1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ernest Seillière, Alexandre Vinet, historien de la pensée française (octobre 1929)
1ouveau chapitre qu’il vient d’ajouter à sa grande étude sur les rapports du christianisme et du romantisme. M. Seillière cher
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
2 discours aux édiles de Rome). Urbanisme est une étude technique et un pamphlet dont l’argumentation serrée éclate parfois e
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
3 les quelques préoccupations assez simples dont l’étude charme le psychanalyste. Je pourrais poursuivre le jeu. Et puis, il y
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
4abillés. » Soudain éclate Entr’acte (1925). « Une étude sur le Monde des Rêves ». Rondes de cheminées dans le ciel où des pre
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
5 circonscrire les effets. J’avoue prendre à cette étude un intérêt bien vif. Et cela fournit un merveilleux sujet de conversa
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
6évenir toute concentration de l’esprit. b) plan d’études. On a divisé l’enseignement en branches bien distinctes. On attribue
7nt on écrit le nom dans les casiers. Est-ce que l’étude du trapézoïde est particulièrement indiquée pour préparer les élèves
8futurs grands citoyens ayant accompli de « fortes études primaires et secondaires » (témoignage suffisant de leur aptitudes à
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
9n « al », tous les verbes déponents ; désormais l’étude des verbes actifs sera active aussi, un élève se mettra à marcher dan
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
10s lors elle constitue un milieu privilégié pour l’étude du cœur humain. Si le rôle de l’art est d’affiner nos âmes au contact
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
11lle Revue française, la Revue de Genève. Diverses études lui ont été consacrées, en particulier dans la Revue d’histoire et de
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
12ureur. Au contraire, il en profita pour faire une étude psychologique, en observant sur le visage de celui-ci les expressions
13ait la passion. Il lui semblait qu’il faisait une étude pratique de désordre mental dans une classe d’école, tant il était ca
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
14ès fouillé et profond de Gaston Frommel, dans ses Études littéraires et morales. Nous sommes certains d’intéresser les lecteur
15 cette revue en citant ici quelques passages de l’étude de Frommel. Nous assistons, chez Pierre Loti, à ce spectacle étrange
16ond à l’homme épouvanté 27 . Il nous manque une étude sur les critiques protestants du xixe siècle. L’on serait surpris de
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
17ry Maulnier vient de réunir en volume une suite d’études parues pour la plupart dans les pages de l’Action française, mais qui
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
18e silence dont il dispose. Ni plus ni moins que l’étude des sciences naturelles, la régie d’un théâtre ou l’administration du
14 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
19 ce que je dois au proprio, je pourrais payer des études à mon fils ! » Or le fils rêve d’être notaire. Ils souffrent de l’inj
15 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
20t de la justice. Ces simplifications résument des études que nous avons, ailleurs, poussées dans le détail 53 . Elles nous per
16 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
21ur l’Université c’est trop souvent un homme que l’étude des problèmes posés par sa technique détourne des problèmes qui se po
17 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
22nom du Christ de l’Évangile. Il avait terminé les études de théologie, mais il ne fut jamais pasteur. Il lui arriva pourtant d
18 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
23sse à côté de la fin qu’elle s’assigne, qui est l’étude du comportement humain. Il n’est de science que du régulier, c’est-à-
24main. Le droit usage de l’entendement n’est pas l’étude de l’homme, mais son éducation. Il n’est pas de décrire, mais d’inven
19 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
25t de la justice. Ces simplifications résument des études que nous avons, ailleurs, poussées dans le détail. Elles nous permett
20 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
26roit couramment. Au fond, son vrai sujet, c’est l’étude concrète de la communauté qui peut s’instituer par le jeu des passion
27s ceux qui entrent dans la vie. Mais en parlant d’étude, je fais tort au ton de ce livre, à son charme sentimental, à son hum
28les surtout qui suffiraient à déconcerter toute « étude ». Par exemple, un chapitre comme la Promenade au marais est une merv
21 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
29it d’embrasser. L’invraisemblable irréalisme de l’étude des « facultés » ayant été démasqué par la science dès le début du xx
22 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
30xes » qu’ils ont accueillis cette année. La belle étude de Karl Löwith sur Hegel, Marx et Kierkegaard fournit à l’orientation
31t des poètes à la philosophie et à l’éthique. Les études de E. Weil sur l’histoire, de M. Souriau sur la mystique de la joie,
23 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
32 fécondes de sa préface et nous donnait une bonne étude sur le lyrisme romantique considéré comme une sécularisation du mysti
24 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
33 aurait une espèce de psychanalyse à inventer : l’étude des refoulements spirituels, et des complexes qui en résultent, créés
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
34 de distinction que l’on acquiert en partie par l’étude, en partie par le rang social. L’adjectif culturel se voit le plus so
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
35eux, ou les astres. C’est pourquoi j’ai borné mon étude à celle de quelques incarnations ou symboles de mesures communes. J’a
27 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sur l’esprit incarné (février 1936)
36s disciplines intellectuelles, singulièrement des études théologiques ou simplement logiques ». S’il m’est permis de faire ici
28 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
37primée, quand j’ai lu dans les Cahiers du Sud une étude de Benjamin Fondane qui s’en prend avec énergie aux interprétations d
29 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
38s sans niaiserie. Et tout à coup, à propos de ses études, il éclate : « Surtout, je ne veux pas tomber dans l’intellectualisme
39 un Congrès d’instituteurs, l’autre à un cercle d’études sociales. Les instituteurs voudraient que je leur parle de l’éducatio
30 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
40ttendant la publication en volume des importantes Études de Jean Wahl — voici une nouvelle vague nietzschéenne. Il faut suivre
41çaises apparaissent parallèlement à de nombreuses études de revues sur Nietzsche : le Zarathoustra et la Volonté de Puissance
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
42 un congrès d’instituteurs, l’autre à un cercle d’études sociales. Les instituteurs voudraient que je leur parle de l’éducatio
32 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
43 récents travaux de Minkowski (en particulier les études sur la métaphore 71 que le psychiatre polonais poursuivit en collabo
33 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
44 schématisme inhumain de ces phénomènes rend leur étude et leur exposition relativement aisées : ils paraissent se détacher d
34 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
45e dans la société. Sans vouloir entrer ici dans l’étude détaillée de cette idée de commune mesure, pour laquelle nous renvoyo
46c un super-État. Nous répondrons en renvoyant nos études sur l’autorité et le pouvoir (voir le n° 31, déjà cité, de cette revu
35 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
47as d’un geste timide : — « Et en l’honneur de nos études romanes, Sieg heil ! » Un court silence, puis il se reprend : — « Et
48ille. Échange d’étudiants, conférences, cercles d’études, aide bénévole aux étudiants en langues romanes, voyages, bibliothèqu
49 on compte sans doute qu’ils perdront le goût des études. À cela s’ajoute la grande difficulté d’obtenir des livres français,
50n 1932, à cette époque, j’écrivais à la fin d’une étude sur Goethe : « Les temps nous pressent de toutes parts au choix, jusq
51e nouveau de ce mois-ci m’apporte une remarquable étude de Pierre Gardère sur la psychologie du Jacobin : l’analogie des deux
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
52era d’ailleurs si l’on tient compte de l’état des études arabisantes à son époque. Des travaux plus récents ont décrit en déta
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
53 Fauriel venaient de provoquer la renaissance des études romanes.) « Singulière civilisation », dit-il. Et il rêve un peu là-d
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
54rmation de mon analyse du crime sadique dans deux études remarquables de Pierre Klossowski : le Mal et la négation d’autrui da
39 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
55vue d’un réformé du xxe siècle. D’où la première étude d’ensemble que viennent de publier les Cahiers Protestants. Je suis h
40 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
56e l’action de ce groupe, après quelques séances d’études et de mises au point. 3. Car on ne croit pas suffisamment à ce qu’on
41 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
57 » de l’esprit que suppose son entreprise ? Car l’étude des poètes hermétiques exige une faculté d’interprétation recréatrice
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
58 lois de l’Histoire découlaient, disait-on, d’une étude rigoureusement impartiale de faits. Mais qui pourra jamais décrire to
59dès maintenant, un gros travail de déblaiement, d’études précises, de calculs réalistes. Ces hommes ne peuvent guère exister e
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
60s trop si je consacre la première partie de cette étude à la critique, pour ne pas dire au dégonflage de ces clichés. Notre a
61cher à l’Europe, le propager, et préparer par nos études, par nos conseils, par nos initiatives, par certaines prises de posit
44 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
62donner mes lecteurs — m’arrête, au seuil de cette étude, et me dit avec un sourire d’indulgente incrédulité : — « Vous croyez
45 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
63itifs de la Mélanésie, victimes des plus célèbres études sociologiques du siècle, ont coutume de personnifier les forces mauva
46 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
64ifs » de la Mélanésie, victimes des plus célèbres études sociologiques du siècle, ont coutume de personnifier les forces mauva
47 1944, Les Personnes du drame. Introduction
65outenir l’entreprise. Et c’est pourquoi, dans ces études de la personne, je m’attache à des écrivains. Il est clair qu’ils ne
48 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
66e silence dont il dispose. Ni plus ni moins que l’étude des sciences naturelles, la régie d’un théâtre ou l’administration du
49 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
67nom du Christ de l’Évangile. Il avait terminé ses études de théologie, mais il ne fut jamais pasteur. Il lui arriva pourtant d
50 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
68 peu trop facilement de nos jours — de tirer de l’étude des maladies une vue nouvelle sur les structures de l’homme, peut-êtr
69tz fut l’un des tous premiers à se tourner vers l’étude des rêves. Il s’y trouvait prédisposé par l’habitude de l’examen de c
51 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
70lui offre des chaires avant qu’il ait terminé ses études. La plupart sont des monstres modestes. J’en ai vu un qui mangeait un
52 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
71ntique. Premiers cours à l’École libre des hautes études 11 . Cela ne fait pas vivre son homme plus d’un mois, mais cela fait
53 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
72rge partielle. Une maison d’édition consacrée aux études de psychologie et de mythologie les plus modernes. Un système ingénie
73qui peut-être se révélera mieux qu’amusant, d’une étude attentive des symboles que personne ne voit plus sur les cartes à jou
54 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
74ique ? Comment expliquer ce fait ? À défaut d’une étude nuancée, — dont je ne puis donner ici que le thème — je dirai ceci :
55 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
75st microcosme, elle est l’ombre intérieure. » Une étude plus poussée de Paracelse devait bientôt m’apprendre, avec bien d’aut
56 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
76 [p. 69] Contribution à l’étude du coup de foudre Un regard dans un regard et les voilà fixés, cloués
57 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
77New York : voilà le temps, voilà le lieu pour une étude comparée des liturgies et des principaux rites occidentaux, dépouillé
58 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
78rs de ce congrès ont voulu qu’il s’ouvrît par une étude des fondements spirituels du fédéralisme. Le danger que présente un t
59 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
79ciales, par des facilités de change et d’accueil (études — apprentissage — voyages d’information). Enfin, Considérant que la d
60 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
80t chaque année qu’il reste désireux d’envisager l’étude de quelques mesures préalables tendant à renforcer le sentiment d’une
61 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
81et universités, syndicats et paroisses, groupes d’études ou d’échanges, il en est des milliers de toute espèce. Nous en appelo
62 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
82r plusieurs activités nouvelles, actuellement à l’étude : un dialogue Europe-Amérique, des séminaires européens de musique, d
83ination des quelques 18 activités en cours ou à l’étude. Il s’agit en principe que chacune serve à toutes les autres, et dema
84j’espère fécond, entre nos différentes branches d’étude et d’action. Je vous prierai, en terminant, de juger l’état actuel du
63 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
85 de recherches ; ou distribuer 5 à 6000 bourses d’études pour professeurs, artistes, étudiants ; ou publier 25 millions de vol
86n culturelle correspond concrètement au « champ d’étude historique intelligible » tel que l’a délimité Toynbee : une société,
87 de pensée et d’art ; les revues et les groupes d’études ; les festivals de musique ou de théâtre ; les instituts de recherche
64 1953, La Confédération helvétique. Note de l’auteur
88ge, écrit en mars 1949, fait partie d’une série d’études sur les nations modernes, entreprise sous la responsabilité de la Con
89onsabilité de la Conférence permanente des hautes études internationales, dans le cadre du programme de l’Unesco. L’un des but
90 mon manuscrit au nom de la Conférence des hautes études. Je suis heureux d’avoir pu tenir compte de leurs très compétentes ob
65 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
91te disposition : ces deux « voyants » adonnés à l’étude des mystères et des mythes, en tirent tous les deux des techniques de
92dustrie sont devenues organiques. Les « bureaux d’étude » jouent un rôle essentiel dans toutes les grandes entreprises du pay
93i poursuivent leurs recherches dans les bureaux d’études. Nous avons déjà mentionné les plus fameuses de ces [p. 101] entrepri
94tés professionnelles) fait actuellement l’objet d’études et de discussions nourries, tant du côté patronal que du côté de l’av
66 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
95ici au secteur privé (kindergarten ou instituts d’études secondaires fréquentés surtout par des étrangers). Quant aux établiss
96ubdivisions. On compte aujourd’hui quatre types d’études conduisant au baccalauréat : le type A (langues anciennes), le type B
97e politique. Le nombre élevé des établissements d’études [p. 134] supérieures 37 dans un si petit pays, et leurs solides trad
67 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
98problème spécifiquement suisse a donné lieu à des études aussi nombreuses que peu concluantes dans leur ensemble, les unes che
68 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
99de recherches ; ou distribuer 5 à 6 000 bourses d’études pour professeurs, artistes, étudiants ; ou publier 25 millions de vol
100n culturelle correspond concrètement au « champ d’étude historique intelligible » tel que l’a délimité Toynbee : une société,
101 de pensée et d’art ; les revues et les groupes d’études ; les festivals de musique ou de théâtre ; les instituts de recherche
69 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
102hington », confirmée à leurs yeux par le voyage d’études de M. Dulles et certains articles de Life ; enfin « l’invasion cultur
70 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
103cle. Telle est la raison d’être de notre Groupe d’études et telle est aussi la raison de l’appel qu’il me charge de vous adres
71 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
104fiques d’aujourd’hui, vont être consacrés à cette étude. Une série de publications allant de l’ouvrage technique à la brochur
72 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
105 plus libres de s’enfoncer dans la matière et son étude, qu’ils se posaient moins de questions quant aux motifs et aux effets
73 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
106i l’épreuve de quatre ans de travail en commun, d’études préparatoires, d’essais parfois manqués, et de mises au point de l’ap
107stitué sans délai. III. Entreprises communes. — L’étude d’un projet de revue musicale européenne des festivals sera reprise s
74 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
108devient alors irrésistible. D’où les innombrables études sur l’avenir probable de l’URSS : la plupart me semblent céder à la m
75 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
109Éducation populaire. Une série de rencontres et d’études préalables a permis la convocation d’une conférence d’éducateurs, qui
76 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
110e de l’élève. Le fait que, malgré tout, certaines études demeurent encore difficilement accessibles à des élèves pauvres, se v
111pécialités et 510 sous-spécialisations. Le plan d’étude est rigoureusement prescrit pour chaque spécialité : l’élève n’a aucu
112e propagande du Parti, qui n’occupent que 6 % des études, 27 % étant consacrés aux sciences et 67 % à la spécialisation. Quelq
113uns des meilleurs sont autorisés à poursuivre des études supérieures et à préparer un doctorat. Au cours des dernières vingt-c
114r plus complexes et plus nombreuses. La durée des études ne cesse de s’étendre vers la première enfance (dressage social et mo
77 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
115ue, ni par suite de le vérifier ; mais bien par l’étude patiente des choses particulières, discipline ordonnant l’intellect a
78 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
116 plus libres de s’enfoncer dans la matière et son étude, qu’ils se posaient moins de questions quant aux motifs et aux effets
79 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
117iner le principal obstacle à son institution. Les études orientales en Occident ne sont devenues systématiques qu’avec le roma
80 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
118le monde du xxᵉ siècle. Elle demande des années d’études, d’enquêtes et de consultations mutuelles. D’une manière immédiate et
81 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
119’Europe est aveuglante. Ce masochisme appelle une étude scientifique. Beau sujet de thèse, dans vingt ans. Aux intellectuels
82 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
120menter les militants fédéralistes, promouvoir des études scientifiques sur les moyens de réaliser l’union. [p. 4] Le programm
83 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
121in. Les pages qui suivent apporteront d’abord des études générales sur ce qu’il faut faire, puis une série d’informations sur
122aintenant, comme suite à ce numéro, un ensemble d’études et de documents sur l’Enseignement de l’Histoire dans une perspective
84 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Promesses du Marché commun [Avant-propos] (décembre 1957)
123 désignée sous le nom de Marché commun des Six. L’étude que nous présentons aujourd’hui vient donc très exactement à son heur
124s qu’ils prévoient dans la marche vers l’union. L’étude de M. Raymond Racine veut au contraire dégager les implications génér
125bats et des conclusions de cet important groupe d’études, qui proposait de répondre à la question suivante : « Que se passerai
126tre le cours précis d’information et le recueil d’études scientifiques, ce numéro spécial du Bulletin du CEC représente une pr
85 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
127de l’univers humain. On lira cela dans la savante étude du Dr J. Parker van Zandt, The Geography of World Air Transport, publ
86 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
128es réalités autant de problèmes à résoudre (après étude) mais autant de prétextes à « réaffirmer son attachement » à des prin
87 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
129rovisoire attenante au Palais Wilson, le Bureau d’études pour un Centre européen de la culture. Aidés de deux sténo-dactylos,
130n de la culture, du Collège de l’Europe, mise à l’étude d’un Institut européen de recherches nucléaires, et coordination par
131 Genève en 1955).   1951. Première réunion pour l’étude des problèmes européens du Cinéma. — Première réunion des directeurs
132ation (à Bruges) de l’Association des instituts d’études européennes (AIEE), [p. 3] à la suite de plusieurs réunions convoquée
133 CEC.   1953. Création du Groupe des Vingt pour l’étude du projet de Constitution européenne. — Publication du Courrier fédér
134e conférences. — Premier Annuaire des Instituts d’études européennes. — Commission mixte [p. 4] pour la création d’un Institut
135ie, de l’Afrique et du Moyen-Orient appellent des études et des solutions qu’aucun de nos États ne peut élaborer et encore moi
88 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
136 un bulletin régulier en trois langues : Notes et Études. L’appui financier de la Fondation européenne — limité à la période a
137 Sud-Ouest, et par ses étudiants. Deux journées d’étude ont marqué le départ de l’enquête, sur place, afin d’y intéresser les
138 régionales et la population. Une autre journée d’étude a examiné les premiers résultats. Une monographie, due à M. Yves Laul
139ra en 1958 par le moyen de cours et de journées d’étude groupant la jeunesse de la région et d’autres villes sardes (en moyen
140très divisé. Nouvelles expériences-pilotes à l’étude Outre les répétitions dans plusieurs pays de l’expérience de Fribourg
89 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
141mmunautés de travail, tables rondes, séminaires d’études, etc., au cours desquels, si l’expérience est bien menée, les moins «
142s, journées du cinéma, tables rondes et groupes d’études, et distribuent chaque année une trentaine de bourses de recherches.
90 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
143ement technique, mais y ajouterait un programme d’études européennes. Inconvénients de la dispersion des instituts 5. Le bes
144vir à tous les instituts, et certains moniteurs d’études pourraient s’occuper de deux ou plusieurs instituts, simultanément ou
145 à l’une ou l’autre de ces sessions, des stages d’études européennes par professions, qui répondraient, eux aussi, à un besoin
146 la documentation nécessaires pour des sessions d’études. Conclusions 7. Il nous paraît donc que la solution la plus réalist
147ière suivante : 1° création de 4 ou 5 instituts d’études avancées (post-universitaires), complétées par un enseignement généra
148ff permanent de ce Centre d’une série de stages d’études professionnelles.   8. Deux problèmes à discuter. I. Un tel Centre de
91 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
149 livres d’art illustrés. D’autres séries sont à l’étude. ⁂ L’idée de ce nouveau pool est simple : publier des ouvrages d’inté
92 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
150terprétation générale de l’Europe comme « champ d’étude intelligible », selon la formule célèbre de Toynbee. Texte classique,
93 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
151ue trois infimes erreurs de fait ou de dates. Une étude aussi exhaustive de l’époque de l’Aufklärung, de la Révolution et du
94 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
152thème et de l’esprit de l’ouvrage, que de solides études sociologiques, politiques et esthétiques en constituent le corps : su
95 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
153rouve que la plupart des conférences et groupes d’études organisés par le Congrès portent précisément ce titre général : Tradi
96 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
154e, de l’Afrique et du Moyen-Orient, appellent des études et des solutions qu’aucun de nos États ne peut élaborer et encore moi
97 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
155issent les mythes, en général, il me paraît que l’étude particulière de l’empire exercé par les mythes de l’amour peut nous y
98 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
156ou d’une fantaisie, comme l’ont montré les belles études de l’indianiste Heinrich Zimmer). [p. 255] Les quatre amours P
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
157ropa, Storia di un’idea ; Heinz Gollwitzer et son étude exemplaire sur l’idéologie européenne aux xviiie et xixe siècles, E
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
158oup d’autres grands hommes qui se sont dédiés à l’étude fatigante de la Nature et des causes des choses, nous ont tous confir