1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
1donnée sèche du Roman. Elle n’en paraît pas moins vexante et « prosaïquement » restrictive. Peut-on soutenir que la faute moral
2 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
2», aux fins que l’on sait, c’est un accident bien vexant mais qui relève en fin de compte du calembour. La ville de Lyon n’est
3 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
3r la logique, mais par là même infidèles au réel, vexants pour les minorités, destructeurs des diversités qui sont la condition
4 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
4 sais quelle idée de « correction » formaliste et vexante, et non pas pour avoir la paix vous-même, mais pour favoriser la paix
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
5écrivain suisse d’expression allemande. Mais pour vexante qu’elle soit, la discrimination n’est pas toujours injustifiée… [p.