1 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1philosophes tels que Maritain du côté catholique, Berdiaeff du côté orthodoxe, un certain nombre de jeunes protestants, beaucoup
2 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
2osition de Ramuz paraît assez voisine de celle de Berdiaeff. Tous deux considèrent le marxisme comme l’aboutissement [p. 711] log
3savoir. Le marxisme est l’aveu de son choix. Mais Berdiaeff parle en chrétien, et Ramuz ne veut encore parler qu’en homme. Est-ce
3 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
4es complexe. C’est que, plus nettement encore que Berdiaeff dans L’Esprit de Dostoïevski, le professeur de Bâle a su l’envisager
4 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
5 de pont aux ânes de nos philosophies politiques (Berdiaeff, Maritain, Dandieu, Mounier, préface de Malraux à son dernier ouvrage
5 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
6osophique définie par les noms de Kierkegaard, de Berdiaeff et de Marcel, de Heidegger et de Jaspers. Notre insistance sur la néc
6 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
7uent notre temps et proposent des remèdes — comme Berdiaeff, Maritain, Eliot, Jaspers, Jung, Keyserling, et parfois Valéry — mais