1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
1gon. Ce cristal est une citation de Valéry, cette œillade se souvient d’un vers d’Éluard14. Et des phrases, des cris, des mots.
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
2u sud, où nous pourrons acheter une provision d’« œillades ». C’est leur gros raisin bleu. Nous y sommes allés hier au soir. Des
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
3de froideur, et je pourrais guérir ; Une mauvaise œillade, un peu de jalousie, Et j’en aurais soudain passé ma fantaisie : Mais