1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
1ler nos corps et nos cœurs sans dégoût implorait Baudelaire. Encore avait-il le courage de prier… p. 662 u. « René Crevel :
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2harles Humbert ou comment on passe en cinq ans de Baudelaire à Rubens. Il fut un temps où l’on put craindre que Charles Humbert ne
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
3du xixe siècle, un Nietzsche, un Kierkegaard, un Baudelaire 82 , ont été les plus violemment engagés dans la réalité. Et cela suf
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
4es philosophes poètes, Kierkegaard, Schopenhauer, Baudelaire, Dostoïevski, Rimbaud et Nietzsche… Si nous disons qu’ils furent les
5 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
5« J’aime les titres mystérieux ou pétard » disait Baudelaire. Celui d’Aron unit ces deux vertus, par une sorte d’ellipse tout [p. 
6 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
6 le monde est moderne. À preuve Balzac, Stendhal, Baudelaire, Rimbaud, Dostoïevski, Nietzsche, Rilke, Hamsun. Quant à Victor Hugo
7 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
7ands poètes modernes de la France : Nerval, Hugo, Baudelaire et Mallarmé, pour ne rien dire des contemporains. Il serait passionna
8 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
8 du xixᵉ siècle, un Nietzsche, un Kierkegaard, un Baudelaire 78 , ont été les plus violemment engagés dans la réalité. Et cela suf
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
9« sentiment chrétien » que l’on reconnaît chez un Baudelaire est autre chose qu’une transposition terme à terme des dogmes catholi
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
10eut la voie poétique du mythe. Edgar Poe engendra Baudelaire, qui engendra le symbolisme, qui engendra des mandragores, des femmes
11 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
11ier tour C’est dans les Petits Poèmes en prose de Baudelaire que l’on peut lire la phrase la plus profonde écrite par un moderne s
12ntribué à la réussite du premier tour que dénonce Baudelaire. Beaucoup s’y arrêtent : « Comment peut-on perdre son temps avec ces
13venue seconde nature. Et c’est à ce moment-là que Baudelaire peut écrire : « L’homme et la femme savent de naissance que dans le m
14tre aucun plaisir », et que la volupté dont parle Baudelaire devrait être plutôt nommée : douleur aimée, désir inconscient de la m
12 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
15 que le monde a désormais à faire sous le ciel ? Baudelaire. Que ce Rien soit enfin mon ordre ! C’est le cri même du désespoir,
13 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
16ction contraire sera seule [p. 197] sanctifiante. Baudelaire disait que la vraie civilisation consiste dans la diminution des trac
14 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
17943) g C’est dans les Petits poèmes en prose de Baudelaire que l’on peut lire la phrase la plus profonde écrite par un moderne s
18ntribué à la réussite du premier tour que dénonce Baudelaire. Beaucoup s’y arrêtent : « Comment peut-on perdre son temps à ces bal
15 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
19venue seconde nature. Et c’est à ce moment-là que Baudelaire peut écrire : « L’homme et la femme savent de naissance que dans le m
16 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
20lzac « journaliste », Beethoven « cacophoniste », Baudelaire condamné, Proust « mondain », et Bach inaperçu pendant cinquante ans.
17 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
21 partir du début de la guerre. Le progrès, disait Baudelaire, consiste dans la réduction des traces du péché originel. La techniqu
18 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
22 du xixᵉ siècle, un Nietzsche, un Kierkegaard, un Baudelaire 1 , ont été les plus violemment engagés dans la réalité. Et cela suff
19 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
23s Liaisons dangereuses. Ajoutons-y la poésie d’un Baudelaire, sa spiritualité sensuelle. Les avantages et les dangers de l’état de
20 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
24rs (des Français surtout, et pas des moindres, de Baudelaire à Verlaine) s’est exercée sur elle. Avec âcreté parfois et injustice
21 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
25e et l’Odyssée, la Divine Comédie, Shakespeare et Baudelaire d’agir sur nous. Que le héros affronte son destin à pied, en bateau,
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
26sieurs dimensions du fait religieux. Kierkegaard, Baudelaire et Wagner furent les premiers à affronter de tout leur être les consé
27ce de l’amour dit sexuel, « l’âme inassouvie » de Baudelaire conçoit « le goût de l’éternel » 10 . Et dans In vino veritas, l’un d
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
28emps de loisir, accroît aussi — comme l’avait dit Baudelaire avec plus de précision que le proverbe antique sur l’oisiveté mère de
29ocoso » de sa carrière de séducteur. Kierkegaard, Baudelaire et Wagner, en pleine période de censure rationnelle, puritaine et uti
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
30eurt avec lui, et le dépasse. Avec Kierkegaard et Baudelaire d’une part, Tocqueville et Burckhardt de l’autre, il le sauve de la s
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
31rraient les œuvres de Keats [p. 316] et celles de Baudelaire rejoindre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables :
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
32fond de mer romantique. C’est assez nervalien, et Baudelaire l’aimait. Il s’ôte la vie à quarante ans, amoureux dédaigné de Charlo
33sique de Marcel Raymond sur la poésie moderne, De Baudelaire au Surréalisme, a fondé cette école qu’on nomme déjà « l’école de Gen
27 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
34t, ce sont les Déroulède et les Détaillé, non les Baudelaire et les Courbet. Quant à ceux qui célèbrent les vertus de l’enracineme
35 qui enverraient les œuvres de Keats et celles de Baudelaire rejoindre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables :
36 qui enverraient les œuvres de Keats et celles de Baudelaire rejoindre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables :
37dies de Ménandre. Quant aux œuvres de Keats et de Baudelaire, et de Paul Valéry lui-même, reproduites dans le monde entier, enregi
28 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
38 qui enverraient les œuvres de Keats et celles de Baudelaire rejoindre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables :
39 qui enverraient les œuvres de Keats et celles de Baudelaire rejoindre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables :
40dies de Ménandre. Quant aux œuvres de Keats et de Baudelaire, et de Paul Valéry lui-même, reproduites dans le monde entier, enregi
29 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
41ent cathares, comme on peut dire que Victor Hugo, Baudelaire, Verlaine et Rimbaud furent catholiques. Tous les surréalistes furent
30 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
42 Dostoïevski, auxquels on peut ajouter Hölderlin, Baudelaire et Leopardi chez les poètes, Fourier, Marx, Bakounine et Proudhon che
31 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
43tionaliste a pour seule vertu d’être là. Écoutons Baudelaire : Le monde va finir. La seule raison pour laquelle il pourrait durer
32 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
44tionaliste a pour seule vertu d’être là. Écoutons Baudelaire : Le monde va finir. La seule raison pour laquelle il pourrait durer
33 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
45du xixe siècle, un Nietzsche, un Kierkegaard, un Baudelaire, ont été les plus violemment engagés dans la réalité. Et cela suffira
34 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
46ée à la limite de la trituration des formes — que Baudelaire prévoyait « immense comme l’ennui et le néant ». Comment lutter contr