1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1 fixe ou pas-à-pas. Tout s’épanouit dans un monde rythmé, fusant, tournoyant, sans frontières. Eux : leurs petites moustaches
2 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Une « tasse de thé » au Palais C…
2e me ramène aux regards. Que sont tous ces gestes rythmés ? Anday chante. Ils me voient dans la nudité du rêve, oh ! je les hai
3 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
3 fixe ou pas à pas. Tout s’épanouit dans un monde rythmé, fusant, tournoyant, sans frontières. Eux : leurs petites moustaches
4 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
4e oublié. — « Seul et séparé », ces deux mots que rythmait le train, est-ce qu’ils font encore vraiment mal ? 24 avril 1929
5 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
5gments émouvants du journal de Sara commentent et rythment le déroulement de cette légende de la vie quotidienne. Il y eut une é
6 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
6.) Des fragments du journal de Sara commentent et rythment le déroulement de cette légende de la vie quotidienne. Vie quotidienn
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
7a tribune, sous un tonnerre assourdissant de heil rythmés — je n’entendais plus que les cris de mes voisins sur un fond de temp
8 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’Arche de l’Alliance
8parmi tous les chants de la terre, ont réellement rythmé l’action, et vérifié l’étymologie grecque de poésie, qui est agir. Po
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
9ndescriptible majesté de ce lent paroxysme vocal, rythmé comme par l’avance d’une foule en marche, catastrophe ou triomphe sol
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
10erposés dans les vitres fuyantes, c’est un fracas rythmé qui rejoint parfois l’asymptote d’un silence mort — cette absence de
11 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
11rèves, clamées à pleine voix, entrecoupées de pas rythmés. Un voisin me les répète entre les dents : il est question de « notre
12mmeil même doit être mis au pas, et l’inconscient rythmé lugubrement. 11 mars 1936 Une cérémonie sacrée. — Trois heures
13épiscopal, dans un tonnerre assourdissant de heil rythmés. (Je n’entends bientôt plus que les cris rauques de mes voisins sur u
12 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
14essité vitale et créatrice des grands délires qui rythment notre Histoire. Le Diable, admettons-le, n’est pas si court de vue. I
13 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
15espace qui ne soit mesuré et un temps qui ne soit rythmé que par les lois intimes du sujet fascinant. Chaque œuvre veut et cré
16 notre espoir ? Mais quel espoir, alors, pourrait rythmer toute la durée de notre vie, jusqu’à la mort, — sinon l’espoir d’un r
14 1946, Journal des deux Mondes. Intermède
17— Malheur sur nous ! Nuit lugubre, sans sommeil — rythmée d’armes martelées — meute folle, meurtrière — ô rumeur irréparable —
15 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
18e casques, de reflets sourds et de pas lourdement rythmés. Et, plus tard, au matin, quand l’attaque se prépare, un « à terre »
16 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
19u cou pendant jusqu’au nombril, et d’un pagne. Il rythmait ses lentes et grandes enjambées en frappant le sol d’un bâton. Derriè
17 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
20émonstration d’un esprit hégélien marchant au pas rythmé de la dialectique — thèse, antithèse, une, deux, une, deux. C’est au
18 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
21e leçon, les mouvements de systole et de diastole rythmant l’histoire mondiale de l’Europe. Si maintenant nous désirons voir com
19 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
22appartement pour quelques jours. Une musique bien rythmée remplit l’étage. Je pousse des portes et me trouve dans une salle de
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
23 composée et jouée en 1918. La prose raboteuse et rythmée de Ramuz, les mélodies brisées et la percussion diabolique de Strawin
21 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Passage de la personne à la Cité
24te lent, dans un tonnerre assourdissant de heil ! rythmés. (Je n’entends bientôt plus que les cris rauques de mes voisins sur u