1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
1conformisme foncier ? Faut-il y voir une sorte de sublimation à rebours du sens de la révolte ? On serait en droit d’exiger d’un cr
2 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
2omantiques n’ont pas été si loin dans la voie des sublimations — sauf peut-être Jean-Paul et Novalis. Ils n’arrivent pas à retrouver
3st en vain qu’il chercherait à y échapper par des sublimations : au fond de la nuit et de l’inconscient, c’est encore lui qu’il retr
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
4bus exogamiques. La morale de la prouesse est une sublimation non déguisée de coutumes beaucoup plus anciennes traduisant la nécess
5 : celle de la sanctification. Le contraire de la sublimation, qui n’était que fuite illusoire au-delà du concret de la vie. Aimer
6ur qu’ils exaltent n’est que l’idéalisation ou la sublimation du désir sexuel ; 4° qu’on distingue mal comment, de la confuse combi
7térieure. Enfin, l’amour celtique (en dépit de la sublimation religieuse de la femme par les druides) est avant tout l’amour sensue
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
8ment — à partir de l’amour humain, et par voie de sublimation, non par la voie inverse, allant de l’Amour divin aux métaphores, qui
9la science proclame que la mystique résulte d’une sublimation de l’instinct, il suffira de changer le sens de la relation constatée
10urelle Beauté… gardant jusqu’en ses plus subtiles sublimations quelque chose de l’Éros du Symposium platonicien, grand Daimon qui, d
11 de pareils accidents. Réciter ici les formules « sublimation » et « refoulement », c’est simplement refuser de savoir de quoi l’on
12t alors la cause première — ou au contraire d’une sublimation de phénomènes physiologiques, lesquels seraient à la base de ce qui s
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
13 et de la destruction des corps, l’on a fait la « sublimation » d’un pauvre secret du plein jour : l’attrait des sexes, la loi tout
6 1944, Les Personnes du drame. Une maladie de la personne — Le Romantisme allemand
14omantiques n’ont pas été si loin dans la voie des sublimations — sauf peut-être Jean-Paul et Novalis. Ils n’arrivent pas à retrouver
15st en vain qu’il chercherait à y échapper par des sublimations : au fond de la Nuit et de l’inconscient, c’est encore lui qu’il retr
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914) — De l’harmonie entre les nations libérées à l’anarchie des États souverains
16endra l’Europe. Certains peuples finissent par la sublimation comme Hercule ou par l’ascension comme Jésus-Christ. On pourrait dire
8 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
17 C’est au contraire une approche de la Femme. Une sublimation. — Vous pensez donc que le mythe, après s’être longuement abâtardi, c