1 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
1n se casse les poignets à piocher. J’empoigne une pioche et tape quelques coups. La terre gicle sur mes joues glacées et sur m
2usent le sol aux frontières, et moi je fouille et pioche dans une bibliothèque… C’est du moins ce que je me répète pour justif