(1968) Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968) « Billets aigres-doux (janvier 1927) » p. 40
[p. 40]

Billets aigres-doux (janvier 1927) c

Pour Harriet V. A.-W.

Poste aux amours perdues

Sur le mont gris pâlissants
Des bouquets de vagues brumes.
Insulter ta beauté froide ?
Oui, mais à qui s’adresser.
Automne au sourire absent,
Or luisant, terreau qui fume
Et tu laisses, ô col roide,
En souffrance mes baisers.

L’amour est un alibi

Nos lèvres sitôt que jointes,
Ô dernier mensonge tu,
Je m’enfuis vers d’autres rêves
Où sourient quels anges fous.
L’horaire dicte un adieu,
La mode qu’on rie des pleurs,
Lors je baise votre main
Comme on signe d’un faux nom.