu’il
47 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Comment rompre ?
63 VIIComment rompre ?23 Le jugement va commencer par la maison de Dieu. I. Pierre, 4, 17. Le faux rapp
64l’Église doit-il rester de porter sur le monde un jugement permanent et enseignant ; tandis que la révolution dans ce qu’elle a
48 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Humanisme et christianisme
65bon, moral, cela est mauvais, immoral, — porte un jugement d’humaniste, mange du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et
49 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Tactique personnaliste
66e vivement agité, — dans cette « suspension » des jugements et des décisions, — c’est toujours autour d’un petit noyau solide et
50 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Liberté ou chômage ?
67rais insister maintenant que sur son caractère de jugement du système. Les circonstances actuelles y prêtent, il faut le dire pl
51 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
68hefs-d’œuvre, de rétablir un peu l’échelle de nos jugements ? La critique se tait sur Edschmid, l’Académie refuse Claudel. État d
52 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
69ontre nature ? Sinon, il serait, selon son propre jugement, quelque chose de mauvais. Juste et profond. Et toujours bon à rappe
53 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
70 seulement de vous voir prendre à votre compte un jugement si désobligeant, — si ! si ! ne vous excusez pas, j’ai surmonté depui
71ute espèce d’amour-propre en ces matières ! —, un jugement si désobligeant, dis-je, pour l’un de mes collègues et amis les plus
72 de savoir sur quoi vous appuyez, précisément, ce jugement-là : « L’homme qui ne veut pas mourir. » Moi. — Il y aurait de l’imp
54 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
73Luther adipeux, et loin de revenir sur le premier jugement, on fait de cette image un nouveau cliché polémique : la Réforme se v
55 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
74monde » comporte un sens rationnel ; que c’est un jugement qui conclut d’une comparaison. Mais en réalité, lorsque la petite Ali
56 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
75erre en français. Il n’y a rien à faire contre ce jugement. Je vous le disais : quand des Français voient des jeunes gens marche
57 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
76telligence est une épée, disait Dandieu.) Et tout jugement de cette espèce comporte une injustice, c’est trop clair, mais tout r
77nce de « justice », je crois… Mais voilà bien des jugements entrecroisés ! Peut-être convient-il de leur adjoindre encore celui-c
58 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
78rétien que le prétexte. Les Églises se livrent au jugement du monde, dès lors qu’elles cessent d’être avant tout un jugement por
79e, dès lors qu’elles cessent d’être avant tout un jugement porté sur le monde. Toute politique chrétienne, toute politique condu
80 c’est-à-dire des annonciatrices de la Parole, du jugement porté sur la forme du monde, et de la grâce offerte à ceux qui croien
81ratiquement, ils ne peuvent se défendre contre le jugement qui les renvoie au magasin des accessoires du stupide xixe siècle. ⁂
59 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
82p d’une critique générale, indépendamment de tout jugement politique, est aussi celui qui nous intéresse ici directement : les d
83 à la fin qu’elle prépare et représente. Seul, le jugement porté sur cette fin déterminera notre jugement sur cette mesure. Si d
84le jugement porté sur cette fin déterminera notre jugement sur cette mesure. Si donc nous voulons restaurer une civilisation déf
85t là seulement qu’elle se révèle à nous, comme un jugement porté sur cette situation. Je ne crois pas aux voix mystérieuses mais
86de nouveau réel, actif, nécessaire et relié. Tout jugement politique ou idéologique sur les réponses qu’ils ont tenté de donner
60 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — D’une culture qui parle dans le vide
87cétisme bourgeois au luxe féodal, ils subirent le jugement de la révolution. Ils pouvaient d’autant moins l’éviter qu’ils avaien
61 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
88 Ils paraissent avoir pris à cœur de justifier le jugement de Marx sur la culture de son temps, qualifiée de superstructure. Mai
89a le grand public de tout critère intellectuel de jugement touchant l’activité des « hommes d’action ». On déléguera au technici
62 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Tentatives de restauration d’une commune mesure
90le est la mesure qui nous permet de porter un tel jugement ? Si nous disons qu’ils ont sauvé l’esprit et la culture, quelles déf
63 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — La mesure soviétique
91rs que l’on commet lorsqu’on se mêle de porter un jugement sur l’immense aventure soviétique, proviennent de ce qu’on oublie ou
64 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Commune mesure et acte de foi
92n, qui introduit une exigence métaphysique. Et le jugement que vous prétendez porter est de l’ordre du choix « subjectif ». Rele
65 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
93 à la fin qu’elle prépare et représente. Seul, le jugement porté sur cette fin, et dont j’ai dit qu’il est acte de foi — détermi
94’ai dit qu’il est acte de foi — déterminera notre jugement sur cette mesure. ⁂ Si nous voulons restaurer une mesure dans notre c
95t là seulement qu’elle se révèle à nous, comme un jugement porté sur cette situation. Je ne crois pas aux voix mystérieuses, mai
96de nouveau réel, actif, nécessaire et relié. Tout jugement politique ou idéologique sur les réponses qu’ils ont tenté de donner
66 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
97ie monumentale, et il s’agit de lui soumettre nos jugements les plus intimes avec une fidélité pesante et très sévère. Il s’agit,
98autre que tricherie. J’appelle sanction le simple jugement de vérité ou d’erreur, dans un domaine où quelques vérités fondamenta
99encore : réciter l’homme ne comportera plus aucun jugement de valeur. Ainsi le veut la saine méthode, et tout le reste est bavar
100accouche à la fin de sa crise. Et la crise est un jugement, comme l’indique l’étymologie. Elle est l’arrêt d’une immanente loi.
67 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
101nir religieusement dans cet état de suspension du jugement. Mais il s’agit bien moins de savoir où la pensée commence, que de sa
102 que ces systèmes d’éloignement, d’isolation, ces jugements après coup, cette organisation d’un désespoir. Il y avait bien leurs
103est-ce que l’acte ? À la pensée-balance, et au jugement à la remorque des faits, s’oppose seul l’a priori éthique : l’actuali
104 abstrait ? Ou simplement un acte de l’esprit, un jugement, et ne serait-ce pas alors un calembour que de l’assimiler à l’acte m
105olement ; là où la Parole prend un sens, là où le jugement devient la grâce. Le vrai sérieux de la vie et sa réalité ne se révèl
106 s’en trouve justifié, mais bien qu’il s’offre au jugement dans son intégrité. Je tiens cette ascèse à la fois pour humaine et p
107s politiques. Pour éviter de nous perdre dans des jugements historiques pour lesquels nous ne serons jamais assez documentés, ram
108n voue l’entreprise humaine à un échec final ; au jugement dernier. En même temps, elle est le ressort de toute action recréatri
68 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
109 1937)ad Comment juger ce qui ne veut pas être jugement, mais dégustation, claquements de langue, savoureuse bouillabaisse d’
69 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
110ple de thèses qui paraîtraient très difficiles au jugement du clerc en chambre. Le lecteur réel, l’auditeur réel, est toujours a
70 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
111. M. Lamm a beau s’efforcer de ne point porter de jugement de valeur sur la « réalité » des visions de Swedenborg, son expressio
112ience » d’aucune époque, et qu’il se pose au seul jugement métaphysique et théologique de chaque génération. 3. Ceci dit, il me
71 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
113Conseil suprême sera-t-il en mesure de porter ces jugements globaux sur le fonctionnement des institutions ? On peut envisager di
72 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
114ncée après la conférence d’A… me fera modifier ce jugement. J’en suis bien curieux. 15 décembre 1933 Je relève les notes prises
115onsigner qu’elles modifient sensiblement certains jugements auxquels m’avait amené la considération de mon île. Il faut parler d’
116eus terminé ma causerie, évitant de prononcer mon jugement sur les faits que je venais d’exposer, afin de voir si mes auditeurs
73 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
117ncée après la conférence d’A. me fera modifier ce jugement. J’en suis bien curieux. 13 décembre 1933 Un ami auquel j’avais
118oisse ne trouvaient place où se glisser entre mon jugement et ma vie. (Fausse reconnaissance, diraient les psychologues. Mais un
119onsigner qu’elles modifient sensiblement certains jugements auxquels m’avait amené la considération de mon île.   Il faut parler
120’ai terminé ma causerie, évitant de prononcer mon jugement sur les faits que je venais d’exposer, afin de voir si mes auditeurs
74 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
121sarmante excuse à penser mal, à patauger dans des jugements intolérants et anarchiques dont peu résisteraient à une pesée patient
122ossus, et n’ont-ils pas la figure trop large » ? (jugement spontané). Vous lui montrez des reproductions du plafond de la Sixtin
123est qu’il ne craint pas Dieu, mais qu’il croit au jugement des incroyants, tout en s’imaginant qu’il n’est pas un des leurs… Je
124ansdouteindiscret, de ma part, ce journal. Un tel jugement ne serait pas très franc, d’ailleurs. L’indiscrétion, en soi, ne gêne
125ple de thèses qui paraîtraient très difficiles au jugement du clerc en chambre. Le lecteur réel, l’auditeur réel, est toujours a
75 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
126pe tout au moins — la condamnation du mariage. Le jugement porté sur l’adultère, dans l’une et l’autre perspective, caractérise
127n d’Amour devait donc transformer radicalement le jugement porté sur l’adultère. Certes, la pure doctrine cathare ne prétendait
128démocratique en Languedoc. Il est clair qu’un tel jugement se fonde sur une équivoque : car l’Amour dont il s’agissait n’était r
76 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
129 l’au-delà n’est pas la mort divinisante, mais le Jugement du Créateur. C’est ici-bas que notre sort se joue. C’est sur la terre
130cice spirituel » développe des facultés neuves de jugement, de possession de soi et de respect99. Au contraire de l’homme érotiq
131voir entraîner la révision d’un certain nombre de jugements courants, dans le domaine de l’éthique d’abord, mais aussi dans celui
132 l’impression d’évidence qu’entraînent de pareils jugements. Cependant, si les conclusions de notre examen du mythe courtois sont
77 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
133 décrire une atmosphère, mais non point fonder un jugement.)   À la douane. — Je vais au Zollamt de la gare pour retirer mes ma
134toire : la catastrophe et la résurrection pour le Jugement. Et derrière lui retentit cette parole : « Tout est accompli » — sur
135erre en français. Il n’y a rien à faire contre ce jugement. Je vous le disais : quand des Français voient des jeunes gens marche
136t que les hommes de notre temps ne croient pas au jugement de l’esprit mais seulement au frisson des tripes. N’allez pas leur dé
137 l’homme Adolf Hitler. À plus forte raison, notre jugement sur lui doit être absolument indépendant des mérites qu’il a ou n’a p
138 mais un homme qui prononce la Parole absolue, le Jugement intemporel qui tombe sur tel instant de l’histoire et le confronte à
139n temps de caserne. J’espérais provoquer quelques jugements de principe sur la valeur de cette institution. Je les connais assez,
140est au contraire une situation devant laquelle le jugement humain se dérobe avec une sorte de honte ou de révolte. Car le jugeme
141obe avec une sorte de honte ou de révolte. Car le jugement humain ne saurait voir que des raisons de se taire, d’attendre encore
78 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
142es de l’esprit au nom desquelles nous portons nos jugements, et qui ne sont autres que les dogmes. — Ça existe, l’amour courtois 
79 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
143 de nier la fin des temps, le règlement final, le Jugement dernier — d’où l’idée du Retour éternel. ⁂ Comme je parlais de ces ch
80 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
144 dernier acte, après que la Mort ait accompli son Jugement, les Treize Cantons reparaissent et loue la sagesse du frère Claus. L
81 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
145rtu de la reine. Celle-ci demande et obtient un « jugement de Dieu » pour prouver son innocence. Grâce à un subterfuge, elle tri
146 ? Pourquoi la reine coupable propose-t-elle un « jugement de Dieu » ? Elle sait bien que cette épreuve doit la perdre. Elle n’e
147lui-même, puisque le miracle s’opère6 ! Enfin, ce jugement étant acquis, la reine passe pour innocente. Tristan l’est donc aussi
148mariage ne sont pas compatibles : c’est le fameux jugement d’une cour d’amour tenue chez la comtesse de Champagne. (Appendice 3.
149es amants (présence de Marc, méfiance des barons, jugement de Dieu, etc.), Tristan bondit par-dessus l’obstacle (le saut d’un li
150s’exprime » toujours, mais de manière à égarer le jugement. La passion interdite, l’amour inavouable, se créent un système de sy
151er de ce qu’on aime et besoin de le soustraire au jugement, amour du risque et instinct de prudence. Interrogez celui qui use d’
152nt plus infaillible qu’elle peut agir à l’abri du jugement. Nos actions les moins calculées sont parfois les plus efficaces. La
153 nous invite à porter sur l’avenir de l’Europe un jugement très pessimiste. Marquons ici une incidence qui méritera plus tard so
82 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
154que les leurs, et leurs mœurs étaient pures… » Ce jugement rachète en partie les calomnies de l’Inquisition. Mais on s’étonne de
155ianisme primitif. Et il est juste de citer ici le jugement d’un dominicain qui eut l’occasion de fouiller dans les archives du s
156ractère évidemment blasphématoire de l’épisode du Jugement par le fer rouge ; b) il remplace la forêt du Morrois par une « Grot
157sme latent de la légende sans auteur.91 a) Le « jugement de Dieu » est une coutume barbare, mais l’Église l’admettait au xiie
158née de trahir sa fidélité au roi Marc, s’offre au jugement par un mouvement d’orgueil et de défi démesuré. Elle jure n’avoir jam
159s captives dans la prison des corps. C’est ici le jugement de la morale courtoise, dans toute la virulence de son manichéisme, q
160 la virulence de son manichéisme, qui triomphe du jugement de l’Église et du siècle, complices aux yeux de Gottfried et des cath
83 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
161t. La soumission ne sera donc qu’apparente. Et le jugement par le fer rouge qu’exige la reine, ce sera sa vengeance contre le Di
162s nos préjugés courants. Mais sans compter que le jugement matérialiste sur les mystiques est plus révélateur de l’obsession de
84 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
163sque impossibles à établir, je m’en tiendrai à un jugement certainement vrai pour la plupart des cas : dès le xive siècle, la l
164i nous envoie le sang au cerveau. » Voilà donc le jugement obscurci, et qui se met à « cristalliser ». Mais on ne voit pas comme
165e Wagner est un drame du désir sensuel. Qu’un tel jugement ait pu s’accréditer en dépit de flagrantes évidences, voilà qui est s
85 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
166e. Voilà qui peut nous inciter à réviser bien des jugements sur l’unité spirituelle de la société médiévale !) Or s’il est vrai q
167igieusement, de manière à la rendre acceptable au jugement de la société. Le tournoi « joue » le mythe, physiquement : — « Les t
168er une campagne. (Ce n’était plus d’ailleurs un « jugement de Dieu », mais le triomphe d’une personnalité). On réprouvait l’usag
169Et la guerre en même temps se « profanise » : aux Jugements de Dieu, à la chevalerie sacrée, bardée de fer, ascétique et sanglant
170ens sociaux. La première guerre européenne fut le jugement d’un monde qui avait cru pouvoir abandonner les formes, et libérer d’
86 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
171pe tout au moins — la condamnation du mariage. Le jugement porté sur l’adultère, dans l’une et l’autre perspective, caractérise
172n d’Amour devait donc transformer radicalement le jugement porté sur l’adultère. Certes, la pure doctrine cathare ne prétendait
87 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
173elà, il n’y aura pas la Nuit divinisante, mais le jugement du Créateur. L’homme naturel ne pouvait pas l’imaginer. Il était cond
174cice spirituel » développe des facultés neuves de jugement, de possession de soi et de respect203. Au contraire de l’homme éroti
175voir entraîner la révision d’un certain nombre de jugements courants, dans le domaine de l’éthique d’abord, mais aussi dans celui
176 l’impression d’évidence qu’entraînent de pareils jugements. Cependant, si les conclusions de notre examen du mythe courtois sont
88 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
177riel de l’action. 1. Sur le mariage en général : Jugement de la comtesse de Champagne : Par la teneur des présentes, nous dis
178oir à toutes les volontés l’un de l’autre. Que ce jugement que nous prononçons avec une extrême maturité, après avoir ouï plusie
179I. 2. À rapprocher du mariage blanc de Tristan : Jugement de la reine Eléonore : Demande. Un amant heureux avait demandé à sa
180figures de langage. Je souscris sans réserve à ce jugement. Mais je le rejoins par de tout autres voies. Car l’opposition éviden
89 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
181vues et les livres nous apportent chaque jour des jugements plus massifs sur l’hitlérisme et sur ses causes. On voudrait rappeler
182s. On voudrait rappeler qu’en telle matière, tout jugement massif manque de sérieux, et traduit quelque étourderie. 1. Des homme
183ort de Luther. Certains d’entre eux nuancent leur jugement. Le cliché reste. Je vois bien quelles erreurs politiques l’on peut r
90 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
184 avouer l’incertitude où pareil livre entraîne le jugement. Gide a tant répété : Ne jugez pas ! qu’il a fini par se rendre lui-m
185 où l’on serait tenté de s’arrêter…) Faute d’un « jugement » que ces treize cents pages s’appliquent à dénoncer d’avance, réduis
186happer aux trompeuses stylisations des morales et jugements tout faits n’est plus seulement émouvant : il revêt la valeur d’une e
187e en soi, cette réaction gauchit parfois certains jugements de Gide sur la Réforme. (Il la confond souvent, me semble-t-il, avec
91 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
188us n’avons plus le droit de nous tromper dans nos jugements sur les choses allemandes. Toute erreur, si minime soit-elle, toute a
92 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
189is sommes-nous bien certains que, pour autant, le jugement de Goethe n’est plus du tout valable de nos jours ? Sommes-nous bien
190e, nous aurions beaucoup plus de liberté dans nos jugements, nous respecterions beaucoup mieux les façons de vivre du voisin, le
191les », elle tend à supprimer toute possibilité de jugement libre, toute véritable liberté d’esprit. Je connais bien des Suisses
93 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
192sement à nous armer pour le Combat final, pour le Jugement dernier. » Réponse dont je ne sais s’il faut admirer davantage la sév
193 l’homme Adolf Hitler. À plus forte raison, notre jugement sur lui doit être indépendant des mérites qu’il a ou n’a pas, des fas
94 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
194olence du ton et le simplisme obstiné de certains jugements trahissent une vague mauvaise conscience, une anxiété secrète, une te
95 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
195 l’insignifiance. L’exactitude impitoyable de ses jugements, qui ne portent d’ailleurs que sur les apparences ; sa capacité d’éli
196ma sapienza e il primo amore. Nous le saurons au Jugement dernier. C’est la fin seule qui justifie les moyens ambigus de l’art.
197, ont de plus en plus de peine à concevoir que le jugement moral garde un sens, et que la personne existe comme un tout, à la fo
198oniaque. Une extrême instabilité des états et des jugements, qui changent de signe en un instant, jointe à l’extrême intensité de
199 pouvoirs de création dans tous les ordres, à ses jugements esthétiques ou moraux, à tout ce qui qualifie l’individu et lui perme
96 1942, La Part du Diable (1982). Le Bleu du Ciel
200 nos mœurs. À nous l’effort, à Dieu l’issue et le jugement. Si nous perdons toutes nos batailles, le destin de Satan n’en est pa
201ni par les nuées de notre angoisse. Et voyez : le jugement final lui-même ne nous appartient pas, non plus que le souci de la vi
202le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit : Que le Seigneur te réprime ! Eux, au contrai
97 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
203 pouvoirs de création dans tous les ordres, à ses jugements esthétiques ou moraux, à tout ce qui qualifie l’individu et lui perme
98 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
204 l’insignifiance. L’exactitude impitoyable de ses jugements, qui ne portent d’ailleurs que sur des apparences ; sa capacité d’éli
99 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Le silence de Goethe
205ns-nous de tirer de là je ne sais quel critère de jugement qui permettrait de placer Goethe « au-dessus » de Rimbaud. C’est la p
206cendance, en bonne dialectique autoriserait à des jugements de valeur humains. Mais il faudrait alors mettre en balance une longu
100 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
207t des principes humains, et par là même soumis au jugement humain. Ils peuvent dominer toute une vie et lui conférer un grand st
208emps finira bien par succomber : à notre mort, au jugement dernier. Ayant tué en lui toute autre vanité que celle même de haïr l
209. Mais la vision de celui qui agit n’est point un jugement des résultats, des créatures ; elle n’est pas davantage appréciation
210de confort, mais une aventure absolue et comme un jugement de l’homme ; ainsi Pascal, Nietzsche, Dostoïevski. On pourrait en cit
211on des sociétés), à la Révolution, au Capital, au jugement de l’Opinion publique ; nous croyons au passé, au collectif, à l’aven