1 1948, Suite neuchâteloise. VIII
1ans ma vallée natale, où se réfugia Jean-Jacques, Bakounine présida, me [p. 86] dit-on, les réunions secrètes d’où devait sortir
2 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
2 pris le parti du diable, comme Blake, Shelley et Bakounine), c’est un peintre de genre fantastique, dont les « sujets » sont pri
3 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
3contact normal n’est pas l’échange, mais le choc. Bakounine l’avait déjà dit, il y a cent ans, lorsqu’au Congrès de la Première I
4 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
4contact normal n’est pas l’échange, mais le choc. Bakounine l’avait déjà dit, il y a cent ans, lorsqu’au Congrès de la Première I
5 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
5me l’appelaient Aron et Dandieu, [p. 4] celui que Bakounine comparait à Bismarck, et qui pensait que l’État doit être fort pour s
6 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
6soit probable que fort peu d’entre eux avaient lu Bakounine et Proudhon ; et ils furent tous influencés par Freud, encore que, se
7 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
7laire et Leopardi chez les poètes, Fourier, Marx, Bakounine et Proudhon chez les doctrinaires socialistes. Mais cette révolte gén
8 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
8», comme l’appelaient Aron et Dandieu — celui que Bakounine, en 1872, comparait à Bismarck, et qui pensait que l’État doit être f