1 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
1 pas le christianisme — comme le répètent tant de publicistes — qui est responsable de la catastrophe. L’esprit catastrophique de l
2 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
2t leur salut dans des soutiens extérieurs, et les publicistes jésuites, pour la plupart étrangers, tentent d’éluder l’action politi
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
3 pas le christianisme — comme le répètent tant de publicistes — qui est responsable de la catastrophe. L’esprit catastrophique de l
4 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
4 culturelles de premier plan, entourées de quinze publicistes influents, ne sera pas moins utile au CEC qu’au Conseil de l’Europe e
5 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
5catif de la méditation et de l’expérience, quinze publicistes réputés furent conviés à rechercher ensemble les moyens de faire conn
6 1953, La Confédération helvétique. Les institutions politiques
6ur chef, G. Duttweiler, commerçant planificateur, publiciste fécond en idées neuves et parfois révolutionnaires. La gauche sociali
7 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
7nie ». Le second argument est dû à M. Cotsaridas, publiciste grec : Dans les domaines militaire, économique et politique, les orga
8 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
8catif de la méditation et de l’expérience, quinze publicistes réputés furent conviés à rechercher ensemble les moyens de faire conn
9 Le premier fut apporté par M. Ernst Friedländer, publiciste allemand : « Il faut dire franchement à nos nations qu’elles ne pourr
10nie ». Le second argument est dû à M. Cotsaridas, publiciste grec : « Dans les domaines militaire, économique et politique, les or
9 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
11 patriotes résidant en Galicie. Il offre au jeune publiciste de 23 ans de le représenter à Londres et d’y organiser un Bureau de p
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — Premiers plans d’union
12Charles Langlois caractérisait comme « le premier publiciste de son époque », citons ici quelques extraits du chapitre que Renan l
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
13té est restée considérable jusqu’à nos jours. Les publicistes d’Amérique, les professeurs et les étudiants, les juges de la Cour Su
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — Un idéal de compensation : les États-Unis d’Europe
14’idée d’un équilibre européen, prévu par tous les publicistes et hommes d’État, mais impossible à obtenir avec de grandes puissance
13 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
15 groupant des intellectuels, artistes, savants et publicistes du monde entier. Le Congrès a organisé de nombreux séminaires sur des
16nt conçus en vue de l’information des éducateurs, publicistes, assistants techniques, industriels, hommes politiques, etc. Ils comb
14 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
17rs Monde, enfin le problème de la population. Les publicistes à gros tirage et Lord Russell nous répètent depuis Hiroshima que l’hu
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — Les institutions et la vie politique
18on, la culture aux cantons), écrit un de nos bons publicistes, en un raccourci pertinent63. Mais les grands travaux et les routes,
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
19is non pas pleutres ! » déclaraient fièrement nos publicistes, qui surcompensaient le reproche qu’ils devinaient chez le voisin fra
17 1970, Le Cheminement des esprits. Diagnostics de la culture — À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
20ropéen de la culture, la Table Ronde groupait des publicistes, écrivains et professeurs représentant les pays membres du Conseil de
21a méditation et de l’expérience, une quinzaine de publicistes réputés se sont réunis, — un par membre du Conseil de l’Europe — afin
18 1970, Le Cheminement des esprits. Champs d’activité — Culture et technique en Europe et dans le monde
22ulaires, non seulement dans la presse et chez les publicistes à grand tirage, mais chez les philosophes les plus sérieux. Bernanos
19 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). II. Strasbourg : la deuxième Table ronde du Conseil de l’Europe (« Promesses du xxe siècle »
23 villa Aldobrandini puis au Capitole de Rome, des publicistes, écrivains et professeurs de tous les pays membres du Conseil de l’Eu
20 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
24e, devant une vingtaine d’hommes de culture et de publicistes, nommés par les gouvernements des États membres, sept éminents penseu