1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, La Tentation de l’Occident (décembre 1926)
1e. Nous humilions sans trêve notre sensibilité au profit de ce « mythe cohérent » vers quoi tend notre esprit. La passion appa
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2ême moyenne d’où sont exclues toutes grandeurs au profit de fuites lâches qu’on veut nommer renoncements ! Jouant tout sur une
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
3e. Ne m’avait-on pas dérobé des années de joie au profit d’une vertu que tout en moi reniait obscurément. Je sentais bien que
4 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
4e, et à une liberté qu’il s’empresse d’aliéner au profit de plaisirs tarifés, soumis plus subtilement encore que son travail a
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
5e bon élève soit celui qui sait utiliser pour son profit humain la petite somme de connaissances indispensables qu’on lui donn
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
6 » Refus des « conditions » de la vie sociale, au profit d’une volonté de puissance dont l’objet demeure assez incertain. Ce m
7 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
7e présente qui dit et croit qu’elle se déroule au profit de l’homme, est-elle dirigée réellement, et non plus en discours et c
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
8C’est ainsi que la magie reniée extérieurement au profit d’une expression « utile », renaît comme libérée intérieurement au « 
9’exigence dernière de la magie : son reniement au profit de l’action. Insistons sur ce terme de profit, qu’on ne saurait ici t
10 au profit de l’action. Insistons sur ce terme de profit, qu’on ne saurait ici taxer de vulgarité, puisqu’il concerne les fins
9 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Une « tasse de thé » au Palais C…
11ue l’on sacrifie, à une morale, à je ne sais quel profit : c’est à une parade incontestablement vaine. Il y a peu de mensonge
12les ordres — pour rien. Exactement. Ni plaisir ni profits. Voilà bien à quels jeux aboutissent tant d’ambition et le sérieux da
10 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
13ce que les Sans-Dieu parlent de confisquer à leur profit « la primauté du Christ et celle de l’Europe 3 ». L’on voit des von P
11 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
14 purement romanesques va en diminuant, et cela au profit d’une littérature qui tient à la fois de l’histoire, de la politique,
12 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
15t aussi, par exemple, de faire sauter le tabou du profit, lequel ne tarderait pas à entraîner dans la ruine le tabou du crédit
13 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
16onfusion sans précédent — d’une confusion dont le profit ne sera jamais pour la foi. Car l’opération de la foi ne relève pas d
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
17ue surréalisme, et verser tout cela au compte des profits et pertes d’une « élite » bourgeoise en faillite ? Comptabilité bonne
15 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Personne ou individu ? (d’après une discussion)
18 fatal que le conflit individu-État fût résolu au profit du plus grand des deux et aboutît à une espèce d’abdication logique d
16 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Comment rompre ?
19ce que les Sans-Dieu parlent de confisquer à leur profit « la primauté du Christ et celle de l’Europe »26. L’on voit des von P
17 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Antimarxiste parce que chrétien
20là ne puissent pas un instant croire que c’est au profit du désordre établi. (Ceci soit dit une fois pour toutes.) On a coutum
18 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Liberté ou chômage ?
21t aussi, par exemple, de faire sauter le tabou du profit, lequel ne tarderait pas à entraîner dans la ruine le tabou du crédit
19 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Groupements personnalistes
22lisme mystique, considéré comme une captation, au profit de l’État et de la finance, du sentiment patriotique originel ; refus
20 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
23 la théorie marxiste (voir Marx : Salaires, prix, profit) figure selon Tzara « l’acte de connaissance, qui est quantité, et qu
21 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
24e de dormir, diminue nettement dans ce tome IV au profit de la recherche véritable, des imprudences passionnées, des « essais 
22 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
25ériel — la dictature36 seule y parvient — mais au profit de la liberté, et à seule fin de la laisser s’épanouir. Il faut soume
23 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
26tte erreur. Je crains bien que ce n’ait été qu’au profit d’une erreur plus subtile. 2. Parce qu’on a traduit la Maladie à la m
24 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
27ses, en régime capitaliste, à la spéculation, aux profits commerciaux, au jeu abstrait des trusts, bref, à une série de nécessi
25 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
28ne en Allemagne qu’une opération de propagande au profit d’un régime essentiellement antiparlementaire. 2. Plébiscite et dé
26 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
29» et ne sont guère retenus dans leur élan vers le profit par la vision des fins dernières de toute action… Là encore, le désis
27 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’Arche de l’Alliance
30est-il pas dans la suppression de la politique au profit de l’aventure de l’esprit ? Si l’on admet que la destination de tout
28 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
31exemple, tout ce qui voudrait réduire le corps au profit de l’âme, ou l’inverse, alors que la racine du mal n’est ni dans l’un
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
32rsonnelle ». Il doit en permanence se déplacer au profit des personnes. (Au profit des irréductibles, dans le sens du jeu le p
33rmanence se déplacer au profit des personnes. (Au profit des irréductibles, dans le sens du jeu le plus libre des superstition
34 l’effet d’une perversion, elle se met à jouer au profit de la politique et des doctrines d’État qui doivent justement la comb
35ormale de la personne se retourne contre elle, au profit des tyrannies impersonnelles. C’est l’instant où l’homme dit : « Que
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
36ons-nous d’autre but commun que la sécurité et le profit ? Pourquoi sommes-nous confédérés ? Et pourquoi, enfin, sommes-nous n
37e. Et un aspect subordonné. Si l’on néglige à son profit « le reste », on fait œuvre de mauvais Suisse, car c’est ce « reste »
31 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
38, tout récemment encore, le timbre-poste vendu au profit des « intellectuels en chômage ». Ou bien l’on s’imagine un auteur à
39 les théâtres », besogne sans gloire et de maigre profit, un quatrième enfin, malgré ses quatre-vingts ans, en est encore à pl
32 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
40 lui faire sa part, le subordonner, l’utiliser au profit de l’homme. Elles se sont laissé envahir, puis dominer par ses mécani
33 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
41nte ans. Ils ne songent pas à en tirer le moindre profit positif. Ils se nourrissent mal (légumes, soupes, fruits de mer, seic
34 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
42nte ans. Ils ne songent pas à en tirer le moindre profit positif. Ils se nourrissent mal (légumes, soupes, fruits de mer, seic
43 qu’une discipline éducative dont il entend tirer profit pour s’édifier, bien plutôt que pour réformer un monde qui lui paraît
44 pour assurer sa subsistance, en détruisant à son profit tout ce qu’il trouve de plus faible que lui, comme le font tous les a
35 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
45et de relations numériques (salaires, plus-value, profits). Il s’estime donc scientifique. Il ne part pas de ce que les hommes
46rsonnelle ». Il doit en permanence se déplacer au profit des personnes. (Au profit des irréductibles, dans le sens du jeu le p
47rmanence se déplacer au profit des personnes. (Au profit des irréductibles, dans le sens du jeu le plus libre des superstition
48 l’effet d’une perversion, elle se met à jouer au profit de la politique et des doctrines d’état quidoivent justement la comba
49ormale de la personne se retourne contre elle, au profit des tyrannies impersonnelles. C’est l’instant où l’hommedit : « Que v
50anche, à 10 heures, sera donnée une conférence au profit des vieux, hommes et femmes, âgés de soixante ans au mois de juillet
36 1938, Journal d’Allemagne. Conclusion 1938
51a question est de savoir si nous saurons mettre à profit pour le résoudre le délai que nous accordent encore une situation mat
37 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
52comme Révolution. Mais je l’ai un peu délaissé au profit d’un drame que j’écris pour l’Exposition de Zurich. Je veux mettre en
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
53able est bien la femme qui détourne l’Amour à son profit. Dans un Bestiaire moralisé de cette époque, je trouve la même fable,
39 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
54sme du matérialiste modéré ne veut prévoir que le profit d’argent et l’augmentation du confort. Il refuse de se demander à quo
55ui lésait si peu que ce soit notre confort, notre profit, nos égoïsmes de nations, nous voici contraints brutalement à des sac
40 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
56ue du genre : « Je ne pense pas qu’il y ait grand profit à tirer de ces examens de conscience où l’on parvient toujours à déco
41 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). VI. Que faire tout de suite ?
57ociales : l’homme et son travail passent avant le profit. 3. D’obéir activement aux directives qui seront données soit par l’o
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. Neutralité oblige, (1937)
58ons-nous d’autre but commun que la sécurité et le profit ? Pourquoi sommes-nous confédérés ? Et pourquoi, enfin, sommes-nous n
59e. Et un aspect subordonné. Si l’on néglige à son profit « le reste », on fait œuvre de mauvais Suisse, car c’est ce « reste »
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. La Suisse que nous devons défendre
60ttre les critiques les plus amères, et d’en tirer profit s’il y a lieu. « Un jour, écrit Goethe, les Suisses se délivrèrent d’
44 1940, Mission ou démission de la Suisse. Esquisses d’une politique fédéraliste
61sentiment fédéraliste fut promptement détourné au profit de politiques d’hégémonie. Toutefois ce sentiment ne cessait pas de c
45 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Le silence de Goethe
62’est ainsi que la magie, reniée extérieurement au profit d’une expression « utile », renaît comme libérée intérieurement au « 
63’exigence dernière de la magie : son reniement au profit de l’action. Insistons sur ce terme de profit : il concerne ici, pour
64 au profit de l’action. Insistons sur ce terme de profit : il concerne ici, pour une fois les fins les plus hautes de l’existe
46 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Le Journal d’André Gide
65ue du genre : « Je ne pense pas qu’il y ait grand profit à tirer de ces examens de conscience où l’on parvient toujours à déco
47 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
66lagrantes, ces vérités mal à propos au compte des profits et pertes d’une guerre moderne, à l’échelle planétaire. Mais il y a l
48 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
67 pour que le plus grand nombre en tire le plus de profit. Comme tous ceux qui décrivent une nation étrangère, j’ai péché par s
49 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
68ar quarters (25 cents). Nous décidons de partager profits et pertes. Je joue deux pièces et gagne cinq dollars. Le soir, elle m
50 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
69l se borne à les écœurer tout en tirant son petit profit. — Eh bien, puisque vous abordez la question juive, parlons-en ! Mais
51 1947, Vivre en Amérique. Vie politique
70agrantes, ces vérités mal à propos, au compte des profits et pertes d’une guerre moderne, à l’échelle planétaire. Mais il y a
71ffre encore le luxe morbide d’entretenir, au seul profit des Russes, la guerre des classes et la mystique de la révolution san
52 1947, Vivre en Amérique. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
72 pour que le plus grand nombre en tire le plus de profit. Comme tous ceux qui décrivent une nation étrangère, j’ai péché par s
53 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
73Il y a plus. Nous voyons l’Europe comme vidée, au profit de ces deux empires, de certaines ambitions, de certains rêves et de
54 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
74sentiment fédéraliste fut promptement détourné au profit de politiques d’hégémonie. Toutefois ce sentiment ne cessait pas de c
55 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
75uilibre tendu, et sans cesse menacé de rupture au profit de l’un ou l’autre de ses éléments, réside le risque original de l’ho
56 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
76 se posa différemment. L’équilibre étant rompu au profit des puissances fascistes, la Suisse ne dut son salut qu’à une chance
77 quelle raison grande et forte, c’est en somme au profit de quoi la Suisse devrait éventuellement renoncer à sa neutralité. Je
78onds pour ma part que cela ne pourrait être qu’au profit de l’Europe entière, c’est-à-dire au profit de son union fédérale, et
79qu’au profit de l’Europe entière, c’est-à-dire au profit de son union fédérale, et de cela seul. Encore faut-il que cette unio
57 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
80. Elle se sent « mise à pied » par l’Histoire, au profit de deux empires neufs qui menacent d’engager une guerre sur son sol e
58 1951, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Réplique à M. Lasserre (mars-avril 1951)
81noncer à sa neutralité, ce ne pourrait être qu’au profit de l’Europe entière et de son union fédérale ; et j’ai ajouté : « Enc
59 1953, La Confédération helvétique. Institutions et aspirations économiques
82hniques utiles ; et cela bien moins pour en tirer profit que par l’effet d’une conviction morale, souvent même religieuse, ren
83ontières, et modifier l’équilibre des échanges au profit des pays extra-européens. Dans la réalité économique, la Suisse s’est
60 1953, La Confédération helvétique. Le peuple suisse et le monde
84ue de sacrifier la raison d’être de leur État, au profit d’une Ligue plus vaste qui, loin d’adapter à l’échelle mondiale les p
85ition féconde et pacifique. Elle reculerait, sans profit pour personne. Elle ne ferait que s’éloigner du but commun, au lieu d
61 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
86réduit la technique aux seuls motifs prochains du profit, du confort et de la force militaire. Privée d’objectifs à long terme
87e qui évolue au niveau des mythes collectifs : le profit dépend toujours plus de l’économie nationale ; le confort, de la stat
62 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — L’aventure technique
88es alchimistes, se réduit aux motifs prochains du profit, du confort et de la force militaire. Privée d’objectifs à long terme
89 qui évolue au niveau des besoins collectifs : le profit dépend toujours plus de l’économie nationale, le confort de la statis
63 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Le drame occidental
90 lieu de réinvestir la peine des hommes en vue de profits insensés. Mais ceci nous rejette au problème général de la culture et
64 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
91 et c’est en quelque sorte piper les dés, au seul profit de l’Occident (non du meilleur). L’Orient, subitement confronté avec
65 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
92on à la violence et le refus du sens critique, au profit d’une doctrine ou discipline libératrice du moi douteur. Pour former
66 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
93n d’une ville Mais montrer une erreur est sans profit si l’on n’en montre aussi les causes ou la « raison ». Le débat sur l
67 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
94 Komarovski (l’intrigant qui a su détourner à son profit le Pouvoir né de la révolution et qui va confisquer Lara) offre l’exi
68 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
95s le mensonge en service commandé pour le douteux profit de n’importe quel système, fût-il celui de nos États, c’est dans cett
69 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
96r les Allemands mais presque aussitôt reperdue au profit des Russes, Retinger ne voyait plus ce qu’il pouvait faire pour son p
70 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
97eraient qu’un faible artifice — et j’y renonce au profit d’une longue Introduction — s’agissant d’assurer l’unité de l’ouvrage
71 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Première partie — Nouvelles métamorphoses de Tristan
98 Komarovski (l’intrigant qui a su détourner à son profit le Pouvoir né de la révolution et qui va confisquer Lara) offre l’exi
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Premiers plans d’union
99es, principautés et seigneuries avec nos revenus, profits et émoluments et ceux de nos sujets, à fournir, comme il est dit, à r
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
100ée au détriment de la République, plutôt qu’à son profit et avantage… Et puisqu’un État n’est qu’une partie du monde entier, p
101ez voir, ô hommes de bien, si nos guerres sont au profit de l’Espagne, ou de la France, ou de l’Italie ou de l’Allemagne, ou p
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Les grands desseins du xviie siècle
102in, dans ses derniers états, déborde largement au profit de l’Europe entière, ce projet initial d’alliance protestante — nonob
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — Perspectives élargies
103’ils apportent quelquefois plus de dommage que de profit dans les endroits où ils logent. Les Anglais, au contraire, sortent d
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — La Révolution Française et l’Europe
104 nous ont pas commis, et non en faveur de ceux au profit desquels nous pouvons stipuler. J’aime tous les hommes ; j’aime parti
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — Goethe
105é de nous corriger l’un l’autre. Tel est le grand profit qu’apporte une littérature universelle et qui se révélera toujours da
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
106 Tout se fait par les États et dans leur cadre au profit de leurs intérêts immédiats, mal calculés, et au détriment de cet équ
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un problème séculaire : la Russie et l’Europe
107es notions éparses dans la société et en fait son profit. Faites vous-même le parallèle et voyez ce que nous pouvons recueilli
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’historisme au pessimisme
108 se peut que « l’esprit finisse par y trouver son profit ». La période « plébéienne » et « demi-barbare » que notre civilisati
109l’esprit », je le répète, finit par y trouver son profit. Par la demi-barbarie de notre âme et de nos désirs, nous avons des é
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique
110e d’une idéalisation romantique du passé, soit au profit d’une propagande religieuse ou patriotique. Le second cas est assurém
111Il y a plus. Nous voyons l’Europe comme vidée, au profit de ces deux empires, de certaines ambitions, de certains rêves et de
112le, et au même siècle, les Romains établirent, au profit du monde gréco-romain, une tête de pont sur l’Océan Atlantique, à l’e
113er les jours restants de vie, savoir les mettre à profit, n’en point accélérer le cours et accepter son sort. Spengler calcule
114élever soi-même à l’exclusion des autres, mais au profit d’un organisme supérieur ; non pas aux dépens des autres, mais pour l
115ent ne pourra plus, en Europe, renier l’esprit au profit de la matière. L’Europe a psychologiquement le pas sur tout le reste
82 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
116s, par ses slogans les plus démagogiques, au seul profit de leurs exploitants ou exploiteurs, plus efficaces ? Va-t-elle être
83 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
117e transfert de certains droits de souveraineté au profit d’un pouvoir supranational. La seconde conduisait pratiquement à une
84 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
118nera, avec le deuxième tiers du xiiie siècle, au profit d’un troisième larron. En Alsace et en Argovie, aux alentours de l’an
85 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
119 en renversant les aristocraties et patriciats au profit des bourgeois radicaux, lesquels se réclamaient du grand exemple des
86 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — « Un pays traditionnellement neutre »
120ouabe et d’Italie — tant qu’ils y trouvèrent leur profit. Leur promptitude à recourir aux armes, leur mauvaise tête et leur au
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les paradoxes de la vie économique
121hniques utiles ; et cela bien moins pour en tirer profit que par l’effet d’une conviction morale, souvent même religieuse, ren
122elques produits d’usage courant, mais sa marge de profit est réduite à 8 %. Il a ce trait de génie : intituler son entreprise
88 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
123ys. Il ne s’agit pas d’utiliser l’enseignement au profit d’une bonne cause, fut-elle européenne, mais de le rendre conforme à
89 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
124lors ils renoncent à leur souveraineté absolue au profit d’une fédération qui les protège. C’est ce second parti qu’ont adopté
90 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
125iales (voir le Vietnam) et l’on travaille pour le profit, qui est en somme du superflu. Mais dès lors que ce choix de notre av
126n pas un « niveau de vie » déterminé en termes de profit et de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à l
91 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
127iales (voir le Vietnam) et l’on travaille pour le profit, qui est en somme du superflu. Mais dès lors que ce choix de notre av
128n pas un « niveau de vie » déterminé en termes de profit et de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à l
92 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — L’Europe contestée par elle-même
129détrônée, et comme mise à pied par l’Histoire, au profit de deux colosses neufs qui menacent d’engager une guerre sur son sol,
93 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Le civisme commence au respect des forêts
130il ne fait pas attention, obsédé qu’il est par le profit, par les gains immédiats. C’est cette attitude qui est préoccupante,
94 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Fécondité des études régionales
131s vraies fins de la Cité et de ses priorités : le profit à tout prix, ou un certain sens de la vie ? Et ceci doit remettre en
95 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
132re l’Europe suppose donc défaire l’État-nation au profit des régions d’une part, de leur fédération d’autre part, ces deux réa
96 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
133éen ne font pas seuls partie ceux qui le nient au profit des nations qui le composent, mais aussi ceux qui en ont conscience e
134mais de division anarchique du continent, au seul profit de l’unification impérialiste des régions. 14. Il n’y a pas de « c
135rt chez l’ouvrier et le bourgeois, et du culte du profit à court terme chez le patron et le ministre, jusqu’à l’indifférence b
97 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
136iales (voir le Vietnam) et l’on travaille pour le profit, qui est en somme du superflu. Mais dès lors que ce choix de notre av
98 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
137lors ils renoncent à leur souveraineté absolue au profit d’une fédération qui les protège. C’est ce second parti qu’ont adopté
99 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
138n pas un « niveau de vie » déterminé en termes de profit et de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à l
100 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
139iales (voir le Vietnam) et l’on travaille pour le profit, qui est en somme du superflu. Mais dès lors que ce choix de notre a
140n pas un « niveau de vie » déterminé en termes de profit et de PNB, c’est passer du matérialisme capitaliste et communiste à l