1 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
1 la civilisation occidentale, ouvrent le canal du Nil à Suez, sous Séthi Ier, en 1300 av. J.-C. ; Sésostris, Nécos, Darius
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
2 la main la génisse fille d’Inachos, qu’auprès du Nil aux sept bouches, de vache cornue, il transforma de nouveau en femme 
3, il transforma de nouveau en femme ; le cours du Nil était d’argent ; la vache, de bronze ; quant à Zeus, il était fait en
4le Proche-Orient, de l’Euphrate au Bosphore et au Nil. Un autre érudit, le poète Robert Graves 7 , traduit Europe par « lar
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
5urraient être venus de l’Ouganda par la vallée du Nil et le Delta. La dispersion des fils d’Agénor rappellerait, selon Robe
4 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
6n Rhénanie et en France, d’autre part du delta du Nil, le long des côtes, remontant le Rhône jusqu’en Suisse, en France du
5 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
7érites : énergie électrique, irrigation, crues du Nil assagies, puissance industrielle doublée, cultures augmentées de près
6 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
8t synonyme d’habitant de la vallée et du delta du Nil. Il y avait un mot différent pour désigner les habitants des terres v
7 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
9t synonyme d’habitant de la vallée et du delta du Nil, il y avait un mot différent pour désigner les habitants des terres v
8 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
10harziose fait des ravages dans toute la vallée du Nil. Enfin, les temples d’Abou Simbel, déplacés à grands frais sur une fa
11es produisent les famines tout comme les crues du Nil produisaient l’abondance avant [p. 37] le barrage d’Assouan. Par les
9 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
12nterrompt les cycles d’inondation de la vallée du Nil, qui étaient la source quadrimillénaire de ses richesses. Il donne be