1 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
1 mélange de toux sèches ou rauques et de coups de pioche ou de marteau ». Les glaciers ne sont pas « sublimes » comme on chant
2 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
2meur de la côte, les petits chocs irréguliers des pioches et des bouelles, tout ce qu’il y a de paisible, de grand, de mesquin,
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
3meur de la côte, les petits chocs irréguliers des pioches et des bouelles, tout ce qu’il y a de paisible, de grand, de mesquin,
4 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
4 mélange de toux sèches ou rauques et de coups de pioche ou de marteau. » Les glaciers ne sont pas « sublimes » comme on chant
5 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
5n se casse les poignets à piocher. J’empoigne une pioche et tape quelques coups. La terre gicle sur mes joues glacées et sur m
6usent le sol aux frontières, et moi je fouille et pioche dans une bibliothèque… C’est du moins ce que je me répète pour justif