1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1 une bête qu’il devra combattre le lendemain : « Salaud, cochon, saligaud ! » Il l’apostrophait ainsi tout bas, sur un ton ré
2 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
2vaise foi » ne mérite cependant pas le terme de « salauds » qu’ils prodiguent. On sentira bientôt que l’erreur qu’ils commetten
3 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
3 soutenue jusqu’au dernier moment contre tous les salauds qui affirmaient sans nul droit qu’elle devait s’exprimer par quelque
4 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Passage de la personne à la Cité
4 rien vouloir, nous subissons, ils savent — « ces salauds-là ». Bien sûr, « on n’arrête pas le progrès » mais chacun sait que «