1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1 n’a pas de plainte »… Vivait-il encore ? Ce lieu soudain m’angoisse. Mais le gardien : il y est comme chez lui. — Dormez-vous
2n des deux soit absurde, de ces mondes à mes yeux soudain simultanés ?… Le tragique de la facilité, c’est qu’elle n’est qu’un
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
3elle inquiétude, un amer « à quoi bon » percèrent soudain… Mais Montherlant se redresse vite, frappe du pied et repart. Vers qu
3 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
4s laiteuses du dieu avaient un reflet bleu clair, soudain inquiètes à l’approche de l’inconnu. Nulle part mieux que dans la de
4 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
5ableaux dans le noir des musées ! — et si tu veux soudain le son grave de l’infini, pour être seul parmi la foule, lève les yeu
5 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
6ur ma femme… Mais l’homme avait posé son journal. Soudain, portant la main à son gilet, il en retira trois dés qu’il jeta sur l
7uvoir pleurer sur ma lâcheté. Et je t’apostrophe, soudain plein de mépris et de désespoir, ô vie sans faute, vie sans joie… Ah 
6 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
8anoir perdu, des fumées sur un paysage d’hiver et soudain sous la lueur d’un incendie, deux visages tordus de passion. Cette fi
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
9nse qu’il fit avec vous, mais vous les détourniez soudain comme pour vous arracher à une obsession secrètement attirante ; et j
10ous voir partout. Chaque visage de femme révélait soudain un trait de votre visage. Il aurait fallu courir après celle-là qui v
8 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
11oujours plaisir de voir des gens bien habillés. » Soudain éclate Entr’acte (1925). « Une étude sur le Monde des Rêves ». Rondes
9 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
12s que la foule des yeux bleus, son éblouissement. Soudain la voici, elle descend à sa rencontre parmi les éclairs d’un luxe méc
10 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
13lle ici « Frankfurter » et ailleurs « Wienerli ». Soudain les autos se mirent à ronfler. Par le grand escalier, au fond de la c
11 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cassou, La Clef des songes (août 1929)
14s dans les maisons des grands bourgeois, où tout, soudain, devient plus terne. Mais bien vite un intermède bouffon, impossible
12 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
15se au mot bazar, qui sonne rouge et jaune aussi). Soudain se dresse une énorme maison de pierre brune, puis une banque en style
13 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
16y avait une fois un jeune homme comme les autres. Soudain il lui pousse des ailes, une grande paire d’ailes. Allait-on s’émerve
14 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
17à peine modulées, qui donnent le vertige, et dont soudain se cabre le rythme, avant la chute stridente et basse, prolongée. Peu
18 inconnue. Joie d’être n’importe où… évadé ? Mais soudain, c’est au silence que je me heurte, comme réveillé dans l’absurdité d
19e je dors dans mes pensées ? La veilleuse fleurit soudain d’un éclat bleu douloureux, le train ralentit. Hegyeshalom, petite ga
15 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
20tre civilisation à tel point que l’homme, affolé, soudain, doute s’il est encore maître de la redresser. C’est qu’il n’y a plus
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
21este que par de très petits gestes qui, échappant soudain à des êtres d’ordinaire admirablement corrects et maîtres d’eux-mêmes
22 aiguë, ou bien je m’y ennuie. » Et l’on découvre soudain que cette femme, qui a subi sans les mettre jamais en question les ex
17 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
23t les bords de la rivière Yodogawa, il se rappela soudain que c’était un endroit célèbre pour les suicides, et qu’il avait vu u
24u sujet d’un de leurs camarades, Eiichi se décide soudain à quitter l’Université. Ce passage nous le montre déjà tout entier :
25etite sœur, à lui-même, et il éclata en sanglots. Soudain, il prit une décision. Il quitterait l’Université pour se plonger dan
26sultat ». C’est dans un tel état de désespoir que soudain l’amour de la vie revient s’emparer de lui et décide de sa conversion
18 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
27ar l’excès même de ces scrupules les fait tourner soudain, les fait cailler en coquetteries. Et voici que l’explication de soi
28 par leur côté vraiment « non-prévenu », et puis, soudain, l’on s’impatiente d’être ramené sans cesse dans un cercle de paradox
29rrive chez Kierkegaard une chose extraordinaire : soudain c’est lui qui me regarde et qui me perce, — et me fait honte d’oublie
19 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
30n moule reçoit la matière en fusion et la réalise soudain — la fait chose — en lui donnant une forme ; l’actualise — la fait ac
20 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
31ns une crise instinctive qui ressemble à la chute soudaine de l’ivresse devant le mortel danger qui se lève à un pas. Tous deux
21 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
32le leitmotiv de l’œuvre entière de Jouhandeau. Et soudain il nous apparaît que cette œuvre est une illustration, non dépourvue
22 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
33ites de ces parents naguère inavouables, mais qui soudain font mine de « réussir » N’est-ce donc plus, comme le marque Th. Maul
34prême « choix » qui ne vient pas de moi, mais qui soudain me choisit, me saisit. Je parle de cette seule chose au monde qui n’a
23 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
35tradiction » moderne, conclut par un renversement soudain : « Cela ne viendrait-il pas de ce que l’Éthique possède en soi une c
24 1932, Le Paysan du Danube. Le sentiment de l’Europe centrale
36ne de reconnaître l’existence légale… Je préférai soudain monter dans un express. Pour guérir de Descartes, il n’est que d’aime
37nt lorsqu’elle cesse, ou bien lorsqu’elle grandit soudain. Ainsi de la rumeur en nous du sang qui court ; ainsi de la respirati
25 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Un soir à Vienne avec Gérard
38lle ici « Frankfurter » et ailleurs « Wienerli ». Soudain les autos se mirent à ronfler. Par le grand escalier, au fond de la c
26 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Une « tasse de thé » au Palais C…
39nt contre la colonne, paupières fermées, et c’est soudain une déchirure assourdissante du monde : je vois une lumière vraie, ch
27 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
40à peine modulées, qui donnent le vertige, et dont soudain se cabre le rythme, avant la chute stridente et basse, prolongée. Peu
41nnue. Joie d’être n’importe où… évadé ? Mais soudain, c’est au silence que je me heurte, comme réveillé dans l’absurdité d
42e je dors dans mes pensées ? La veilleuse fleurit soudain d’un éclat bleu douloureux, le train ralentit. Hegyeshalom, petite ga
28 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — La Tour de Hölderlin
43 n’a pas de plainte… » Vivait-il encore ? Ce lieu soudain m’angoisse. Mais le gardien : il y est comme chez lui. — Dormez-vous
44n des deux soit absurde, de ces mondes à mes yeux soudain simultanés ?…   Le tragique de la facilité, c’est qu’elle n’est qu’un
29 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
45l est encore plus blanc, et la prairie s’embrume. Soudain, à dix pas devant moi, une biche dresse la tête au ras des herbes, se
46n voir », comme on dit17. Mais lorsqu’on « voit » soudain — quelle prise ! Et combien j’aime le paysage de cette œuvre, son cli
47e — et ce ah ! que j’écris ici, c’était alors une soudaine virulence de ma pensée, un élan contenu de certitude et de tendre luc
48 tête vers la vitre sale, retenir des larmes ? Un soudain excès de l’amour s’est libéré dans tout mon être et s’élance vers ces
30 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Châteaux en Prusse
49éveillé et attentif, maintenant.) Jardin anglais. Soudain, des pelouses filent à gauche et à droite entre des hêtres rouges, pi
31 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
50dis-tu à ces docteurs, mais pourquoi les crois-tu soudain, quand ils se donnent pour chrétiens ? ⁂ Quand, par la maladie du mon
32 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
51ieu dit oui : l’homme comprend non, se découvrant soudain plongé dans la négation radicale. Mais aussitôt, s’il accepte ce non,
33 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
52 d’un obscur pasteur de campagne, et dans lequel, soudain, toute l’Allemagne intellectuelle découvre l’expression poignante de
34 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
53teur ». Et voici le capitalisme industriel, placé soudain devant le succès inespéré de ses efforts techniques, qui prend peur e
35 1933, Présence, articles (1932–1946). Paysage de tête : poème (1933)
54, ni d’une femme ni d’une fièvre pour agrandir et soudain noyer de suie le regard ni d’une lueur muette qui s’approche et nous
36 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
55modes de notre esclavage. — Jusqu’à cet acte, que soudain j’ai fait ! Car je l’ai fait, et je ne sais rien d’autre. J’ai reçu l
37 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
56 » qui couvait sous des apparences paisibles, est soudain devenu flagrant. Il promène par les rues de nos villes européennes de
38 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
57anchée, sous les murs du fort de Capocabana, il a soudain la vision d’une Allemagne future renaissant de son calvaire, purifiée
39 1934, Politique de la Personne (1946). Primauté du spirituel ? — Destin du siècle ou vocation personnelle ?
58e » qui couvait sous des apparences paisibles est soudain devenu flagrant. Il promène par les rues de nos villes européennes de
40 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Note sur un certain humour
59sses sont aveugles, instables, injustes, inertes, soudain féroces. Ils veulent être battus et en gémir. Ils n’ont un peu de vie
41 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Comment rompre ?
60is-tu, à ces docteurs, mais pourquoi les crois-tu soudain, quand ils se donnent pour chrétiens ? ⁂ Quand, par la maladie du mon
42 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
61ites de ces parents naguère inavouables, mais qui soudain font mine de « réussir ». N’est-ce donc plus qu’un conflit d’intérêts
62prême « choix » qui ne vient pas de moi, mais qui soudain me choisit, me saisit. Je parle de cette seule chose au monde qui n’a
43 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Liberté ou chômage ?
63teur ». Et voici le capitalisme industriel, placé soudain devant le succès inespéré de ses efforts techniques, qui prend peur e
44 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
64, les temps ont changé. La crise nous a fait voir soudain que les positions intellectuelles héritées du libéralisme conduisaien
45 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
65s ou moins aisément à survoler, quitte à retomber soudain, profondément déçus, dans la réalité profane d’aujourd’hui. Nous oubl
46 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
66 assez habituelle dans les entretiens de l’élite. Soudain, j’eus une idée paradoxale : je proposai de lire l’Évangile. Je m’emp
67 levés, — comme pour bénir les circonstants, — et soudain, cachant sa figure vénérable, il sortit. ⁂ Cette scène, si imprévue p
68parlé longtemps, et non sans fièvre. Je m’arrêtai soudain, plutôt confus de ma véhémence. Les jeunes barthiens se consultaient
69nts, qui justement n’avait presque rien dit, prit soudain la parole comme nous allions nous séparer ; et je ne suis pas loin de
47 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
70s souveraines. Comment expliquer, par exemple, la soudaine passion qui porte tant de bons esprits, chez nous, vers la pensée de
48 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
71pondre et s’ordonner si simplement, me semblèrent soudain, dans la réalité des villes modernes, privés de toute espèce de commu
72 convertit, et c’est ici que l’aventure commence. Soudain frappé par le contraste odieux entre la misère des bas-fonds et l’ess
49 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Le problème de la culture
73solidement bâti, autre chose est de découvrir que soudain des problèmes se posent, qui débordent l’ordre établi et qui minent s
74l’histoire, les hommes ont éprouvé ce phénomène : soudain ce n’est plus eux qui posent des questions en vertu de la pétulance n
75er ceci : la révolution est ouverte quand se pose soudain la question du uhlan de la guerre de Bohême : il s’arrête au milieu d
76nd la masse des problèmes qui se posent se révèle soudain plus pesante que les forces qui sont encore vives dans l’ordre social
50 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Fatalités du rationalisme bourgeois
77les passions, l’agressivité primitive se retourne soudain contre l’homme. La raison, qui n’est plus soutenue par un enthousiasm
51 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — La pensée prolétarisée
78l’incommensurable, éternelle beauté de l’acte qui soudain, tendresse infime ou révolte démente, pourrait infléchir d’une ligne
52 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
79os jours, Kierkegaard conclut par un renversement soudain : « Cela ne viendrait-il pas de ce que l’Éthique possède en soi une c
80rsque l’esprit abandonné à sa fantaisie s’effraie soudain des actes où elle l’entraîne, et répugne à subir les conditions humil
81 que l’ironie chez lui jaillit au point précis où soudain la joie cesse de soutenir son grand lyrisme ; Rimbaud enfin, celui de
53 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
82 des Cévennes. Il y a aussi de ces rencontres qui soudain vous rendraient — est-ce trop dire ? — une sorte de confiance en l’ho
54 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
83tour de moi, me flairent avec angoisse, et fuient soudain en gémissant. J’ai des lettres à porter à l’autobus. Il faut s’éloign
84 ne comprends plus pourquoi j’ai eu ce fort désir soudain, dans le métro, de tutoyer mes compagnons de route. Était-ce envie de
55 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
85t sur le petit toit au-dessous de moi, tout près, soudain je vois un pigeon violet immobile. Les plumes du cou sont un peu héri
86r quelque chose par là ? Du côté de Marseille… Et soudain je me suis souvenu de la conférence que je dois donner à Marseille da
87omme a ses aveux à faire. Et l’on comprend ainsi, soudain, que l’on est un homme « comme les autres » par cela même que l’on s’
88et les cultures à longues foulées, le nez au sol. Soudain, l’un relevait la tête, et s’en allait. Un nouveau faisait son appari
89allons, de collines et de petits sommets rocheux. Soudain la girouette fait entendre un long cri presque humain. La maison la p
56 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
90altation croissante, priant et reprenant courage. Soudain une femme sort du jardin juste en face de lui ; une jeune Dalécarlien
57 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
91les, d’eaux ruisselantes et de vies monstrueuses, soudain porté à la lumière de midi. Armés de treilles à long manche, les jamb
58 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
92Le réel sera donc construit ! Et l’on met le pied soudain sur ce centre de tout : tous les problèmes s’émeuvent à la fois. Et e
59 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
93u se méfier des phrases, il faut se trouver placé soudain devant les êtres en chair et en os dont elles parlent, pour comprendr
60 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
94u se méfier des phrases, il faut se trouver placé soudain devant les êtres en chair et en os dont elles parlent, pour comprendr
95édantes. Et même, en y réfléchissant, je m’étonne soudain du calme particulier avec lequel j’accepte en fait mon existence prés
96les, d’eaux ruisselantes et de vies monstrueuses, soudain porté à la lumière de midi, comme un secret tragique et passionné s’é
61 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Pauvre province
97t lâcher » comme nous disions à 18 ans, me paraît soudain tellement pauvre et banale, au regard de ma vie à A. Allons, remonton
98t sur le petit toit au-dessous de moi, tout près, soudain je vois un pigeon violet immobile. Les plumes du cou sont un peu héri
99r quelque chose par là ? Du côté de Marseille… Et soudain je me suis souvenu de la conférence que je dois donner à Marseille da
100omme a ses aveux à faire. Et l’on comprend ainsi, soudain, que l’on est un homme « comme les autres » par cela même que l’on s’
101ec R. m’a rendu attentif à un fait qui m’apparaît soudain fondamental : c’est l’affectivité quasi insupportable qui s’attache a
102et les cultures à longues foulées, le nez au sol. Soudain, l’un relevait la tête, et s’en allait. Un nouveau faisait son appari
103vallons, de collines et de petits sommetsrocheux. Soudain la girouette fait entendre un long cri presque humain. La maison la p
62 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. L’été parisien
104s les problèmes vont se poser autrement. Tout est soudain plus dur et agressif, tendu, nerveux, discontinu… Nos valises empilée
105tro silencieux, plus rapide, mais par longs bonds soudains d’une lueur à l’autre, obscur lui-même, populeux et canaille avec des
63 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
106as fait parler d’elle depuis le mois de novembre. Soudain, le 10 avril, elle se met à pondre, et avec tant d’ardeur que, dès le
64 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
107ahit l’Autriche, nous fûmes saisis d’une angoisse soudaine : pour la première fois, depuis des siècles, nous concevions la possi
65 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
108iie siècle, celui qui commet l’adultère devienne soudain un personnage intéressant ? Le roi David en volant Bethsabé commet un
109ts sur le danger de pécher et le remords, devient soudain vertu mystique (dans le symbole), puis se dégrade (dans la littératur
66 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
110l’homme qui croit à la révélation de l’Agapè voit soudain le cercle s’ouvrir : il est délivré par la foi de sa religion naturel
67 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Victoire à Waterloo, par Robert Aron (février 1938)
111à Waterloo, par Robert Aron (février 1938)ak « Soudain joyeux il dit : Grouchy! — C’était Grouchy. » Et Waterloo fut une vic
112 où le sort de la bataille vacille, il a retrouvé soudain le cri de la Révolution : Vive la Nation ! Or ce cri qui lui donne la
68 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
113, les temps ont changé. La crise nous a fait voir soudain que les positions intellectuelles héritées du libéralisme conduisaien
69 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
114et nunc une telle prédication, un chant puissant, soudain, a retenti au tournant de la rue. C’était un défilé de chemises brune
115es larmes coulent sur les faces, dans l’ombre. Et soudain tout s’apaise. (Mais la marée de nouveau s’enfle au dehors.) Il a éte
70 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
116 dès son enfance, se réalise : Nicolas s’aperçoit soudain qu’il peut se passer de manger ! Une fois par semaine il s’en va comm
71 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Le bon vieux temps présent (20 mars 1939)
117 catastrophe. Tout un âge, un climat de musiques, soudain se fixe en nos mémoires, s’idéalise. Un « bon vieux temps » de plus,
72 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
118rphose. On le voit interrompre sa course, changer soudain de contenance, baisser la tête, s’assombrir, comme saisi d’une timidi
119néantie par son succès, que Nietzsche a rencontré soudain la fascinante idée du Retour éternel. Devant le roc de Sils Maria on
73 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
120er à nous-mêmes était le mobile de ces irruptions soudaines d’images inconnues qui se jettent à la traverse de nos idées d’une ma
74 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
121rent li troi an. Tristan chassait dans la forêt. Soudain, il se souvient du monde. Il revoit la cour du roi Marc. Il regrette
122 la reine à son roi. Et que le droit établi n’est soudain respecté, à ce moment, que parce qu’il fournit un prétexte à faire re
75 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
123vaise œillade, un peu de jalousie, Et j’en aurais soudain passé ma fantaisie : Mais las ! elle est parfaite, et sa perfection N
76 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe contre le mariage
124iie siècle, celui qui commet l’adultère devienne soudain un personnage intéressant ? Le roi David en volant Bethsabée commet u
125ts sur le danger de pécher et le remords, devient soudain vertu mystique (dans le symbole), puis se dégrade (dans la littératur
77 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
126l’homme qui croit à la révélation de l’Agapè voit soudain le cercle s’ouvrir : il est délivré par la foi de sa religion naturel
78 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
127nce au Progrès nous a mis des oeillères. Et quand soudain la route normale se trouve barrée ou coupée par un précipice, nous vo
79 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
128tes paysages au gré d’une curiosité rêveuse. Mais soudain le regard est pris par un panneau rutilant sur la droite, puis mitrai
80 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Souvenir de la paix française (15 mars 1941)
129 cet endroit, hésitant sur la route à prendre. Et soudain je vis à mes pieds, tracé à la craie sur le sol, un grand cercle ento
81 1942, La Part du Diable (1982). Hitler ou l’alibi
130xacte : si nos animaux domestiques se révoltaient soudain, nous attaquaient, exigeaient que nous les adorions : leur révolte se
82 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
131énoter l’exigence d’un artiste véritable prennent soudain quelque chose de satanique, lorsque l’on s’aperçoit de la stérilité d
132 à ce doute qui les prend, à ce besoin qu’ils ont soudain de s’assurer de leur bonheur, dans le cas présent, leur unité. Et c’e
133e du voisin ou ses terres parce qu’on a découvert soudain que c’est « vital », puis justifier l’opération par la seule violence
83 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
134noter l’exigence d’un artiste véritable, prennent soudain quelque chose de satanique lorsque l’on s’aperçoit de la stérilité du
84 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Le silence de Goethe
135ns une crise instinctive qui ressemble à la chute soudaine de l’ivresse devant le mortel danger qui se lève à un pas. Tous deux
85 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
136tentations d’une religion qui n’est pas Dieu ; et soudain, sur son lit de mort, cette phrase ingénument piétiste : « Je ne pens
86 1944, Les Personnes du drame. Sincérité et authenticité — Vues sur Ramuz
137oule reçoit la matière en fusion ; qui la réalise soudain — la fait chose — en lui imposant une forme ; qui l’actualise, — la f
87 1944, Les Personnes du drame. Une maladie de la personne — Le Romantisme allemand
138r à nous-mêmes, était le mobile de ces irruptions soudaines d’images inconnues, qui se jettent à la traverse de nos idées d’une m
88 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
139Atlantique, mais encore débordants d’énergies qui soudain ne trouvent plus d’issues prochaines, hésitent… Pourtant, c’est bien
89 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
140 six ans ses énormes péripéties, l’esprit se sent soudain menacé d’ennui. Mais en même temps, c’est comme s’il s’éveillait d’un
90 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
141eux monsieur, pour arroser au tuyau ses arbustes. Soudain, passant la tranche ocrée d’un bâtiment de trente étages, à mi-hauteu
91 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
142ysage de pluies lointaines et de prairies dorées. Soudain, un coup de vent violent a jeté contre la façade et nos visages un to
92 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
143’alternative est entre ces deux sens du verbe. Et soudain, je me demande pourquoi ces trois messieurs paraissent impuissants à
93 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
144, les temps ont changé. La crise nous a fait voir soudain que les positions intellectuelles héritées du libéralisme conduisaien
94 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
145order le premier rang dans un ordre d’urgence. Et soudain je me demande non sans angoisse : n’est-on pas en train de préparer,
95 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
146à la suavité aiguë du petit jour. Et cette rumeur soudaine de cris menus et de sifflets de tous côtés, comme les premières goutt
96 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
147hoses ne se passeront peut-être pas de la manière soudaine et dramatique qu’un certain goût de l’antithèse m’incline parfois à s
97 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
148crie : « Comme elles sont belles dans ce pays ! » Soudain, je n’ai plus vu les gens. Le train surgissait du tunnel dans une pla
149eux monsieur, pour arroser au tuyau ses arbustes. Soudain, passant la tranche ocrée d’un bâtiment de trente étages, à mi-hauteu
150ysage de pluies lointaines et de prairies dorées. Soudain, un coup de vent violent a jeté contre la façade et nos visages un to
151es paysages au gré d’une curiosité rêveuse. Mais, soudain, le regard est pris par un panneau rutilant sur la droite, puis mitra
98 1946, Journal des deux Mondes. Le bon vieux temps présent
152 catastrophe. Tout un âge, un climat de musiques, soudain se fixe en nos mémoires, s’idéalise. Un « bon vieux temps » de plus,
99 1946, Journal des deux Mondes. Journal d’attente
153ère exténuante, hâte, érotisme, énervement. Paris soudain considéré comme la situation spirituelle la plus extraordinaire du si
154nt venir à Paris ou s’y trouvent déjà. Impression soudaine, émouvante, d’une société secrète que rassemblent l’appréhension des
155omis, ce revoir qui est pour demain. Et voici que soudain, un « à venir » m’est rendu, un rythme heureux du temps, pour vingt-q
100 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
156 arrêtés là, hésitant sur le chemin à prendre. Et soudain nous vîmes à nos pieds, tracé à la craie sur le sol, un grand cercle