(1932) Le Paysan du Danube « Note » p. 9
[p. 9]

Note

Certain public égaré par les mœurs éditoriales attend des jeunes auteurs qu’ils se présentent avec l’assurance et l’optimisme pressant du commis voyageur. Mais alors, l’orgueil de quelques-uns, se refusant à une vanité profitable autant que vulgaire, prend l’aspect d’une assez prétentieuse modestie.

Comment, après cela, l’auteur du Paysan du Danube oserait-il assurer qu’il considère ces petits écrits comme autant de hors-d’œuvre ? — De la composition desquels il voudrait bien qu’on ne déduise pas celle des plats qui — peut-être — suivront.