1 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
1ra le vrai choix de votre être, malgré vous. » Cambridge (Mass.), 18 avril 1941 Quinze jours dans ce refuge de l’esprit, l’Uni
2rsité de Harvard, au milieu de la petite ville de Cambridge qui n’est qu’un faubourg de Boston. Le premier soir en arrivant dans
3ns, a les cimetières les plus heureux du monde. ⁂ Cambridge retient l’Européen, parce qu’à la différence des autres bourgs de ce
4e et ces clochers d’or pâle sur le ciel enfumé de Cambridge, ce fut un soir, adieu. Demain la vie précieuse mourra, dans le print
2 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
5et c’est son prix. Nehru est un brahmine éduqué à Cambridge, un aristocrate libéral inclinant vers le socialisme, et dont le dest
3 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
6date de naissance de l’humanité. Un professeur de Cambridge, au xviie siècle, crut pouvoir la préciser : l’homme avait été créé
4 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
7date de naissance de l’humanité. Un professeur de Cambridge, au xviiiᵉ siècle, crut pouvoir la préciser : l’homme avait été créé
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
8eunes seigneurs fraîchement sortis d’Oxford et de Cambridge, bien pourvus de guinées et flanqués d’un sage précepteur, franchissa
6 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
9s dès 1200, à Valencia (1209), à Padoue (1288), à Cambridge (1229), puis à Oxford, Salamanque, Coïmbre, Prague, Cracovie, Tubingu