1 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
1 parlements ; un organisme économique commun ; un Centre européen de la culture 5 . Et la plupart des principes généraux posés au Congrès de Montreu
2 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
2 [p. 143] IV Pour un Centre européen de la culture (documents de La Haye) Lors de la séance plénière du Congrès de l’Eu
3nvention solennelle entre les membres de l’Union. Centre européen de la culture 12. Les organes juridiques, économiques et politiques que devra se do
4ationaux se limitent à un domaine trop étroit. Un Centre européen de la culture devra donc être institué. Il aura pour mission générale d’assurer la
5’étudier la constitution et les attributions d’un Centre européen de la culture. Constitué en toute indépendance des contrôles gouvernementaux, cet o
6de donner une voix à la conscience européenne. Le Centre européen de la culture aurait pour tâches immédiates : 1. D’entretenir le sentiment de la co
3 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
7à cette carence que nous avons fondé à Genève, le Centre européen de la culture, institution qui a pour but principal de fédérer nos forces culturell
4 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
8lle n’a rien empêché. Depuis un certain temps, le CEC prépare le plan d’une rencontre de travail qui aura pour objet princi
5 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
9 [p. 3] Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952) b Quelques milliers d’hommes et de femmes, dans chacun
6 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
10é d’un dialogue juste Depuis un certain temps, le CEC prépare le plan d’une rencontre de travail qui aura pour objet princi
7 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
11ne demandent qu’à s’ouvrir les uns aux autres. Le Centre européen de la culture a créé le noyau de leur fédération. Mais il faut les aider tout d’abo
8 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
12nne d’aujourd’hui ? Je rappellerai d’abord que le CEC est une institution autonome, constituée en association international
13un désir réciproque de collaboration pratique. Le CEC n’est donc nullement un organisme politique, nous ne saurions trop le
14ui s’occupent également de la culture, comment le CEC définit-il son action propre ? On connaît l’Unesco : mondiale, gouver
15lisations concrètes. Au surplus, on notera que le CEC n’est à aucun titre « un Unesco européen » : ni par sa structure, ni
16ité a-t-il proposé tant au Collège d’Europe qu’au CEC de réaliser certains de ses plans. Les entretiens que nous ont ménagé
17 culturels européens, l’une des raisons d’être du CEC était de leur offrir un lieu de rencontre et des instruments de coord
18 le verra, répond à ces nécessités. En résumé, le CEC a son rôle à jouer, bien nettement distinct de celui des autres organ
19ue nucléaire, dont le premier plan fut élaboré au CEC, va se construire. Mais l’Unesco, chargée de le faire adopter par les
20 ces succès sont simples et j’en dirai trois : le CEC travaille directement avec les intéressés, avec les producteurs, dans
21s sont enfin les perspectives de développement du CEC ? Nous comptons pousser les actions en cours : reprendre les travaux
22la vaste ambition européenne qui a fait naître le CEC et qui demeure sa raison d’être. Car, ainsi qu’aimait à le répéter un
9 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
23t de diffusion de la culture, c’est la méthode du CEC depuis sa naissance. Nous avons bien souvent parlé d’un « centre déce
24 fédéraliste, il serait plus exact de dire que le CEC veut être un lieu de rencontre et de prise de contact pour les foyers
25t celles que nous avons adoptées dès le départ au CEC, et que nous n’en parlons pas en doctrinaires, mais sur la base d’une
26is si l’on devait parler un jour d’une « crise du CEC », comme on parle aujourd’hui d’une crise de l’Unesco, gageons que ce
27ières nationales (comme l’on fait par exemple, au CEC, les directeurs de festivals). Cette méthode s’est montrée la plus éc
10 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
28els sont entre autres les motifs qui ont amené le Centre européen de la culture à élaborer le projet d’une conférence internationale de compositeurs,
29nt depuis de nombreuses années. Organisation Le Centre européen de la culture invitera à Rome 75 à 100 personnes (compositeurs, critiques musicaux
30composition s’est réuni pour la première fois, au CEC, le 13 janvier 1953, sous la présidence du directeur du Centre. Étaie
11 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
31res nationales (comme l’ont fait, par exemple, au Centre européen de la culture, les directeurs de Festivals). Cette méthode s’est montrée la plus éc
12 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
32 [p. 1] Perspectives du CEC (juillet octobre 1953) o Cinq ans après Cinq ans après le Congrès
33pides. Que devient, dans cet ensemble, le rôle du CEC, et comment apparaissent ses perspectives nouvelles ? La fonction p
34 perspectives nouvelles ? La fonction propre du CEC Le second Congrès de La Haye fut donc strictement politique. Son mott
35 d’une Europe unie. Or, c’est la fonction même du CEC que de faire vivre cette idée, là où vivent et agissent les idées, « 
36: 9 sur 10 des membres du Conseil de direction du CEC viennent de prendre part aux travaux du second Congrès de La Haye. Le
37publicistes influents, ne sera pas moins utile au CEC qu’au Conseil de l’Europe [p. 3] et à ses commissions, secrétariat et
38ble des vedettes. Perspectives En trois ans, le CEC a constitué 7 associations et communautés professionnelles dotées de
13 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
39 — Pouvez-vous me dire en deux mots ce qu’est le Centre européen de la culture ? — Je veux bien être bref, mais il me faut trois mots. Ou plutôt je
40artis, de nations ou de classes. Dans ce sens, le CEC ne s’occupe pas de politique. — Le Centre veut-il être producteur de
41ue l’on vise. La mission proprement européenne du CEC ne court pas le risque d’être reprise en charge ni « dupliquée » par
42 occasions de contact souvent fécondes. Certes le CEC est loin d’avoir exploité toutes ces possibilités. Nous nous sentons
43 avec moins d’enthousiasme… — Va-t-on soutenir le CEC, afin qu’il dure ? — La vie n’est jamais qu’une suite de miracles.
14 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
44ir, mais qui s’explique. Une enquête menée par le CEC au mois de septembre a donné les résultats suivants : le nombre des b
45t pas urgent de faire beaucoup plus. Exemple : le CEC voulait et aurait dû faire beaucoup plus. Les moyens matériels lui ma
15 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
46 La première action de ce genre entreprise par le CEC, il y a plus de quatre ans, tendait à la création d’un Laboratoire eu
16 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
47 et surtout ignorance de la vraie situation. Le Centre européen de la culture a été fondé pour contribuer à ce réveil du sentiment européen Il a co
17 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
48de 1951, répondant à une invitation lancée par le CEC, sur une proposition de son conseiller musical, Igor Markevitch, les
18 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
49rès, précisait que l’une des tâches immédiates du Centre européen de la culture — dont elle demandait la création — serait « d’entretenir le sentimen
50aires ». Obéissant à ces directives initiales, le CEC s’est intéressé dès ses débuts au domaine de l’Éducation populaire. U
51au européen de l’éducation populaire, rattaché au CEC, bien qu’ayant son secrétariat à Bergen, en Hollande. En outre, on tr
19 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
5256) ae Rédigé par les membres du jury réunis au CEC, le communiqué suivant était remis à la presse le 14 juin : Le jury
53uildes et clubs du livre, s’est réuni à Genève au Centre européen de la culture le 13 juin. Il a décidé de ne pas attribuer le Prix cette année. Deux
54 des auteurs et des guildes vers 1951, lorsque le CEC suscita la Communauté. On pouvait espérer, à cette époque, que la per
55s particuliers des guildes, le jury littéraire du CEC a discuté et mis au point une formule nouvelle, d’ores et déjà soumis
20 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
56 mois, et s’appuyant sur les recherches menées au CEC et ailleurs par divers groupes de savants, historiens et économistes.
21 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
57urope en formant des Européens. Voilà pourquoi le CEC vient de reprendre à sa charge les expériences-pilote d’éducation et
58ation européenne de la culture. Voilà pourquoi le CEC vient de lancer un bulletin de presse, diffusant gratuitement de bref
22 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Promesses du Marché commun [Avant-propos] (décembre 1957)
59t de l’Euratom (par questions et réponses) que le CEC a fait paraître en novembre 1957. Cet opuscule se bornait à une descr
60d’une politique de civilisation — souci majeur du Centre européen de la culture. M. Raymond Racine a dirigé les débats du Séminaire d’économistes con
61débats du Séminaire d’économistes convoqué par le CEC en 1955 et 1956, et dont le recueil des travaux doit paraître prochai
62s scientifiques, ce numéro spécial du Bulletin du CEC représente une première tentative de réponse réfléchie aux questions
23 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
63 [p. 1] Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958) an Origi
64 Churchill, le Congrès proposait la création d’un Centre européen de la culture, ayant pour tâches principales « d’entretenir le sentiment de la comm
65ante au Palais Wilson, le Bureau d’études pour un Centre européen de la culture. Aidés de deux sténo-dactylos, ils préparent le programme du Centre,
66ésolutions maîtresses sont adoptées : création du Centre européen de la culture, du Collège de l’Europe, mise à l’étude d’un Institut européen de rec
67 de recherches nucléaires, et coordination par le CEC des organismes d’éducation populaire. Tout cela existe aujourd’hui 19
68ire. Tout cela existe aujourd’hui 19 .   1950. Le Centre européen de la culture est inauguré à Genève le 7 octobre par M. Salvador de Madariaga, prés
69 la suite de plusieurs réunions convoquées par le CEC dès 1949. — Création des Europa Features, Service d’articles de revue
70ndation européenne.   1954. Transfert du siège du CEC à la Villa Moynier. — Création de la Commission de pédagogie sportive
71reux du point de vue largement européen auquel le CEC doit se placer. Quant à l’institution elle-même, qu’en est-il ? Une c
72certes, il ne concerne que six pays, alors que le CEC tient à garder pour champ d’action la Grande Europe, celle qui doit u
73 très concrète au problème européen. Dès 1957, le CEC enregistre les effets de ce changement d’attitude : les numéros spéci
74s qu’elle laissait naguère sceptiques. Comment le CEC envisage-t-il de faire face aux nouvelles possibilités d’action qui s
75randes idées qui avaient présidé à la création du CEC et qu’il doit s’attacher maintenant à promouvoir.   3. Relations cult
76édiates et prochaines qui s’ouvrent à l’action du CEC, parce qu’il a su durer et préparer des voies pour le temps, désormai
24 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
77sse du 4 juin 1957 Un don de la Fondation Ford au Centre européen de la culture. Le CEC vient de recevoir une subvention de $ 40 000 de la Fondation
78ndation Ford au Centre européen de la culture. Le CEC vient de recevoir une subvention de $ 40 000 de la Fondation Ford, de
79au européen de l’éducation populaire, rattaché au CEC mais autonome. Il a son siège à Bergen, en Hollande. Sous la directio
80M. l’Abbé Pfulg, inspecteur de l’enseignement, le CEC a organisé : — une enquête auprès des élèves des écoles au début de l
81sultats de cette action. De plus, le directeur du CEC a été chargé d’écrire le chapitre final d’un nouveau manuel d’histoir
82 contacts humains et aux échanges. Exécution. Le CEC a fourni le matériel éducatif nécessaire pour l’œuvre des « Alpes de
83poser d’une manière très concrète. Exécution. Le CEC a initié une enquête sociologique, qui est conduite par le Prof. Laju
84e l’expérience de Fribourg (corps enseignant), le CEC étudie activement le lancement de quatre expériences en Grèce, avec l
85Publications Deux numéros spéciaux du Bulletin du CEC ont déjà été consacrés aux problèmes éducatifs : Pour une éducation e
86ulletin du CEC. Pool de matériel audiovisuel Le CEC prépare trois séries de films fixes sur l’Europe, destinés à illustre
87 de diapositives en 1958, selon les directives du CEC, qui rédigera les commentaires. Le Conseil de l’Europe et la CECA ont
25 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pool européen d’éditeurs (février 1958)
88sse du 27 mai 1957 Genève. — Sous le patronage du Centre européen de la culture, un groupe de grands éditeurs d’Allemagne (Ullstein), d’Espagne (Agua
89’éditeurs italiens, hollandais et scandinaves. Le Centre européen de la culture sera le siège de l’Association et de son Secrétariat. Afin de facili
90te d’ouvrages traitant de problèmes européens, le CEC a conçu dès 1956 le plan d’une Collection européenne, publiée simulta
91e première réunion convoquée conjointement par le CEC et par les directeurs de la Librairie Plon en décembre 1956 à Genève,
92l prit le nom d’Editeuropa — serait assuré par le CEC, selon les directives d’un comité comprenant trois des éditeurs assoc
93s le recueil des travaux du séminaire en cours au CEC sur l’automation et les loisirs, ainsi que des travaux sur l’enseigne
94embre 1958. L’ouverture du Secrétariat du pool au CEC suivra immédiatement la signature des contrats d’association, qui doi
26 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
95s lecteurs de ce Bulletin connaissent l’effort du CEC, avec ses séminaires de recherches, ses associations professionnelles
96connaît également les créations provoquées par le CEC dans le domaine de la coopération des savants, des ingénieurs, des mu
97s musiciens et des mécènes de la culture. Mais le CEC n’est pas seul à travailler dans cet immense domaine. Une vingtaine d
98e temps. Quant aux objectifs généraux auxquels le CEC et tant d’autres institutions se dévouent presque sans appuis mais av
27 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
99péen pour ingénieurs, patronné par la FEANI et le CEC, et qui doit se tenir à Lausanne en 1959, consacrera un tiers du temp
28 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
100nter de répondre à ces questions nouvelles que le Centre européen de la culture, ayant recueilli les suggestions des trois groupes intéressés, et not
101membres du pool. Le secrétariat est assuré par le CEC à Genève 28 , et il est entré en fonctions dès l’automne 1958. Il a l
29 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Introduction] (décembre 1959)
102lace l’exécution. La Fondation remettait alors au CEC la responsabilité de toute l’entreprise. En même temps, une subventio
103 même temps, une subvention spéciale, accordée au CEC par la Ford Foundation, permettait d’élargir le plan primitif et de p
30 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Neuf expériences d’éducation européenne [Conclusion] (décembre 1959)
104ste à faire. Fort de ces expériences acquises, le CEC et son département de l’éducation se donneront pour tâche, désormais,
31 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
105Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960) bc Notre nom même provoque généralement les trois quest
106cialisés sur les problèmes européens. L’action du CEC, en tout ceci, a parfois été décisive, encore qu’elle ne soit pas tou
107ris dans le domaine de la culture. La vocation du CEC se trouve, ici encore, clairement inscrite dans les faits.   2. Reche
108randes idées qui avaient présidé à la création du CEC, et qu’il doit s’attacher maintenant à promouvoir.   3. Relations cul
109édiates et prochaines qui s’ouvrent à l’action du CEC, parce qu’il a su durer et préparer des voies pour le temps, désormai
32 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
110t la CECA, par exemple, ni Lausanne qui a créé le CEC ; ce que ces deux congrès ont créé en revanche, ce sont les condition
111uvait être, en 1960, le seul membre du Conseil du CEC qui en eût fait partie dès l’origine, et n’eût jamais manqué une seul
112le de ses séances. En fait, il est certain que le CEC n’eût pas vu le jour sans les efforts tenaces de Retinger non seuleme
113mes à reconnaître la nécessité de créer à côté du CEC une Fondation européenne, c’est encore grâce à Retinger que l’idée ré
114emaines avant sa mort, lors du dernier Conseil du CEC auquel il prit part — le 24 mars 1960 —, ce fut lui encore qui lança
33 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
115lturelle, enfin, avait demandé l’institution d’un Centre européen de la culture. Et celui-ci se crée à Genève, dès 1949, tandis qu’on voit depuis une
34 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour un dialogue des cultures [Note liminaire] (avril 1962)
116vril 1962) bh Dès les premières publications du CEC apparaît une idée qui reviendra par la suite comme un leitmotiv : ent
117s était certes l’objectif initial et principal du CEC, et le demeure. Mais il est apparu, au cours des ans et de l’évolutio
118ité à l’intérieur de la communauté européenne, le CEC a senti que le moment était venu de passer au stade de ce dialogue mo
35 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
119onviction que la création de centres analogues au CEC dans les diverses régions culturelles énumérées plus haut, permettrai
120raitant des problèmes de la région. (Exemple : le CEC a publié une première bibliographie de cent ouvrages sur l’Europe, et
121e appel quand besoin est. (À titre d’exemple : le CEC est en mesure de répondre aux questions qu’on lui adresse sur les org
122locaux, financement). L’expérience acquise par le CEC (résultats obtenus, difficultés rencontrées, méthodes de travail, typ
36 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
123liographie européenne que prépare actuellement le CEC, et qui sera publiée en 1964, comporte environ 2000 titres. On n’a re
124échec d’une première tentative, entreprise par le CEC voici cinq ans, n’a rien pour les décourager. Si le pool Editeuropa,
37 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
125ent été souvent exposées dans les publications du CEC, notamment dans le Guide européen de l’enseignant (1958) et dans le G
126es, des Communautés économiques européennes et du CEC, la formation d’un groupe ad hoc fut décidée, en vue de lancer la Cam
127les, AEDE, Fondation européenne de la culture, et Centre européen de la culture* 40 . Constitué de représentants de tous ces organismes et de hauts f
128ps, les réponses à l’enquête étaient parvenues au CEC, dans les délais prévus, à quelques semaines près. Comme il fallait s
38 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
129s qui méritent le mieux de retenir l’attention du Centre européen de la culture, et du jeune Institut d’études européennes qui vient d’être créé dans
130 unie. C’est donc au double titre de directeur du CEC et de président de l’AEFM que je me félicite de pouvoir accueillir da
39 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
131ngrès de La Haye ayant préconisé la création d’un Centre européen de la culture, celui-ci s’organise à Genève et convoque aussitôt une grande confére
132embre 1949. De cette conférence et de l’action du CEC vont naître successivement : le Centre européen de recherches nucléai
40 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
133de divers ministères de l’Éducation nationale, le Centre européen de la culture assurant le secrétariat de l’entreprise, qu’il avait préparée par plu
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
134embre 1949. De cette conférence et de l’action du CEC vont naître successivement : le Laboratoire européen de Recherches nu
42 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
135un Guide de l’enseignant publié en 1958 par notre Centre européen de la culture. Cela ne correspondrait ni à la réalité historique (aucun pays, comme
43 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
136-verbaux de comités, etc., rassemblés à Genève au Centre européen de la culture. Ce qu’il m’importe de rendre ici, c’est tout ce que l’étude objectiv
137charge. Les débats sur mon rapport (création d’un Centre européen de la culture et d’une Charte des droits de l’homme) se déroulèrent dans l’habituel
138f sont aujourd’hui réalisées, parmi lesquelles le Centre européen de la culture, le Collège d’Europe, et le Laboratoire européen de recherches nucléa
44 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
139ais eu le bonheur de l’intéresser activement : le Centre européen de la culture, à Genève, puis, née du Centre, la Fondation européenne, aujourd’hui
140ici réunis par le prétexte d’un anniversaire : le Centre européen de la culture aura vingt ans à l’automne 1970. ⁂ Selon Littré, cheminement signifie
141 l’on doit attendre de plusieurs des activités du CEC, dont la « Campagne d’éducation civique européenne » fournit sans dou
45 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
142dique des institutions à créer, la formation d’un Centre européen de la culture et de nombreux travaux économiques. Au début de novembre 1948, l’Unio
143 Giscard d’Estaing, Lord Layton et Léon Jouhaux. Centre européen de la culture. — Finalement, il nous paraît clair que toutes les mesures économique
144ès de La Haye a réclamé l’institution rapide d’un Centre européen de la culture, capable de « donner une voix à la conscience de l’Europe et des peup
145sprits, ce sont là quelques-unes des ambitions du Centre européen de la culture qui s’ouvrira bientôt en Suisse. ⁂ Il n’est point d’ordre économique
46 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
146e qui devrait présider à ces diverses créations. Centre européen de la culture. — Parmi les innombrables organismes « culturels » que le xxe siècle
147uropéen avait reconnu la nécessité d’instituer un Centre européen de la culture, dont les attributions furent esquissées par la Résolution culturelle
148ité une recommandation tendant à la création d’un Centre européen de la culture. Le travail du Bureau d’études de Genève, depuis quelques mois, a per
47 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
149gissait à la fois d’élargir le cercle des amis du Centre européen de la culture et de rassembler autour d’un grand projet — celui d’une fondation à l
150s, et surtout ignorance de la vraie situation. Le Centre européen de la culture a été fondé pour contribuer à ce réveil du sentiment européen. Il a c
151s les personnes présentes, le groupe réuni par le CEC décida de prendre le nom de Club européen, et se donna pour première
152elle-ci fut créée le 16 décembre 1954 au siège du CEC à Genève. Robert Schuman signa l’acte en qualité de président du Cons
48 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
153Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC 9 Notre nom même provoque généralement les trois questions suivante
154cialisés sur les problèmes européens. L’action du CEC, en tout cela, a parfois été décisive, encore qu’elle ne soit pas tou
155 ans, si nous nous interrogeons sur la méthode du CEC, nous constatons qu’elle n’a cessé d’illustrer, avant la lettre, cett
156ne qui ne fût pas simple addition des nations. Le CEC commence donc par réunir le 12 décembre 1952, les directeurs d’agence
157je veux dire les manuels d’histoire nationale, le CEC multiplie les publications, plans de causeries, numéros spéciaux de r
158nbee. Certaines de ces activités, initiées par le CEC, se sont constituées hors de lui (comme le CERN) ou se sont détachées
159périences et de connaissances européennes créé au CEC a été investi dans deux domaines principaux : l’enseignement supérieu
160iversitaire d’études européennes ne dépend pas du CEC, mais il n’eût pas vu le jour sans lui, et il ne cesse de bénéficier
161ion civique européenne ne dépend pas seulement du CEC, mais toutes les recherches qui se sont poursuivies depuis vingt ans
162lus opportune. Tout semblait en effet préparer le CEC, et l’Institut qui est dans ses murs, à se saisir d’un thème majeur e
163 suffire à polariser les principales activités du CEC pendant la prochaine décennie. 9. Introduction à la brochure int
49 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
164tant que président du Congrès que le directeur du CEC fut amené à préfacer et à conclure ces trente-deux journées mémorable
50 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
165, en octobre 1953. Présidée par le directeur du Centre européen de la culture, la Table Ronde groupait des publicistes, écrivains et professeurs re
51 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
166cologues, organisée à Rome, en avril 1954, par le Centre européen de la culture, sous la présidence d’honneur d’Igor Stravinsky. Quand on me demande
52 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
167e là-dessus. Pour ma part, je venais de fonder le Centre européen de la culture, à Genève, dont le but était précisément d’offrir un lieu de rencontr
53 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
168ue la création de Centres régionaux —analogues au Centre européen de la culture que je dirige à Genève depuis douze ans — et cela dans les diverses r
54 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
169lturelle, enfin, avait demandé l’institution d’un Centre européen de la culture. Et celui-ci se crée à Genève dès 1949, tandis qu’on voit depuis une
55 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Nouveau départ (printemps 1974)
170péenne des festivals de musique.   Le Bulletin du Centre européen de la culture paraîtra désormais quatre fois par an : un numéro par saison. Il comp
56 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
171e Carlo Schmidt, l’un des présidents d’honneur du Centre européen de la culture, je savais qu’il accepterait parce qu’il était le plus européen de to
57 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
172hie des études régionales qui clôt le Bulletin du CEC intitulé Naissance de l’Europe des régions (1968) me rappelle que les
173de 1964-1965, et que les premières études dues au Centre européen de la culture (CEC) et à l’Institut universitaire d’études européennes (IUEE) de Ge
174res études dues au Centre européen de la culture (CEC) et à l’Institut universitaire d’études européennes (IUEE) de Genève
58 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Avertissement
175Avertissement Constitué en 1976 à l’initiative du Centre européen de la culture (Genève) le groupe cadmos comprend une trentaine de membres ressor
176rédacteur final, Denis de Rougemont, Président du Centre européen de la culture, Genève porte seul l’entière responsabilité de l’ordonnance des contr
177synthèse et des conclusions qu’il en a tirées. Le Centre européen de la culture remercie la Fondation européenne de la culture (Amsterdam) qui a rend
59 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
178nt de près ou de loin l’idée de l’union, c’est le Centre européen de la culture proposé par le congrès de La Haye (1948) qui en a été chargé expressé
179 Patronné au départ par le Mouvement européen, le CEC a été l’initiateur d’un certain nombre d’institutions d’importances t
180etc. Mais les fonds officiels qui sont alloués au CEC — de l’ordre de 0,005 % du prix de la construction d’une centrale nuc
181eut évaluer l’efficacité d’organismes tels que le CEC, les instituts universitaires d’études [p. 46] européennes et les que
60 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
182 de Dadelsen, mon collaborateur le plus proche au Centre européen de la culture, et que j’ai appelé, au lendemain de sa mort prématurée en 1957, « le