1 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
1stinguera, et ils seront confondus. Car il y a un sophiste en M. Benda, un polémiste qui joue de la raison ratiocinante tout com
2 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
2siste sur cet « extrêmisme » évangélique, que les Sophistes n’étaient que trop portés à corriger et à « humaniser », au risque d’
3 1944, Les Personnes du drame. Liberté et fatum — Luther et la liberté de la personne
3r insiste sur cet extrémisme évangélique, que les Sophistes n’étaient que trop portés à corriger et à humaniser, au risque d’« év
4 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
4é. 3. Le fédéralisme n’oppose que le bon sens aux sophistes qui abusent des définitions pour empêcher toute réalisation : M. de
5r toute réalisation : M. de Gasperi. — Seuls des sophistes peuvent nous demander pourquoi nous nous bornons à certains pays. Il
5 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
6, à propos de la Communauté des Six : « Seuls des sophistes peuvent nous demander pourquoi nous nous bornons à certains pays. Il