1 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
1 dans les deux plus grands temples. Commandant de sous-marin pendant la guerre, Martin Niemöller fait figure de héros national. So
2ros national. Son autobiographie est célèbre : Du sous-marin à la chaire. Elle nous le montre à Kiel, en janvier 1919, refusant à
2 1946, Combat, articles (1946–1950). Bikini bluff (2 juillet 1946)
3 de la grande expérience d’une explosion atomique sous-marine. Ils jugent la bombe du type Nagasaki — celle qui fut lancée dimanche
3 1946, Journal des deux Mondes. Solitudes et amitiés
4der l’Europe qu’elle ira bien demain. La campagne sous-marine bat son plein, Tobrouk tombe, les Russes reculent, les Japonais avanc
4 1947, Doctrine fabuleuse. L’eau ou L’esprit de la tempête
5eaux, et que sa danse fut noyée dans la substance sous-marine, la Tempête devint l’âme des eaux. 3. — Les grandes eaux portaient à
5 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
6gés par une suite de tirets signalant des reliefs sous-marins25. En cherchant à les compléter par ce qu’ils devaient évoquer, je ne
6 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
7uites criminelles (ventes d’armes, d’avions et de sous-marins déclarés « défensifs », procès de Burgos et de Leningrad, prison pour
7 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). « La religion du Progrès »
8andant Cousteau, fondateur d’un Institut d’études sous-marines et champion de la lutte contre la pollution des océans, il répond (da
8 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). IV. Berlin : le second Rapport au Club de Rome
9tion des nodules métalliques et des hydrocarbures sous-marins, mais aussi de la défense des espèces surexploitées et de la lutte co
9 1977, L’Avenir est notre affaire. Repartir de l’Homme — Stratégie
10trales nucléaires déclarées « pacifiques », et de sous-marins déclarés « défensifs »189, procès politiques, prison pour les objecte