1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
1ue à la fois dualiste dans sa vision du monde, et moniste dans son accomplissement. À quoi tend l’ascèse « orientale » ? À la n
2 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
2atérialisme sous ses formes diverses : mécaniste, moniste, ou « dialectique ». Qu’il s’agisse là d’une hérésie au sens précis24
3rmis de valoriser chair et matière. Il se voulait moniste, mais né d’un Occident profondément marqué au signe de la croix, il n
3 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’exploration de la matière
4atérialisme sous ses formes diverses : mécaniste, moniste, ou « dialectique ». Qu’il s’agisse-là d’une hérésie au sens précis60
5rmis de valoriser chair et matière. Il se voulait moniste, mais né d’un Occident profondément marqué au signe de la croix, il n
4 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
6ne vue de l’Amour que je ne crains pas qu’on dise moniste : le seul monisme non-contradictoire avec la réalité de la personne é