1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1me rendant plus parfait que je lui préparerai les voies. Agir ? Sur moi d’abord. Il ne faut plus que je respecte tout en moi.
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2ais la plus riche d’inconnu, je m’élançais sur la voie qu’elle m’ouvrait, avec tant de rires amis, vers tout ce que momentan
3 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
3x considérations précédentes lui échappe, qu’il y voie une de ces marques. Stéphane a oublié jusqu’au mot de prière. Orphée
4 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Rolland de Renéville, Rimbaud le voyant (août 1929)
4d’un demi-siècle pour qu’une telle interprétation voie le jour. Cela pourrait donner lieu à de mélancoliques réflexions sur
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
5 gouverne avec une vertigineuse docilité dans les voies d’un amour ineffable et se perd avec lui vers le désert et ses mirage
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
6proche parfois si éloignées, et progresse par des voies si subtiles qu’il ne doit qu’à un sens exceptionnel de l’orientation
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
7 André Malraux, La Voie royale (février 1931)c M. André Malraux écrit des livres qu’on n’o
8cidé d’aller fouiller les temples en ruines de la Voie Royale d’Angkor : il compte y découvrir des bas-reliefs dont il pourr
9 et antichrétienne que Malraux inaugure10 avec La Voie royale, mérite mieux que notre curiosité humaine, ou que notre admira
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
10ute une tradition d’individualisme lui frayait la voie », note fort justement notre auteur. L’homme seul en face des sommets
9 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
11on formelle avec les actes juridiques déduits par voie de faits — si l’on peut dire — des mêmes principes. Sangnier devait r
10 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
12upement de deux vies qui l’ont réalisée selon des voies totalement divergentes, une attitude humaine qui me paraît commune. Q
11 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
13érialiste, l’autre personnaliste ; la première en voie de réalisation en URSS, la seconde encore mal dégagée de sa période d
12 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
14 On a noté d’abord qu’une espèce humaine est en voie de disparaître, en partie par vice interne, en partie du fait des cir
13 1932, Le Paysan du Danube. Le sentiment de l’Europe centrale
15 les domaines les plus variés de l’être. Qu’on ne voie pas ici quelque facile généralisation, mais bien plutôt un essai de s
14 1932, Le Paysan du Danube. Le Paysan du Danube — Voyage en Hongrie
16 gouverne avec une vertigineuse docilité dans les voies d’un amour ineffable et se perd avec lui vers le désert et ses mirage
15 1932, Le Paysan du Danube. La lenteur des choses — Petit journal de Souabe
17d’insectes rampants ou volants, ces formes et ces voies qui sont celles mêmes par où la pensée entre en contact avec tout le
16 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
18té, nous croirons être en droit de déduire par la voie logique. C’est pourtant cette inconcevable réalité qui donne un sens
17 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
19s les descriptions désenchantées d’une société en voie de dissolution atomique. Les civilisations conscientes de leur missio
18 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
20 seul à l’instant qu’il cesse de l’être. Ainsi la voie du mystère est visible : l’éternel ne touche le temps que par l’indiv
19 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
21ayé du marxisme ; ils retombent à l’idéalisme. La voie est sans issue, plus que jamais. Mais alors, vont-ils reconnaître le
20 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
22ertes, l’exemple de la phénoménologie a ouvert la voie à une nouvelle liberté de la pensée ; mais, jusqu’ici, peu l’ont suiv
21 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
23es Puissances anonymes et le Standard seraient en voie de triompher, et ce serait aux dépens de l’humain. Au sein de cette c
22 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
24nt cette rencontre pouvait-elle avoir lieu ? Deux voies s’offraient : celle de l’histoire et celle de l’expérience religieuse
25e et celle de l’expérience religieuse. Prendre la voie de l’histoire, c’était d’abord chercher à s’approcher de l’homme Jésu
23 1934, Politique de la Personne (1946). Principes d’une politique du pessimisme actif — Sur la devise du Taciturne
26le droit de se dire révolutionnaire. Quelle autre voie s’ouvrirait donc au christianisme, hors celle de la révolution ? Quan
24 1934, Politique de la Personne (1946). Idoles — Antimarxiste parce que chrétien
27en lumière l’opposition nette et brutale des deux voies. Il en résulte d’autres oppositions. Prenons, par exemple, ces trois
25 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — D’un Cahier de revendications
28érialiste, l’autre personnaliste ; la première en voie de réalisation en URSS, la seconde encore mal dégagée de sa période d
26 1934, Politique de la Personne (1946). Problèmes de la révolution personnaliste — Tactique personnaliste
29 de vue ses objectifs véritables, s’égare sur des voies de manœuvres qui conduisent à l’État totalitaire. La force véritable
27 1934, Politique de la Personne (1946). À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
30ccentuer, risque de nous conduire un jour par une voie directe au fascisme, une certaine déviation de notre morale, un certa
28 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
31responsables nés83, égarés pour un temps dans les voies de « l’engagement » politique, et faisant amende honorable. Ils étaie
29 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
32nd nombre pour constituer un parti, préparent les voies d’un fascisme culturel, de droite ou de gauche, et qui saura leur imp
30 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
33. Klossowski sur Sade, où il est démontré par des voies imprévues, comment la négation de Dieu entraîne la négation du procha
31 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
34)k 1. « Groupe compact, nous cheminons par une voie escarpée et difficile, nous tenant fortement par la main. Nous sommes
32 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
35t. Elle créera certes en toute liberté, selon ses voies, pour ses fins propres. Mais ces voies se trouveront parallèles ou co
36 selon ses voies, pour ses fins propres. Mais ces voies se trouveront parallèles ou convergentes, — ou bien encore : en diver
37ou bien encore : en divergence féconde — avec les voies de développement des autres organismes producteurs. Non pas en vertu
33 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
38nous comprenons ses manifestes, placardés sur les voies publiques, « Staline a raison » mais l’Humanité n’a pas tort. À mi-ch
34 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
39ù je crains bien que la jeunesse d’aujourd’hui ne voie plus qu’une fièvre morbide. Mais la forme excessivement libre de cet
35 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
40d du Bocage vendéen, pays de secrets obstinés, de voies retorses. Si ces ouvrages font néanmoins quelque chemin, ce ne peut ê
36 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
41 France d’allumer le signal rouge qui indique une voie impraticable. Signal de la révolution fédéraliste, non plus fondée su
37 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
42ourgeoisie, qui est en train de s’égarer dans les voies de l’idéalisme, au réalisme qui a fait sa force bouleversante. Mais b
38 1936, Penser avec les mains (1972). La commune mesure — L’Arche de l’Alliance
43 dictaient les temps et les lieux. « Préparer les voies du Seigneur », aplanir le chemin du Messie, voilà la fin transcendant
44onde. Dès qu’il était tenté de s’oublier dans les voies vulgaires des autres peuples, une sorte de génie sombre lui montrait
45alitaires du Christianisme pour avoir préparé ses voies, Israël est devenu le peuple sans foyer, sans limites et sans mesure.
39 1936, Penser avec les mains (1972). Penser avec les mains — Éléments d’une morale de la pensée
46 n’avait pas d’autre but que de préciser, par une voie négative, l’intuition d’une nouvelle mesure. Maintenant il faut repar
47r, exprimer sa pensée, ce sera toujours créer les voies qui conduisent au but dernier. Ce sera penser à partir de la fin. L’
48int définition. On ne peut l’approcher que par la voie des négations. Nous avons proposé une dialectique critique dont les d
49communier le même et l’autre, toi et moi. Par ces voies, nous sommes parvenus au centre des problèmes du monde moderne, en mê
40 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
50 Hamann) ait suivi dans l’ensemble cette deuxième voie. Sans doute aurions-nous ici une très belle occasion de développer en
41 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
51 et mainteneurs de ses communes mesures. Qu’on ne voie pas là je ne sais quelle manière d’idéaliser ce qui est mesquin. Car
42 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
52phique du mot), mais comme un élément créé, ou en voie de création. En effet, le donné n’est vraiment tel que dans la mesure
53ne vis a terga qui pousserait la société dans une voie déterminée à l’avance. C’est là ce qui permet de comprendre le caract
54as. Il apparaît de plus en plus clairement que la voie de l’étatisme est celle du réformisme, donc, du laisser-aller et de l
43 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
55nfin ce que l’on voit le mieux de chaque pays. La voie ferrée était une sorte d’insulte à la vie locale : elle la traversait
44 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. N’habitez pas les villes !
56nfin ce que l’on voit le mieux de chaque pays. La voie ferrée était une sorte d’insulte à la vie locale : elle la traversait
57rui lui demeurent indispensables, non point qu’il voie en eux sa fin, mais parce que seuls ils lui permettent de se réaliser
45 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
58les. Il se peut que d’ici vingt ou cent ans, l’on voie se reformer les conditions externes indispensables à la reconstitutio
46 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
59raliste qui prétendait détourner l’homme de cette voie mortelle, divinisante, en lui « prouvant » qu’elle débouche dans sa p
60 deux thèmes que je vais esquisser indiquent deux voies de dépassement, dans la ligne de cet ouvrage, mais au-delà du schémat
47 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
61sissant : qu’un innocent, ou qui se croit tel, se voie privé de sa liberté pour des « raisons » collectives et obscures. Il
48 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une révolution refoulée (juillet 1938)
62ulant trop longtemps. Elle cherche alors d’autres voies, et les trouve. Encore un peu de mystique Front populaire, encore que
49 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
63ral, incalculable, fut perdu. 7. Conclusion. — La voie était dès lors ouverte aux ambitions totalitaires, les dictateurs ne
50 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
64responsables nés79, égarés pour un temps dans les voies de « l’engagement » politique, et faisant amende honorable. Ils étaie
51 1938, Journal d’Allemagne. Journal (1935-1936)
65 Comme il aime Barrès, cela le rassure. C’est une voie d’approche, un compromis avec le régime détesté9.   Un communiste. —
52 1938, Journal d’Allemagne. Les jacobins en chemise brune
66 France d’allumer le signal rouge qui indique une voie impraticable. Signal de la révolution fédéraliste, non plus fondée su
53 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Billet d’aller et retour (décembre 1939)
67quai. Pendant ce temps, l’express avait changé de voie. Dans la bleuâtre obscurité, nul écriteau lisible et nul visage recon
68nte et bousculée dans le dédale des passages sous voie encombrés de sacs de sable, au long d’étroits couloirs où je coudoyai
54 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
69 de toute son âme, s’acquérir la sainteté par les voies qu’ordonnait l’Église ; mais loin d’y trouver l’apaisement, il sentai
55 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
70 raison de loin ; plus difficile de découvrir une voie meilleure où l’on soit prêt à se risquer soi-même.
56 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
71le aussi un monde supérieur, c’est entrer dans la voie mystique. Si la plupart des romantiques n’ont pas choisi en toute cla
72nconscient, représentent pour les romantiques les voies d’un retour au monde perdu, à la « vraie vie » qui est « ailleurs »,
73nt. Les romantiques n’ont pas été si loin dans la voie des sublimations — sauf peut-être Jean-Paul et Novalis. Ils n’arriven
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
74veut d’autres fondements qu’une belle fièvre. Les voies de cette révolution nous sont encore imprévisibles ; je m’en explique
58 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe de Tristan
75moments les plus purs d’un drame, il arrive qu’on voie transparaître en filigrane cette forme mythique. Comme une grande ima
76’Iseut. Ils le boivent. Les voici entrés dans les voies d’une destinée « qui jamais ne leur fauldra jour de leurs vies, car i
77ui tourne à réalité. »7 Voilà qui nous met sur la voie d’une première explication d’épisodes tels que ceux de l’épée de chas
78l du mythe, dans sa pureté fruste et grande. Deux voies nous tentent maintenant : l’une remonte vers les arrière-plans histor
59 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Les origines religieuses du mythe
79e aimé « comme dans le ciel », car l’amour est la voie qui monte par degrés d’extase vers l’origine unique de tout ce qui ex
80ans se diviser, l’Amour de Dieu nous a ouvert une voie radicalement nouvelle : celle de la sanctification. Le contraire de l
81tion de l’Amour sera en même temps son ascèse, la voie qui mène au-delà de la vie. Agapè au contraire ne cherche pas l’unio
82le si nous n’étions pas en mesure de retracer les voies et moyens historiques de cette renaissance de l’Éros. Or nous avons d
83rt. Et l’on conçoit que le terme nécessaire de la voie illuminative d’un Sohrawardi, d’un Hallaj, ait été le martyre religie
84 cycle de la Table ronde. Et l’on peut suivre les voies de cette transmission dans les documents historiques. Aliénor de Poit
85 de ce qui vous est advenu, dit le prud’homme. La voie de droite que vous avez dédaignée au carrefour était celle de la chev
86vez longtemps triomphé ; celle de gauche était la voie de la chevalerie célestielle, et il ne s’agit plus là de tuer des hom
87et sera cent fois humilié quand il errera dans la voie céleste. Il a choisi la voie terrienne, il a trahi l’Amour mystique,
88nd il errera dans la voie céleste. Il a choisi la voie terrienne, il a trahi l’Amour mystique, il n’est pas « pur ». Seuls l
89que s’est transmise au cycle courtois non par des voies proprement religieuses, mais par le culte plus profane des héros et d
90stiques du xiiie et du xviie siècle : les trois voies purgative, illuminative et unitive sont ici très précisément préfigur
91séparations), voilà la suprême vertu, et la vraie voie divinisante. Entre ces deux extrêmes illustrés par le mythe sur l’arr
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Passion et mystique
92 décisif appel devrait introduire Tristan dans la voie des macérations et le conduire à l’endura. Mais emporté par la violen
93 de la Croix ? « Éloigne les choses, amant ! — Ma voie est fuite. » Et Thérèse d’Avila disait, plusieurs siècles avant Noval
94er gravement — à partir de l’amour humain, et par voie de sublimation, non par la voie inverse, allant de l’Amour divin aux
95ur humain, et par voie de sublimation, non par la voie inverse, allant de l’Amour divin aux métaphores, qui convient pour le
96ents de l’homme fervent. » Pour Eckhart, la vraie voie mystique n’est pas celle qui, s’élevant d’un état de sentiment, mèner
97’âme élue et du Christ époux de l’Église. Mais la voie de l’homme séparé, c’est la passion — et la passion est partout dans
98a mystique orthodoxe apparaît-elle enfin comme la voie purgative par excellence, la meilleure discipline qui nous permette d
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Le mythe dans la littérature
99ns pu décrire une assomption du mythe. C’était la voie montante et elle nous a conduits à une dissolution libératrice du « c
100 « charme ». La littérature, au contraire, est la voie qui descend aux mœurs. C’est donc la vulgarisation du mythe, ou pour
101st encore le chanoine Pétrarque qui lui montre la voie, en consacrant ses derniers chants à la louange de la Vierge Notre-Da
102èse à laquelle il n’est pas initié, et suivre une voie que le malheur des temps rend totalement impraticable. L’Église de Ro
103tion de la morale profanée du xviiie . C’est la « voie négative » d’un athée qui désespère d’échapper à ses liens, et qui dé
104ômes. 19.Vulgarisation du mythe Il y eut la voie poétique du mythe. Edgar Poe engendra Baudelaire, qui engendra le sym
105adition alanguie, intellectualisée, sophistiquée. Voie décidément trop étroite pour qu’un homme s’y engage tout entier : aus
106 Ascèse exactement facultative. Il y eut aussi la voie romanesque du mythe ; mais elle ne tarda guère à déboucher sur une ro
107sprit, comme je le crois, nous engageait dans les voies irréelles), ce n’est pas revenir au réel, mais s’égarer dans la zone
108’esprit et retrouve par lui sa paix. Telle est la voie. Éros mortel, Éros vital — l’un appelle l’autre, et chacun d’eux n’a
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Amour et guerre
109 Du désir à la mort par la passion, telle est la voie du romantisme occidental ; et nous y sommes tous engagés pour autant
63 1939, L’Amour et l’Occident (1972). L’amour action, ou de la fidélité
110raliste qui prétendait détourner l’homme de cette voie mortelle, divinisante, en lui « prouvant » qu’elle débouche dans sa p
111 deux thèmes que je vais esquisser indiquent deux voies de dépassement, dans la ligne de cet ouvrage, mais au-delà du schémat
64 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
112e jugement. Mais je le rejoins par de tout autres voies. Car l’opposition évidente entre la courtoisie et la mystique de sain
65 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
113 des autres. Chacun, dans sa spécialité, suit des voies totalement divergentes, tracées par des principes contradictoires et
114ésoudre. La solution fédéraliste Par quelle voie ? Je n’aime pas beaucoup la tolérance, vertu qui naît en somme d’un s
66 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
115mais qu’il est temps de formuler pour préparer la voie d’un renouveau, ou les moyens d’une résistance efficace. Et d’abord,
67 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). II. Le symbole du Gothard
116ui le langage le plus actuel, et nous indique les voies de notre avenir.
68 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). IX. Premiers résultats de notre action
117ouvelle génération et nous marchons dans la seule voie possible. Nous savons que la Suisse est gravement menacée, mais que n
69 1940, Mission ou démission de la Suisse. Le protestantisme créateur de personnes
118ccentuer, risque de nous conduire un jour par une voie directe au fascisme, une certaine déviation de notre morale, un certa
70 1940, Mission ou démission de la Suisse. La bataille de la culture
119 des autres. Chacun, dans sa spécialité, suit des voies totalement divergentes, tracées par des principes contradictoires et
120ésoudre. La solution fédéraliste Par quelle voie ? Je n’aime pas beaucoup la tolérance, vertu qui naît en somme d’un s
71 1940, Mission ou démission de la Suisse. Neutralité oblige, (1937)
121 et mainteneurs de ses communes mesures. Qu’on ne voie pas là je ne sais quelle manière d’idéaliser ce qui est mesquin. Car
72 1942, La Part du Diable (1982). L’Incognito et la révélation
122ou dans les bouges de notre vie privée, qu’on n’y voie de ma part nul désir de surprendre. Tout simplement, le Diable habite
73 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable démocrate
123rète. On veut amener Wilhelm à son salut, par les voies plus ou moins maçonniques d’une secte rosi-crucienne. C’était alors c
74 1942, La Part du Diable (1982). Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
124iable a deux chances de se glisser en nous par la voie clandestine, lorsqu’il échoue par les moyens plus raffinés de la rais
125it en religion, ou comme on s’engagerait dans une voie mystique. On renonce au monde, on s’enclot avec l’image de l’objet ai
75 1944, Les Personnes du drame. Sagesse et folie de la personne — Kierkegaard
126cette « impériale volupté de ne jamais sortir des voies d’une pensée, de ne jamais non plus s’en effrayer 26 ». Et comment po
127es Puissances anonymes et le Standard seraient en voie de triompher, et ce serait aux dépens de l’humain. Au sein de cette c
76 1944, Les Personnes du drame. Une maladie de la personne — Le Romantisme allemand
128le aussi un monde supérieur, c’est entrer dans la voie mystique. Si la plupart des romantiques n’ont pas choisi en toute cla
129nconscient, représentent pour les romantiques les voies d’un retour au monde perdu à la « vraie vie » qui est « ailleurs » co
130nt. Les romantiques n’ont pas été si loin dans la voie des sublimations — sauf peut-être Jean-Paul et Novalis. Ils n’arriven
77 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
131es des États-Unis, il faut donc en sortir et deux voies sont possibles : répandre les produits américains sur tous les marché
78 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
132pies prévues par l’avant-guerre entreront dans la voie des réalisations. Déjà l’on met en vente la « bicyclette du ciel », u
79 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
133s un seul et même but, indiquer une seule et même voie, une solution proche et définitive des conflits internationaux. L’idé
134’indication d’une fatalité : il n’est pas d’autre voie praticable, la raison nous pousse à la suivre, nous devons donc arriv
80 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
135r que la culture de demain se développe selon des voies qui s’éloignent de plus en plus d’une conception chrétienne du monde.
81 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
136pies prévues par l’avant-guerre entreront dans la voie des réalisations. Déjà l’on met en vente la « bicyclette du ciel », u
82 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
137r internationale, formée d’hommes désignés par la voie populaire, et qui n’auraient pas d’autre affaire que de considérer la
83 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
138rresponsables nés2, égarés pour un temps dans les voies de « l’engagement » politique, et faisant amende honorable. Ils étaie
84 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
139de. Non seulement nous ne savons pas dans quelles voies nous engagent ces expériences, — celle de demain et celle, beaucoup p
85 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
140s les pays où les Soviets ne règnent pas, sont en voie de divergence et non de convergence, sur le plan international. On a
86 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
141otestants. Et ces réunions préalables ouvrent des voies jadis insoupçonnées : presbytériens et anglicans étudient, depuis que
87 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
142viens. Une falaise de granit se dresse près de la voie. Nous la passons. Sur son autre versant s’étale un cimetière d’autos
143’homme privé de l’Esprit, l’une des entrées de la Voie négative et du Désert dont parlent les mystiques ? Homéopathie spirit
88 1946, Journal des deux Mondes. Puisque je suis un militaire…
144quai. Pendant ce temps, l’express avait changé de voie. Dans la bleuâtre obscurité, nul écriteau lisible et nul visage recon
145nte et bousculée dans le dédale des passages sous voie encombrés de sacs de sable, au long d’étroits couloirs où je coudoyai
89 1946, Journal des deux Mondes. La route de Lisbonne
146. Et pour l’atteindre, il n’est plus qu’une seule voie : celle qui sortant de Genève par un étroit goulet entre les postes d
147 vous faire sentir qu’il n’a guère envie qu’on le voie. Un pays qui se barricade — neuf heures à la douane d’entrée, et l’on
90 1946, Journal des deux Mondes. Premiers contacts avec le nouveau monde
148viens. Une falaise de granit se dresse près de la voie. Nous la passons. Sur son autre versant s’étale un cimetière d’autos
149’homme privé de l’Esprit, l’une des entrées de la Voie Négative et du Désert dont parlent les mystiques ? Homéopathie spirit
91 1946, Journal des deux Mondes. Voyage en Argentine
150ais senti mieux salué. ⁂ Le ciel entier est une Voie Lactée entre les branches véhémentes et les troncs nus des grands euc
92 1946, Journal des deux Mondes. Le choc de la paix
151pies prévues par l’avant-guerre entreront dans la voie des réalisations. Déjà l’on met en vente la « bicyclette du ciel », u
93 1946, Journal des deux Mondes. Le mauvais temps qui vient
152ées par une époque qui semble avoir peur qu’on la voie. Il est un grand espoir très vague encore qui m’a paru se libérer dan
94 1946, Lettres sur la bombe atomique. Paralysie des hommes d’État
153r internationale, formée d’hommes désignés par la voie populaire, et qui n’auraient pas d’autre affaire que de considérer la
95 1946, Lettres sur la bombe atomique. La tâche politique du siècle
154s un seul et même but, indiquer une seule et même voie, une solution proche et définitive des conflits internationaux. L’idé
155’indication d’une fatalité : il n’est pas d’autre voie praticable, la raison nous pousse à la suivre, nous devons donc arriv
96 1946, Lettres sur la bombe atomique. L’État-nation
156ez que la France, par exemple, est entrée dans la voie de l’étatisme parce qu’elle veut la justice sociale, et que cela n’a
97 1946, Lettres sur la bombe atomique. Point de vue d’un général
157lerie, l’infanterie, pour les fortifications, les voies stratégiques de chemin de fer, pour les académies militaires, les éco
98 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
158le machine ou, plutôt, à la remettre sur la bonne voie. Nous autres, Suisses romands, nous avons les yeux tournés vers la Fr
99 1947, Doctrine fabuleuse. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
159l ne comprend pas lui paraît attenter par quelque voie secrète à la sécurité de son état. Mais il est trop facile de les rai
100 1947, Doctrine fabuleuse. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
160t naturellement en discours, en phrases liées par voie de conséquence. Mais si je parle en paraboles, je n’ai souci que d’un