1 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
1ns — poètes, chroniqueurs, musicographes, Notker, Dante, Nietzsche —, une pétulance idéologique qui s’exprime en notes, digre
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
2s aisément vérifiable du latin, entre l’époque de Dante et celle d’Érasme. ⁂ Qu’est-ce que le latin, au xiiie siècle, pour l
3 la sagesse et toutes les passions de son temps ? Dante répond admirablement à cette question par son traité De vulgari eloqu
4adition culturelle commune. Tous les nombres, dit Dante, sont mesurés par l’unité et ils sont dits grands ou petits selon qu’
5nent — ainsi le jaune est plus clair que le vert. Dante estime qu’il en va de même pour les qualités et substances, et qu’en
6thique des Latins 25 . Il importe de préciser que Dante est très loin de considérer la langue latine en soi, et telle que la
7diomes vulgaires et garantissent leur régularité. Dante appelle langage vulgaire « celui que les enfants reçoivent de leur mi
8truments de régulation. Or il est essentiel, pour Dante, que les outils que nous manions n’imposent pas leurs conditions à l’
9jours, de tous les hommes. Ce vigoureux traité de Dante marque un sommet. À l’apogée du Moyen Âge, il signale le suprême degr
10ns doute l’approche même de la menace qui donne à Dante cette conscience aiguë de la mesure à sauvegarder. Déjà s’avance le t
11remier, invertit la hiérarchie vivante, celle que Dante avait exprimée en qualifiant de nobilior l’idiome vivant. À partir de
3 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
12l’art en souffrirait : l’exemple des grands, d’un Dante ou d’un Tolstoï, suffit à prouver le contraire. Jamais un écrivain ne
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
13(Amor en provençal est du genre féminin) qui chez Dante va « mouvoir le ciel et toutes les étoiles », et dont Guiraut nous di
14 Au surplus, nous verrons plus tard les poèmes de Dante être d’autant plus passionnés et « réalistes » dans leurs images que
15mes constants du lyrisme des troubadours, puis de Dante et enfin de Pétrarque. Tous ces poètes attachent au « salut » de la D
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
16es aura sa descendance. De Lorris, nous irons par Dante — qui peut-être le traduisit — jusqu’à Pétrarque et bien au-delà : ju
17n serait assez tenté de le croire, lorsqu’on voit Dante et son ami Cavalcanti s’élever contre leur maître Guittone d’Arezzo,
18ayant de rivaliser avec l’aigle… » Au Purgatoire, Dante rencontre un de ces pasticheurs infatigables, Bonagiunta de Lucques.
19t plus que galanterie mais froide et stéréotypée. Dante et Cavalcanti, d’autres encore, demandaient plus de sincérité et plus
20 d’amour : c’est là vraiment que bat son cœur. Et Dante n’est jamais plus passionné qu’en chantant la Philosophie, si ce n’es
21t toute contraire à celle qu’un moderne imagine ! Dante la définira, dans son Banquet, comme le secret qu’il faut voiler d’un
22 qu’ils ne l’ont jamais dit 126 . C’est parce que Dante et ses amis sont amenés à définir leur art qu’on surprend mieux qu’ai
23 s’éteindre… Pourquoi ne me consume-t-il point ? Dante de même : Amour qui, dans ma pensée, me parle de ma Dame avec grand
24déjà de notre foi, l’y amène. Faut-il penser que Dante n’est qu’un blasphémateur lorsqu’il écrit au seuil de la Vita Nuova,
25 plus du tout hérétique ! On est aux antipodes du Dante, mais aussi des rhéteurs qu’il attaquait. Le « secret » dont je parla
26monde ses lieux communs de poésie courtoise 137 . Dante a vengé d’avance les troubadours en mettant en Enfer des « chevaliers
27n du xve siècle, en refait une version en prose. Dante considère le cycle épique et romanesque de la France du Nord comme le
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
28action visible, un champ de force mesurable. 8. Dante hérétique Tout à fait indépendamment des travaux très sérieux d’un As
29uvrage aujourd’hui presque introuvable intitulé : Dante, révolutionnaire, hérétique et socialiste (1854). Non seulement Dante
30re, hérétique et socialiste (1854). Non seulement Dante faisait partie de l’ordre des Templiers, mais encore cet ordre aurait
31igi Valli reprenant la question de l’hérésie chez Dante, etc.). 9. « Coup de foudre » et conversion Le premier regard des a
7 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
32ble est finalement un mystère du Bien ? Peut-être Dante a-t-il raison lorsqu’il inscrit au seuil de son Enfer : Fecemi la di
33 qu’il veut les punir d’être aussi bêtes. Mais le Dante imagine qu’ils se seraient bien punis tous seuls. Il n’y avait qu’à l
8 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
34 donc source d’inspiration. Le thomisme a inspiré Dante, le calvinisme Rembrandt, [p. 20] le luthérianisme Bach, le puritanis
9 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
35t leur Au-Delà ! Les descriptions du Paradis chez Dante, Milton ou Swedenborg, c’est le music-hall des personnes cultivées.
10 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les écrivains romands et Paris (10 septembre 1949)
36de l’exil, — d’Ovide à Rilke ou à T. S. Eliot, de Dante à Paul Claudel ou à James Joyce — que j’en viens à me demander si la
11 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
37emi-hérétiques : Albert le Grand, Thomas d’Aquin, Dante, Roger Bacon et tous les astrologues, qui vont devenir avec Kepler le
12 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
38emi-hérétiques : Albert le Grand, Thomas d’Aquin, Dante, Roger Bacon et tous les astrologues, qui vont devenir avec Kepler le
13 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
39 au Moyen Âge. On a coutume de vénérer l’amour de Dante pour Béatrice âgée de neuf ans, la passion de Pétrarque pour Laure âg
14 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
40e cesse de tenir pour l’un des plus grands depuis Dante. Le monde de Kassner, au contraire, est le monde du Fils, de la Parol
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
41 au moyen âge. On a coutume de vénérer l’amour de Dante pour Béatrice âgée de neuf ans, la passion de Pétrarque pour Laure âg
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
42e cesse de tenir pour l’un des plus grands depuis Dante. Le monde de Kassner, au contraire, est le monde du Fils, de la Parol
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
43s célébrées par les Fedeli d’amore, compagnons de Dante ; ainsi en a-t-il été de celle qui apparut à Ibn’ Arabî, à la Mekke,
18 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
44yaient les sages de l’Inde et de la Grèce, et que Dante dit avoir contemplées au prix de sa vue « consumée » : … mais déjà m
45i sera « notre effigie » au cercle de feu qu’a vu Dante. Et par quelle parabole le représenterons-nous ? « Il est semblable à
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
46is des auteurs marquants que nous citerons : chez Dante, surtout préoccupé de faire triompher le principe impérial ; chez Sul
47 comme par compensation, la nostalgie de l’unité. Dante en est le premier témoin, viril, sublime et absolu. Situons-le dans l
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
48 2. Premiers plans d’union Dante (1265-1321) Selon Gilles de Rome (xiiie s.) le Pape est à l’instar d
49s » de l’État national. [p. 56] Comment se situe Dante dans ce drame ? Pour lui, le Pape est la source unique de l’autorité,
50ient se faire couronner à Rome par Clément V, que Dante écrit en 1308 son De Monarchia. (Il a 46 ans, et il n’a composé de sa
51’unité chrétienne, mythe médiéval par excellence, Dante établit fortement la distinction du spirituel et du temporel : or cel
52uvrage monumental. Pour Pierre Du Bois comme pour Dante et Marsile de Padoue, la paix est le summum bonum. Mais elle signifie
53s Piccolomini (1405-1464) On aura remarqué que ni Dante, ni Pierre Du Bois, ni Podiebrad, ne font usage du nom d’Europe ou de
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
54assant par Othon III et Frédéric II, et qui, pour Dante, fondait la Paix chrétienne, entre dans une éclipse qui durera plusie
55eraineté des États 80 . En régression notable sur Dante et Pierre Du Bois, qui avaient vu la nécessité d’instaurer un pouvoir
56efois l’imaginer qu’à l’instar de la Monarchie de Dante, qui lui semble idéale mais utopique ; il faut donc se rabattre à que
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
57narchie universelle, mais non pas à la manière de Dante. Ayant longuement [p. 87] séjourné en Orient, il entend convertir d’a
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
58t ici les thèses fondamentales de la Monarchie de Dante. Par ailleurs, la sympathie qu’éprouvait ce luthérien pour la Papauté
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
59etenir. Finalement, il me semble que la place que Dante assigne à Virgile dans la vie future, ce rôle de guide et de maître j
60: et c’est pourquoi, je disais tout à l’heure que Dante selon moi, a mis Virgile à sa juste place. 287 Et c’est un essayis
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
61 qui a fait d’une presqu’île de l’Asie, l’Europe. Dante, l’Européen, le fait dire à Ulysse qui voulait divenir del mondo espe
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
62du présent. Ainsi Homère dans Virgile, Virgile en Dante, Plutarque et Sénèque dans Shakespeare, Shakespeare dans le Götz de B
63annsthal, l’Odyssée dans Joyce, Eschyle, Pétrone, Dante, Tristan Corbière, le mysticisme espagnol dans T. S. Eliot. Inépuisab
27 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
64s célébrées par les Fedeli d’amore, compagnons de Dante ; ainsi en a-t-il été de celle qui apparut à Ibn ’Arabî, à la Mekke,
28 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
65ilosophes et quelques fortes têtes politiques, de Dante à Victor Hugo en passant par Goethe, de Sully à Churchill en passant
66ituelle et juridique à établir. Déjà présent chez Dante, ce thème devient dominant après la Réforme et tout au long de l’ère
67tent des années 1306 et 1308. L’un est l’œuvre de Dante, c’est le De Monarchia, l’autre d’un conseiller de Philippe le Bel, P
68le conflit entre le Pape et l’Empereur. L’idée de Dante est simple : il préconise l’établissement d’une monarchie universelle
69ix par une seule loi ». Ainsi, sur une Europe que Dante déclare « malade en ses deux intellects et en sa sensibilité », et qu
70s », reviendrait la paix impériale, assimilée par Dante à la « plénitude des temps » selon saint Paul 22 . À l’utopie sublime
71an ne rencontra guère plus d’écho que l’utopie de Dante. Non qu’il manquât de réalisme, au contraire, comme l’écrit un commen
72se réplique laïque de la monarchie universelle de Dante, à la différence près que cette utopie devrait être imposée au genre
29 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
73irante de ce mythe me paraît avoir été donnée par Dante en son Traité de l’éloquence vulgaire, au chapitre septième du 1er li
74te Europe décrite par Valéry, l’interprétation de Dante me paraît valable pour le monde moderne tout entier. Et, à l’intérieu
75s lire sur l’origine de la pluralité des langues, Dante a posé implicitement le problème beaucoup plus général de ce qui divi
30 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
76irante de ce mythe me paraît avoir été donnée par Dante, en son Traité de l’éloquence vulgaire, au septième chapitre du premi
77te Europe décrite par Valéry, l’interprétation de Dante me paraît valable pour le monde moderne tout entier. Et à l’intérieur
78s lire sur l’origine de la pluralité des langues, Dante a posé implicitement le problème beaucoup plus général de ce qui divi
31 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
79hommes, idées ou objets, comme l’Italie a produit Dante, la France Pascal et la Révolution, l’Allemagne Goethe et certains ph
80 Herder et Goethe vont découvrir par elle Homère, Dante et Milton, les Nibelungen et les Minnesänger. Les célèbres « Idylles 
81suisse de Bodmer qui révèle aux élites allemandes Dante et la latinité. Et au xixe siècle, c’est à partir de Bâle, de Zurich
32 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
82hommes, idées ou objets, comme l’Italie a produit Dante, la France Pascal et la Révolution, l’Allemagne Goethe et certains ph
33 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
83du présent. Ainsi Homère dans Virgile, Virgile en Dante, Plutarque et Sénèque dans Shakespeare, Shakespeare dans Götz de Berl
84nnsthal, l’Odyssée dans Joyce ; Eschyle, Pétrone, Dante, Tristan Corbière, le mysticisme espagnol dans T. S. Eliot. Inépuisab
34 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
85grande poésie d’Ésaïe à l’Apocalypse, d’Eschyle à Dante, de Hölderlin à Nietzsche et à Rimbaud, mais c’est aussi toute l’imag
35 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
86devenu un monstre aux multiples têtes ! » s’écrie Dante dans son traité De la Monarchie, appel désespéré, et qui restera vain
36 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
87meilleure interprétation me paraît être celle que Dante en a donnée dans son Traité de l’éloquence vulgaire. Traduisons son l
88urelle par l’artifice humain. L’interprétation de Dante paraît valable pour le monde moderne tout entier, mais pour l’Europe
89e page sur l’origine de la pluralité des langues, Dante a posé implicitement le problème beaucoup plus général de ce qui divi
37 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
90grande poésie d’Esaïe à l’Apocalypse, d’Eschyle à Dante, de Hölderlin à Nietzsche et à Rimbaud, mais c’est aussi toute l’imag
38 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
91u présent. Ainsi, Homère dans Virgile, Virgile en Dante, Plutarque et Sénèque dans Shakespeare, Shakespeare dans le « Gotz de
92hal, 1’« Odyssée » dans Joyce ; Eschyle, Pétrone, Dante, Tristan Corbière, le mysticisme espagnol dans T. S. Eliot. Inépuisab
39 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
93devenu un monstre aux multiples têtes ! » s’écrie Dante dans son traité De la Monarchie, appel désespéré, et qui restera vain
40 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
94 relis Otto Rahn sur Montségur ou Luigi Valli sur Dante, ou Ferdinand de Saussure sur le décodage des vers latins.) Tantris
95ls on confond de nos jours les troubadours — mais Dante, qui s’y connaît, les nomme « limousins ». La descendance nordique de
41 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
96 liée aux péripéties politiques de la carrière de Dante. Là s’origine une des traditions spécifiques de la littérature europé
97rande poésie, d’Ésaïe à l’Apocalypse, d’Eschyle à Dante, de Hölderlin à Nietzsche, de William Blake au vieil Hugo, mais c’est
42 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
98n déjà présente. Parmi eux des poètes d’abord, de Dante à Saint-John Perse en passant par Hugo ; des politiques imaginatifs,
99ité essentielle dans la diversité de l’existence, Dante la voit compromise par la montée des royaumes nationaux déchirant la
100ci « déchirée par les ongles de la cupidité ». Et Dante s’écrie : Ô genre humain, de quelles luttes et querelles, de quels n
43 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
101s des plus conscients, avec lesquels s’entretient Dante ! Mais par cette action même de consumer les ambitions qu’il ne cesse
44 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
102s royaumes, des nations et aujourd’hui des États. Dante sera le témoin consterné de cette profonde révolution païenne. Dans s