1 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
1e à Paris peut ruiner des petits rentiers [p. 47] belges et jeter sur la paille des milliers d’ouvriers annamites. Oui, certes
2 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
2e ; puis l’unique monarchie catholique, celle des Belges ; les quatre monarchies orthodoxes des Balkans ; trois républiques dé
3 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
3ne banque à Paris peut ruiner des petits rentiers belges et jeter sur la paille des milliers d’ouvriers annamites. Oui, certes
4s jeunes groupes révolutionnaires de France et de Belgique, dans la revue Esprit, et surtout dans les cercles de L’Ordre nouveau
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
5en moins. En France, en Angleterre, en Suisse, en Belgique, en Scandinavie, il n’est question que du « désarroi général ». Liber
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
6de de quelques pays — France, Angleterre, Suisse, Belgique, Hollande — qui disposent encore du recul nécessaire par rapport aux
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
7 [p. 266] En France, en Angleterre, en Suisse, en Belgique, en Scandinavie, il n’est question que du « désarroi général ». Liber
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
8négligeable chez les jeunes écrivains français et belges, et s’allie parfois curieusement avec l’éthique collectiviste. Mais l
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
9e ; puis l’unique monarchie catholique, celle des Belges ; les quatre monarchies orthodoxes des Balkans ; trois républiques dé
9 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
10ais tout le monde. Ping-pong avec ce bon ministre belge qui reçoit mes balles dans sa barbe, parties d’échec avec le baryton
10 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
11 ou d’embryons de groupes d’action (en France, en Belgique et en Suisse, principalement), il s’est dissout et dispersé pendant l
11 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
12t leur situation embarrassée, le premier ministre belge, M. Spaak, [p. 103] s’écriait dans un discours fameux : « Bousculez-n
12 1948, Suite neuchâteloise. VIII
13es Marseillais, s’amuse des Canadiens, tolère les Belges, et se moque à l’occasion des Auvergnats, mais grimace de douleur à n
13 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
14t leur situation embarrassée, le Premier ministre belge, Monsieur Spaak, s’écriait dans un discours fameux : « Bousculez-nous
14 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
15ement français, bientôt suivi par le gouvernement belge. Quelques semaines plus tard, à la suite d’une décision des Cinq et s
15 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
16ais intéressé les caricaturistes. Voyez la petite Belgique ; toute une armée de détracteurs (des Français surtout, et pas des mo
16 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
17 seulement 42 millions de Français, 8 millions de Belges, 3 millions de Norvégiens… Nous pensons et sentons par nations cloiso
17 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
18 seulement 42 millions de Français, 8 millions de Belges, 3 millions de Norvégiens… Nous pensons et sentons par nations cloiso
18 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
19premier rang. La Hollande a ratifié la CED que la Belgique venait de voter, l’Allemagne n’est pas revenue en arrière, l’Italie a
20nion récemment organisées en Allemagne, Hollande, Belgique et France prouvent qu’il existe une forte majorité populaire en faveu
19 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
21 seulement 42 millions de Français, 8 millions de Belges, 3 millions de Norvégiens… Nous pensons encore nationalement, dans l’
20 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
22ode. C’est plutôt une Relève socialiste. Spaak en Belgique, avec son plan de marché commun, Guy Mollet au pouvoir en France, Jea
21 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
23e, six pays (France, Allemagne, Italie, Hollande, Belgique et Luxembourg) décident en 1951 de mettre en commun leurs ressources
24ires de l’Afrique dépendant de la France et de la Belgique, doivent venir ajouter leurs vastes ressources en matières premières
22 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
25 CECA. L’élite niçoise parle de Nice, et tous les Belges veulent Bruxelles. Et chacun démontre à l’envi que la ville de son ch
23 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
26l’Éducation Kenneth Lindsay, et l’ancien ministre belge Julius Hoste. Au terme des travaux, quatre résolutions maîtresses son
24 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
27 étudier des projets analogues en Suisse, France, Belgique et Italie ; ils devraient être lancés dès la rentrée d’automne 1958.
28s » de la ville avec d’autres communes de Suisse, Belgique, France, Algérie, Allemagne. L’action européenne proprement dite semb
29’Allemagne, de France, d’Italie, d’Autriche et de Belgique, soit vingt-deux participants et cinq conférenciers (MM. H. Brugmans,
25 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Introduction] (décembre 1959)
30îtres et 4 664 élèves, en Suisse, en France et en Belgique. Les enquêtes sociologiques ont porté sur un total de 582 questionnai
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
31 de la mer du Nord, enfin la vallée du Rhin et la Belgique, poussant jusqu’à la Seine et à la Loire. Ils avancent en brûlant la
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
32 rivage de l’océan septentrional jusqu’à la Gaule Belgique et au fleuve Rhin qui descend de l’occident, puis jusqu’au Danube, qu
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
33ues souveraines : Venise, l’Italie, la Suisse, la Belgique (pour la définition de ces territoires voir plus loin). Les pays dont
34ope pour la France, l’Espagne, l’Angleterre et la Belgique. Le Conseil Général aura son siège dans une ville du centre de l’Euro
35Tyrol. La République de Belgique se compose de la Belgique et de la Hollande actuelles. Enfin, une république italienne sera for
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
36Elle se traduit par une furie de séparations : la Belgique d’avec la Hollande, la Suède d’avec la Norvège. Elle s’incarne d’une
37core — l’admirable ouvrage que le grand historien belge Henri Pirenne a composé dans sa captivité pendant la guerre de 1914,
30 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
38ans un esprit laïque, égalitaire et juridique. En Belgique, l’éducation civique entend développer « le sentiment de fierté patri
31 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
39 partis socialistes de France, d’Angleterre et de Belgique, qu’effrayait la stature de Churchill, président d’honneur du congrès
40miers ministres et des présidents du Parlement en Belgique, France, Grande-Bretagne, [p. 47] Hollande et Italie. Il transforme l
32 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
41 peut être rhénane ou mosellane, luxembourgeoise, belge ou suisse : vous y distinguez des villages, des petites villes et des
33 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
42sous les auspices et avec l’appui du gouvernement belge. (Son compte rendu fera l’objet d’une publication, par les soins du m
34 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
43ard que dans le tableau qu’a établi le sociologue belge Léo Moulin, sous le titre d’indice Nobel, et qui se fonde sur le nomb
35 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
44ard que dans le tableau qu’a établi le sociologue belge Léo Moulin, sous le titre d’indice Nobel, et qui se base sur le nombr
36 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
45’est formé. Roland de Lassus n’appartient ni à la Belgique, ni à la France, ni à l’Italie actuelles, de même que Grünewald n’est
37 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
46 des groupes fédéralistes de France, d’Italie, de Belgique, de Hollande, de Danemark et de Grande-Bretagne, mais aussi d’Allemag
47, entre les chefs des gouvernements en exil de la Belgique, de la Hollande, de la Pologne, des États baltes, des États successeu
38 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
48tions européens, et non des moins centralisés. La Belgique est menacée d’éclatement par les oppositions ou incompatibilités entr
49aise sur ce point) au moins trois régions pour la Belgique. [p. 44] Au-delà des quelque quarante-cinq régions prévues pour les
50ionales. Prenez la région lilloise, qui touche la Belgique. Vue de Paris, Lille est une gare-terminus, et Roubaix-Tourcoing un c
51un million d’habitants d’une région s’étendant en Belgique autant qu’en France, et au surplus liée au sud de l’Angleterre. Or Li
52tation des ethnies brimées par les États-nations (Belgique, Italie, Grande-Bretagne, Espagne, canton de Berne, mais aussi France
39 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
53 des régions autonomes. Risque d’éclatement de la Belgique. En France, floraison de projets officiels ou révolutionnaires tendan
54gionales. C’est ainsi qu’un illustre homme d’État belge, et grand Européen, écrivait récemment : « Ce n’est pas dans le fédér
40 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
55ement français, bientôt suivi par le Gouvernement belge. Quelques semaines plus tard, à la suite d’une décision des Cinq et s
41 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
56 nous avons reçues à notre enquête. Le rapporteur belge « croit pouvoir dire » que les historiens de son pays sont attachés a
42 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
57 seulement 42 millions de Français, 8 millions de Belges, 3 millions de Norvégiens… Nous pensons et sentons par nations cloiso
43 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.2. Le civisme commence au respect des forêts
58r des industries suisses, françaises, allemandes, belges. — Hors d’Europe, le barrage d’Assouan. On a tout dit sur ses mérites
44 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
59ard que dans le tableau qu’a établi le sociologue belge Léo Moulin, sous le titre d’indice Nobel, et qui se base sur le nombr
45 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
60e-même en crise. Les exemples ne manquent pas. La Belgique, fabriquée de toutes pièces au siècle dernier, sans que l’on tienne c
61ltat : dépopulation de 2 % par année, alors qu’en Belgique, à 10 km, la population augmentait de 5,8 % et [p. 179] aux Pays-Bas,
62ra le centre d’un cercle s’étendant en France, en Belgique et en Angleterre, avec un rayon approximatif de 100 à 150 km, alors q
46 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
63et Baltes d’Estonie, de Lettonie, de Lituanie ! Belges, Belges ! Bougresses, Bougres 1  ! Chypriotes, Chypriots ! Dano
64s d’Estonie, de Lettonie, de Lituanie ! Belges, Belges ! Bougresses, Bougres 1  ! Chypriotes, Chypriots ! Danoises, Da
65s, en France, en Suisse, en Grande-Bretagne et en Belgique, mais aussi en Allemagne déjà presque [p. 16] hitlérienne et même en
47 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
66ns moderne. Roland de Lassus n’appartient ni à la Belgique, ni à la France, ni à l’Italie actuelles, de même que Grünewald n’est
48 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
67égionales de juin 1970. Risque d’éclatement de la Belgique. En France, floraison de projets officiels ou révolutionnaires tendan
68gionales. C’est ainsi qu’un illustre homme d’État belge, et grand européen, écrivait récemment : « Ce n’est pas dans le fédér
49 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
69tre même de plusieurs États-nations européens. La Belgique est menacée d’éclatement. La Grande-Bretagne envisage sans fièvre sa
70s le Luxembourg et au moins trois régions pour la Belgique. Au-delà des quelque quarante-cinq régions prévues pour les Six, il y
71ionales. Prenez la région lilloise, qui touche la Belgique. Vue de Paris, Lille est une gare-terminus, et Roubaix-Tourcoing un c
72un million d’habitants d’une région s’étendant en Belgique autant qu’en France, et au surplus liée au sud de l’Angleterre. Or Li
50 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
73des Régions autonomes. Risques d’éclatement de la Belgique. En France, floraison de projets officiels ou révolutionnaires tendan
74gionales. C’est ainsi qu’un illustre homme d’État belge, et grand Européen, écrivait [p. 20] récemment : « Ce n’est pas dans
51 1972, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). De l’unité de culture à l’union politique (17-23 avril 1972)
75e, les Sudètes, les minorités germanophones de la Belgique, de l’Alsace, [p. 14] de la Transylvanie, de la Slovénie, de la Polog
52 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
76e Sud-Tyrol, et les minorités germanophones de la Belgique, de l’Alsace, du Schleswig, de la Transylvanie, de la Slovénie, de la
53 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
77’un sénat européen), l’autre, qui est le ministre belge François Périn, chargé de la réforme constitutionnelle, tenait pour u
54 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
78conomie nécessairement plus saine que celle de la Belgique, et aucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ».
79ême, la France n’est pas plus en sécurité que la Belgique et aucune des deux n’est plus en sécurité que le Luxembourg (lequel d
80isines au-delà de la frontière nationale : Nord à Belgique, Lorraine et Alsace à RFA, Rhône-Alpes à Suisse et Italie, etc., jusq
55 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
81 Schleswig-Holstein par la Frise, la Hollande, la Belgique, le Luxembourg, l’axe rhénan jusqu’à Bâle ; mais aussi le long des Al
56 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
82même ordre de grandeur quant à la population : la Belgique, la Hollande, équivalents de New York, la Suisse, équivalent de trois
57 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
83adioactifs provenant de laboratoires néerlandais, belges, suisses et britanniques seront immergés cet été dans le Nord de l’At
84 fournir les idées ; le tout étant présidé par un Belge. La Suisse finance ses centrales avec l’aide d’un groupement de banqu
85nt de banques européennes (françaises, anglaises, belges, autrichiennes) ; elle les nourrit avec de l’uranium américain ; enfi
58 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
86ivres et de prix Nobel de Sciences. Le sociologue belge, Léo Moulin, a calculé ce qu’il appelle l’indice Nobel, qui est simpl
87pas une économie nécessairement plus saine que la Belgique, et aucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ».
88e : « la France n’est pas plus en sécurité que la Belgique, et aucune des deux n’est plus en sécurité que le Luxembourg (lequel
59 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
89conomie nécessairement plus saine que celle de la Belgique, et aucune des deux n’a une économie plus saine que le Luxembourg ».
90 ». « La France n’est pas plus en sécurité que la Belgique et aucune des deux n’est plus en sécurité que le Luxembourg (lequel d
60 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
91 ? Qu’est-ce que les Suisses ont de moins que les Belges à jouir de la paix dans vingt-six cantons souverains (dont trois bili
61 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
92 les principaux journaux de France, de Suisse, de Belgique, d’Italie, d’Allemagne et de Grande-Bretagne, de 1974 à 1976 : Sur l’
93 plus encore dans le projet de Constitution de la Belgique, et qui, sous le nom de dévolution, pose un problème majeur à la Gran
62 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
94 les principaux journaux de France, de Suisse, de Belgique, d’Italie, d’Allemagne et de Grande-Bretagne, de 1974 à 1976 : Sur l’
95leur italien de travailler sans discrimination en Belgique ou en Irlande, à un consommateur [p. 39] néerlandais ou britannique d
63 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
96 la Grande-Bretagne, la France, la Hollande et la Belgique. Le Portugal devait suivre un peu plus tard : Mozambique, Angola, 197
64 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
97soins de plusieurs de nos pays. L’Allemagne et la Belgique sont déjà importatrices d’eau. Alors que les réserves diminuent, la d
65 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
98ec l’Allemagne du Danemark, de la Hollande, de la Belgique, du Luxembourg, de la France et de la Suisse. Elles englobent parfois
99t en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne et en Belgique. (Voir Annexe 3.) Cette évolution apparaît comme le préalable à toute
66 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
100l Robert Close, commandant d’une division blindée belge, et qui fut directeur des études au Collège de la défense de l’OTAN.
67 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
101FA — 3,6 ; Pays-Bas — 0,6 ; Royaume-Uni — 0,6 ; — Belgique + 8,4 ; France + 8,9 ; Italie + 9,9 ; Luxembourg + 15,5 ; Danemark +
102ions préconisées au chapitre IV de ce Rapport. En Belgique, un projet de constitution révisée est en voie d’élaboration depuis p
68 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
103, au-delà des frontières de l’État : le Nord à la Belgique, la Lorraine et l’Alsace à la RFA, Rhône-Alpes à la Suisse, la Proven
104ions préconisées au chapitre IV de ce Rapport. En Belgique, un projet de Constitution révisée est en voie d’élaboration depuis p
69 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
105unes mouvements personnalistes français, anglais, belges, hollandais, allemands et suisses, est animée par des « intellectuels
70 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
106vient de Pise ; Siger de Brabant, qui vient de la Belgique ; enfin, Duns Scot, qui est Écossais. Parmi les maîtres importants, i
71 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
107volte des Régions, ses succès en Espagne, Italie, Belgique, Grande-Bretagne, ses échecs pathétiques en Corse et en Bretagne. Je
72 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
108mbres de l’alliance sont les suivants : l’Agalev (belge flamand), le Parti écologiste (belge francophone), les Verts (France)
109 : l’Agalev (belge flamand), le Parti écologiste (belge francophone), les Verts (France), l’Ecology Party (Grande-Bretagne),
73 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
110 principal et final fut le professeur et sénateur belge Fernand Dehousse ? Personne, à ma connaissance, ne l’a mieux fait en
111 sa charge de ministre des Affaires étrangères de Belgique. De son discours d’adieu à l’Assemblée de Strasbourg, retenons cette
112l’idée régionaliste, enfin reconnue en Italie, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Espagne et même en France, comme un des [p. 4
74 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
113is, presque des disciples déjà, en Angleterre, en Belgique. Nous avons alors élaboré, d’une manière encore très théorique, une c